OM 3-1 Zenit : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Entre deux matches de championnat au Vélodrome en une semaine, les Olympiens reçoivent le Zenit de Saint-Pétersbourg pour un huitième de finale aller de la Coupe UEFA, quasiment deux ans jour pour jour après l'élimination de la même compétition au même stade par le même adversaire.
Julien Rodriguez et Leyti N'Diaye sont blessés, Lorik Cana suspendu alors qu'Elliot Grandin et Kanga Akalé ne sont pas qualifiés pour la Coupe UEFA. Eric Gerets n'a pas retenu Sébastien Maté, Sébastien Hamel, Jean-Philippe Sabo et Milos Krstic. L'entraineur belge aligne un 4-2-3-1 habituel. Steve Mandanda est le dernier rempart ; la défense est composée de droite à gauche de Laurent Bonnart, Jacques Faty, Gaël Givet et Taye Taiwo ; Modeste M'Bami et Benoit Cheyrou sont les milieux récupérateurs ; Mamadou Niang (à gauche), Samir Nasri (dans l'axe) et Mathieu Valbuena (à droite) doivent fournir Djibril Cissé en bons ballons.
Le banc de touche est occupé par Cédric Carrasso, Juan Angel Krupoviesa, Ronald Zubar, Charles Kaboré, Boudewijn Zenden, Karim Ziani et Andre Ayew. Wilson Oruma n'est pas sur la feuille de match.

Les Marseillais prennent le match par le bon bout mais Cissé puis Nasri ne parviennent pas ouvrir le score. Après une tentative russe dangereuse, Niang trouve la barre sur une tête mais Cissé marque avant la pause, bien lancé par Taiwo. A quelques instants de la mi-temps, Faty, blessé, cède sa place à Zubar et, sur la lancée, une nouvelle tête de Niang heurte la transversale.
Le retour des vestiaires est tonitruant avec un but de Niang sur une frappe enroulée et un autre de Cissé après une belle action avec Nasri. A l'heure de jeu, Niang est ménagé et Zenden prend sa place et son poste. Les Olympiens continuent de dominer nettement mais jouent un peu trop facile et ne parviennent pas à marquer un quatrième but. Ils le regrettent rapidement car Arshavin réduit le score en fin de match en prenant de vitesse Zubar.

Steve Mandanda (5.5) : Peu sollicité, il a bien stoppé les quelques (très rares) tentatives russes et on l'a surtout vu sur des dégagements au pied ou à la main. Il en a d'ailleurs loupé un en début de match qui aurait pu coûter cher. Sur le but, il est très peu aidé par la vélocité et la présence de Zubar.
Laurent Bonnart (6.5) : Encore très actif, il a multiplié les montées et a très bien combiné avec Valbuena (surtout en première période). Défensivement, il a été peu inquiété malgré un déficit de taille face à son adversaire direct.
Taye Taiwo (6) : L'arrière gauche olympien a un peu moins participé au jeu offensif et a surtout été moins efficace que l'ancien Manceau. Néanmoins, dans son rôle de défenseur, il n'a pas trop été mis en danger par les attaquants russes.
Jacques Faty (5.5) : Titularisé à la place de Cana, suspendu, il a du sortir juste avant la pause, visiblement à cause d'un problème musculaire. Auparavant, il avait fait son boulot malgré quelques hésitations et approximations.
Ronald Zubar (5.5) : Il est donc rentré juste avant le repos et a fait une prestation intéressante (alors qu'il n'avait pas joué depuis plusieurs semaines) jusqu'au but russe où il se fait prendre de vitesse par Arshavin, ce qui pourrait énormément pénaliser son équipe au match retour.
Gaël Givet (6.5) : Excepté une action en début de match, le stoppeur gauche phocéen a fait des interventions précises, sobres et efficaces enrayant toutes les tentatives du Zenit. Le profil de ses adversaires (plutôt grands et lourds) ne l'a pas mis en danger sur des accélérations et des courses, son point faible.
Modeste M'Bami (7) : Le Camerounais continue ses prestations de bon niveau avec beaucoup de courses, de pressing et d'activité dans l'entrejeu phocéen. Il a même placé une très belle frappe en deuxième mi-temps qui est passée très près du poteau du gardien russe. Il a écopé d'un carton jaune pour une faute anodine alors que les joueurs du Zenit ont bénéficié des largesses de l'arbitre allemand pour des interventions bien plus dangereuses.
Benoit Cheyrou (7) : L'autre milieu récupérateur a un peu plus participé à la création et à l'orientation du jeu mais n'a pas rechigné à presser et gêner ses adversaires du milieu de terrain. Sa bonne performance, accompagnée de celle de son compère du milieu de terrain, a permis à l'OM d'avoir le ballon et de dominer largement cette rencontre.
Samir Nasri (5.5) : Le meneur olympien a touché souvent le ballon tentant d'orienter le jeu mais a souvent ralenti les rapides montées de balle. Néanmoins, cela n'a pas été le cas sur le dernier but phocéen où il fait un très bel et rapide une-deux avec Cissé. Il a paru parmi les plus fatigués en fin de rencontre et a donc été sorti par son entraineur.
Charles Kaboré (non noté) : Blessé à la cheville à Moscou, il a fait une courte apparition de quelques minutes à la place de Nasri pour son retour.
Mathieu Valbuena (7) : Extrêmement remuant en première mi-temps, il a pris beaucoup de coups et obtenu des coup-franc mais, étonnamment pas de carton rouge pour ses adversaires directs. Après le repos, il a moins insisté dans ses accélérations, dribbles et débordements mettant moins en danger la défense russe.
Mamadou Niang (6.5) : Positionné sur le flanc gauche de l'attaque, il a eu trois très belles occasions et a touché les montants du but russe à trois reprises. Sur les deux premières, la transversale l'a empêché de marquer après deux belles têtes mais sur la troisième, son tir enroulé du pied droit a touché l'intérieur du poteau et a lui a permis de marquer le deuxième but de son équipe. Visiblement touché, il a cédé sa place à l'heure de jeu.
Boudewijn Zenden (non noté) : Il a joué une demi-heure sur l'aile gauche à la place de Niang. Il a tout d'abord tenté d'apporter offensivement mais a par la suite plus renforcer l'entrejeu.
Djibril Cissé (7) : Avec deux buts sur des départs dans le dos de la défense, le capitaine d'un soir a largement rempli son contrat malgré quelques maladresses dans le jeu et deux autres tirs (une lourde frappe et une tête) sortis par le gardien russe.

Comme contre Auxerre samedi, les Olympiens ont fait une très grosse prestation dominant largement leur adversaire mais pêchant en fin de match pour tuer la rencontre et il faut maintenant espérer qu'ils ne le regretteront pas dans une semaine à Saint-Pétersbourg.
Les performances individuelles ont été dans l'ensemble bonnes voire très bonnes et homogènes. Il est donc très compliqué de désigner le meilleur et le moins bon de l'équipe marseillaise.
Avant de faire le long déplacement en Russie mercredi prochain, les joueurs d'Eric Gerets doivent enchainer un troisième match au Vélodrome en une semaine face à Saint-Etienne dimanche et ça n'est que l'apéritif de ce mois de mars très chargé...

par seb le vendredi 07 mars 2008 à 16h43
Encore 4500 euros...
Steve Mandanda récompensé

Djibril Cissé : son actualité