Toulouse 0-0 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Les Olympiens, qui ont perdu jeudi à Moscou après 5 victoires consécutives et 7 rencontres sans défaite, doivent repartir de l'avant lors de leur déplacement chez le relégable toulousain alors qu'ils semblent fatigués et émoussés.
Du côté marseillais, Juan Angel Krupoviesa est suspendu alors que Ronald Zubar, Julien Rodriguez, Leyti N'Diaye et Charles Kaboré sont blessés. Eric Gerets n'a pas retenu Sébastien Hamel, Sébastien Maté, Jean-Philippe Sabo et Milos Krstic. L'entraineur belge aligne un 4-2-3-1 très largement remanié composé de Steve Mandanda dans le but, Taye Taiwo, Gaël Givet, Lorik Cana et Laurent Bonnart de gauche à droite en défense (l'Albanais portant le brassard de capitaine) ; Modeste M'Bami et Benoit Cheyrou sont les milieux défensifs, Samir Nasri (dans l'axe), Boudewijn Zenden (à gauche), Elliot Grandin (à droite) sont derrière Kanga Akalé, seul en pointe.
Le banc de touche est occupé par Cédric Carrasso, Jacques Faty, Wilson Oruma, Karim Ziani, Mathieu Valbuena, Mamadou Niang et Djibril Cissé. Andre Ayew est le 19ème homme et n'est donc pas sur la feuille de match.

Malgré une composition très originale au milieu et en attaque, les Olympiens dominent la première mi-temps mais n'ont qu'une seule occasion nette qui est loupée par Akalé pourtant superbement placé.
Au retour des vestiaires, Zenden cède sa place à Cissé qui prend le poste d'avant-centre alors qu'Akalé bascule à gauche. Néanmoins, ce sont les Toulousains qui dominent mais Mandanda est présent sur les rares tentatives occitanes. Après un caviar d'Akalé pour Cissé, vendangé par le numéro 9 marseillais, Niang et Valbuena prennent les places d'Akalé et Grandin. La fin de match est maitrisée par les Phocéens mais ils n'arrivent pas à marquer et la rencontre se termine par un 0-0 assez logique.

Steve Mandanda (6.5) : Globalement uniquement sollicité sur quelques prises aériennes et quelques rares frappes lointaines, il a toujours été impeccable si ce n'est sur un coup-franc en fin de match où il lit mal la trajectoire et doit concéder un corner. Néanmoins, le geste phare de son match est son sauvetage sur la tête à bout portant d'Elmander en début de seconde période.
Laurent Bonnart (6) : Toujours très mobile et actif sur tout le flanc droit, l'ancien Manceau a été précis défensivement et a souvent essayé d'aider ses milieux de terrain mais s'est finalement trouvé assez rarement en position de débordement ou de centre.
Taye Taiwo (5) : L'arrière gauche nigérian a quant à lui laissé un peu plus de latitude à son adversaire direct sans néanmoins être mis réellement en danger. Offensivement, il a été en position de débordement et de centre à de rares reprises en deuxième période.
Lorik Cana (5.5) : Le capitaine était encore en défense centrale, au poste de stoppeur droit. Il a dans l'ensemble bien contenu Elmander malgré quelques positionnements douteux. Il fait partie des Phocéens qui semblent avoir besoin de souffler.
Gaël Givet (5.5) : Le second défenseur axial a lui aussi bien gérer le dangereux avant-centre suédois malgré quelques fautes bêtes et inutiles en première mi-temps (qui lui ont d'ailleurs couté un carton et donc une prochaine suspension). Pour le reste, il a été présent dans les airs et n'a pas été sollicité à la course.
Modeste M'Bami (5.5) : Le milieu défensif droit de l'OM a été actif à la récupération et a essayé d'être propre à la relance, faisant quelques gestes techniques intéressants mais aussi quelques passes ratées.
Benoit Cheyrou (5) : Finalement titularisé après son entorse de la cheville contractée le week-end passé, il a beaucoup couru mais a moins pesé dans le jeu que lors de ses précédentes sorties. On l'a aussi vu tirer au but à plusieurs reprises alors qu'il avait mieux à faire.
Boudewijn Zenden (4.5) : Le Néerlandais a évolué milieu/ailier gauche durant les 45 premières minutes. Malgré la domination des siens, il n'a pas trop eu d'influence sur le jeu dans un rôle qui ne lui convient pas car ce n'est pas un joueur de débordement.
Djibril Cissé (4.5) : Rentré après la pause, il a eu rapidement une incroyable occasion mais il a préféré mettre un extérieur du droit au lieu d'un plat du pied gauche alors qu'il n'avait plus qu'à pousser le ballon dans le but de Douchez (après un long centre d'Akalé). Il a aussi placé une belle tête croisée que le gardien toulousain a du sortir grâce à un superbe arrêt. Il a de plus fait un tir contré en fin de match que Douchez a stoppé. Comme à Moscou, il a donc eu les munitions mais n'en a pas concrétisé une.
Samir Nasri (4) : Le meneur de jeu olympien a été peu présent surtout en seconde période où on ne l'a quasiment pas vu. Durant les 45 premières minutes, il a essayé d'orienter le ballon et le jeu mais sans grand succès.
Elliot Grandin (4) : Titularisé sur la droite du milieu de terrain, le jeune international espoir a surtout pressé, n'ayant quasiment jamais un ballon offensif intéressant, pesant très peu sur le jeu de son équipe.
Mathieu Valbuena (non noté) : Il a joué le dernier quart de la rencontre à la place de l'ancien Caennais, amenant de la percussion et de la mobilité sans jamais ne parvenir à être réellement dangereux.
Kanga Akalé (4.5) : Titularisé au poste d'avant-centre, il a eu une incroyable occasion en fin de première période mais il a piteusement loupé son tir (pourtant sur son bon pied), ratant le cadre. Avant de basculer à gauche à l'entrée de Cissé, il avait auparavant balayé tout le front de l'attaque mais était trop esseulé. Dans son rôle d'ailier gauche, il a distillé un super centre pour Cissé puis a été remplacé.
Mamadou Niang (non noté) : Le Sénégalais a joué les 25 dernières minutes à la place de l'Ivoirien. Il a apporté de la présence devant le but mais n'est jamais parvenu à être dangereux.

Malgré un large turn-over, les joueurs d'Eric Gerets ramènent un bon point de ce déplacement dans la Ville Rose même si quelques regrets peuvent poindre étant donné le nombre d'occasions nettes ratées.
Steve Mandanda a encore été le meilleur de son équipe, faisant l'arrêt qui permet aux siens de ne pas prendre de but. A l'opposé, difficile de désigner le Phocéen le moins performant mais il est surement à chercher parmi les joueurs offensifs, peu en réussite.
Enfin, il n'y aura pas de match cette semaine ce qui ne sera pas du luxe pour les Olympiens qui enchaineront ensuite 8 matches durant le mois de mars pour essayer de conserver la bonne dynamique actuelle. Cette série débutera samedi prochain contre Auxerre au Vélodrome.

par seb le mardi 26 février 2008 à 07h52
L'infirmerie olympienne au lendemain de Toulouse
Cédric Carrasso reste en Ligue 1

Boudewijn Zenden : son actualité