La semaine phocéenne : retour sur Terre !

  •    
  •    
  • om facebook

En cette semaine cinématographique, le scénario de la vie olympienne aura été tumultueux. Mais pour pouvoir chanter " je ne regrette rien ", les Marseillais auront dû réussir des prises, sur la route qui mène aux Oscars. Avant de peut-être voir la vie en rose.

Lundi 18 février :
Lendemain de Classico. Et surtout, Marseille se réveille avec le sourire. L'OM a disposé du PSG dans l'affiche décalée du week-end et surfe sur une vague de succès qui l'a propulsé à la 4ème place du classement de la Ligue 1. De quoi réjouir Pape Diouf, le président de l'Olympique de Marseille. " Cela nous donne une once de jubilation supplémentaire, mais je pense surtout que nous sommes dans la continuité d'une série. Nous nous sommes installés dans une dynamique de victoire. Cela s'est confirmé face à un PSG assez coriace. Nous avons eu des difficultés à déplacer le bloc parisien. Ensuite nous avons eu de la réussite " déclare l'homme fort de la direction. Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, l'OM a officialisé dans la foulée la signature d'un contrat professionnel pour Jean-Philippe Sabo, qui est désormais lié au club phocéen jusqu'en juin 2010.

La victoire face au Paris Saint-Germain a laissé des traces. Ainsi, à deux jours du match retour en Russie, face au Spartak Moscou, comptant pour les 16ème de finale de la Coupe de l'UEFA, l'OM déplore un forfait majeur. En effet, l'un des hommes en forme, Benoit Cheyrou, s'est donné une entorse à la cheville et doit rester à Marseille. Il n'est donc pas inclus dans le groupe communiqué par Eric Gerets pour le départ moscovite : Mandanda, Carrasso, Faty, Givet, Taiwo, Krupoviesa, Bonnart, Sabo, Cana, Kaboré, Nasri, Valbuena, Zenden, Oruma, Ziani, M'Bami, Cissé, Niang et Ayew. Cependant, Jacques Faty est fiévreux et sa participation au voyage demeure très incertaine.

Mardi 19 février :
En ce mardi, on parle transferts ! L'OM vient d'officialiser la prolongation de contrat de Mamadou Niang. L'attaquant sénégalais, au club depuis l'été 2005, est un élément moteur du club depuis trois ans et Pape Diouf tenait à renouveler son bail pour lui signifier la confiance que l'OM lui porte. Celui qui a marqué 51 buts en deux saisons et demi sous le maillot blanc, soit le dix-neuvième meilleur buteur de l'histoire phocéenne, est désormais lié au club jusqu'à l'été 2012.

De son côté, Steve Mandanda, qui accumule les performances exceptionnelles depuis le mois d'août dans les buts de l'OM, a tapé dans l'oeil de Tottenham. Le club londonien montre beaucoup d'intérêt pour le néo-international français et ne semble pas disposé à laisser filer un tel talent. La direction des Spurs serait même prêt à faire monter les enchères en fin de saison, pour l'arracher à l'OM, qui dispose d'une option d'achat pour l'acheter définitivement au Havre. Mais gageons que Pape Diouf saura faire le nécessaire pour conserver son joyaux au Vélodrome !

Mercredi 20 février :
Alors que l'OM s'apprête à jouer ce jeudi son match retour des 16èmes de finale de la Coupe de l'UEFA, dans l'hiver moscovite, face au Spartak Moscou, le président marseillais, Pape Diouf, livre son sentiment sur ce match au site officiel du club. "Que l'OM parte avec une avance intéressante, que nous soyons dans un voyage disons plutôt confortable, c'est un fait. Mais je crois que notre qualification ne pourra être acquise que si nous avons en tête ce respect de l'adversaire et ce respect du jeu, avec tous les aléas qui peuvent émailler le déroulement d'un match" déclare Diouf. Avant d'enchaîner : "je considère que nous sommes dans une position avantageuse mais pas définitive".

Le capitaine olympien, Lorik Cana, respecte aussi cette équipe du Spartak et aborde le match retour avec méfiance : " on a fait une belle différence à l'aller, mais on connaît bien cette équipe et on sait qu'elle a largement le niveau européen. On va laisser le match aller de côté et disputer le match retour comme si la qualification dépendait uniquement de cette rencontre ". Même son de cloche du côté de Laurent Bonnart. " Il fera très froid, et sur un terrain difficile. Il y a une qualification en jeu et on doit rester sérieux. On a gagné 3-0 chez nous mais pendant les 25 premières minutes, le Spartak Moscou a prouvé qu'il était capable de nous mettre en danger. À nous de faire ce qu'il faut pour ne pas se mettre en danger " clame l'ex-manceau. L'OM est conscient de l'enjeu du match de ce jeudi, maintenant il ne faudra pas nous refaire le coup de Mlada Boleslav !

Jeudi 21 février :
Du côté russe, le meneur de jeu, Aleksandr Pavlenko, veut croire encore aux chances de son équipe, malgré la lourde défaite du match aller à Marseille. Le talentueux international de 23 ans se livre aux médias. " La rencontre du Vélodrome, c'est du passé. On l'a analysé et on est passés à autre chose. A nous de prendre notre revanche. J'espère que le terrain et le temps nous aideront. On y est habitués, pas eux. J'espère aussi que les supporters seront derrière nous et qu'ils ne vont pas nous laisser tomber en cette période délicate. Si on n'y croit pas, ce n'est pas la peine de jouer. Le Spartak a 90 minutes pour croire au miracle. On sait très bien que Marseille est en grande forme et qu'il va être très difficile de marquer, mais on va s'accrocher " lance Pavlenko. L'OM est prévenu.

Mais prévenir ne signifie pas forcément guérir. En ce jeudi soir, l'OM a un 3-0 à tenir pour valider son ticket pour les Huitièmes de finale. Mais la tâche va se montrer ardue. Face à des moscovites décomplexés, solides défensivement, et exploitant les moindres contres, les Marseillais vont passer tout près de la catastrophe en s'inclinant 2-0 dans l'hiver de Moscou. Les supporters auront tremblé jusque dans les ultimes secondes, même si Djibril Cissé avait touché le poteau en première période et que Steve Mandanda s'était montré une nouvelle fois très bon. Un match à oublier dans des conditions difficiles. L'OM retrouvera le Zénith Saint-Petersbourg au prochain tour. Bons baisers de Russie !

Vendredi 22 février :
De retour à Marseille, la délégation marseillaise se contente de cette qualification. La défaite doit désormais être oubliée, ou du moins ré-exploitée, pour aborder au mieux le déplacement du week-end à Toulouse, en Ligue 1. C'est le sentiment de Djibril Cissé. L'attaquant marseillais déclare : " il faut oublier le match en lui-même et le résultat. Il faut retenir la qualification et se concentrer sur le match contre Toulouse, dimanche (...) il faut surtout récupérer pour dimanche ". Voilà qui résume bien l'état d'esprit phocéen. Un pensée corroborée par Pape Diouf. " Essayons d'oublier ce voyage, avec le froid et tout ce qui va avec, et retenons uniquement la qualification " martèle-t-il.

Et on reparle transferts. Alors qu'on se situe en plein coeur de la saison, les clubs n'arrêtent décidément pas de plancher sur les transferts. Les rumeurs ne manquent pas, en tout cas, pour l'été prochain. En ce vendredi, c'est Djamel Abdoun qui est envoyé à l'OM pour la saison prochaine. Le milieu de terrain du CS Sedan Ardennes, qui réalise une bonne saison en Ligue 2, serait sur les tablettes de José Anigo selon Football365. Cependant, la concurrence existe puisque Bolton et Birmingham City sont venus aux renseignements Outre-Manche, pour un joueur ayant déjà évolué à Manchester City, tandis qu'en France, Saint-Etienne, Toulouse et Caen suivent le dossier.

Samedi 23 février :
À la veille de recevoir l'Olympique de Marseille, l'entraîneur du Téfécé, Elie Baup, parle de son adversaire dominical : " c'est une équipe qui marche fort, qui est toujours en Coupe d'Europe, et qui fait des résultats probants. C'est un match indécis. En tout cas, on a beaucoup travaillé cette semaine, et on essaie de vivre tous ensemble pour resserrer les liens ". Avant de terminer par une boutade, qui prouve bien que le coach à la casquette a de l'ambition et qu'il n'est pas résigné à perdre ce match : " les amateurs de loto peuvent cocher les trois cases ".

Du côté d'Eric Gerets, l'heure n'est pas aux prévisions, mais au travail. Et le coach belge nous divulgue un groupe sans surprise pour le départ dans la ville Rose. Dix-neuf joueurs sont concernés par ce déplacement, ce qui n'est pas le cas de Krupoviesa, qui est suspendu, et Rodriguez et Zubar, toujours aux soins. Mandanda, Carrasso, Bonnart, Taiwo, Givet, Faty, Cana, M'Bami, Oruma, Cheyrou, Zenden, Ziani, Nasri, Valbuena, Grandin, Akalé, Niang, Ayew et Cissé sont donc du voyage.

Dimanche 24 février :
Après un passage à vide début 2008, la CFA2 de l'OM recommence à gagner et redécouvre l'ambition, pour une éventuelle montée en CFA en fin de saison. En déplacement cet après-midi dans le Jura, l'équipe réserve olympienne s'est imposée face à Jura Dole. Les joueurs de Michel Flos ont gagné 2-0, les buts ont été inscrits par Guy Gnaboyou et Fabien Barillon, récemement appelé chez les professionnels, pour le match à Nice. Après 19 journées, cette victoire permet aux Olympiens de reprendre la tête du groupe C à Lyon-la-Duchère, qui s'est contenté d'un résultat nul à domicile.

Toulouse-OM. Les Marseillais se présentent au Stadium avec l'ambition affichée de récupérer trois points capitaux dans la course à la Ligue des Champions. Eric Gerets a décidé de faire souffler la plupart de ses titulaires offensifs, en laissant Valbuena, Cissé et Niang sur le banc. Le turn-over imposé par le belge a pour but d'économiser certains joueurs en vue des échéances à venir et de relancer certains " oubliés " dans un match difficile, seulement trois jours après le déplacement à rallonge à Moscou. Au terme d'un match globalement dominé, l'OM doit se contenter du 0-0. Les Marseillais n'auront pas su faire la différence, mais ce point est bon à prendre chez le troisième du dernier championnat, dans un stade où il est toujours complexe de s'imposer. La semaine s'achève donc par un bon point !

par Arn-oo le mercredi 27 février 2008 à 21h29
OM-Zenit retransmis sur M6
OM-Auxerre : Le point sur l'infirmerie phocéenne

Laurent Bonnart : son actualité