OM 2-1 PSG : Marseille en force

  •    
  •    
  • om facebook

Empruntée à domicile mais meilleure équipe de ligue 1 à l'extérieur, le PSG se rend ce soir au Vélodrome dans un match capital à plusieurs titres pour les deux équipes. D'une part symbolique même si le prestige du classico s'est quelque peu émoussé au fil des années. Les trois points permettraient à l'OM de conforter sa position en haut de tableau et de pouvoir prétendre à mieux dans les prochains matchs. Le PSG pourrait y trouver un match référence pour se relancer même si, ces derniers temps, les hommes de Le Guen, ont retrouvé quelques automatismes. Regrettons tout de même les propos déplacés de nos dirigeants avant la rencontre là où leurs homologues parisiens ont paru plus clairvoyants. Souhaitons que l'issue du match ne leur fasse pas regretter.


Le match :
Début de match animé avec des parisiens bien dans leur sujet, jouant très haut et très agressifs dans le bon sens du terme. Leur pressing pose de gros problèmes aux marseillais qui n'arrivent pas à développer correctement leur jeu. Les hommes d'Eric Gerets essayent d'aller trop vite vers l'avant et trop d'erreurs techniques les empêchent de se créer de réelles occasions.

15ème minute : coup-franc de Rothen pour la tête décroisée d'Armand repoussée par une magnifique envolée de Steve Mandanda

Les deux milieux récupérateurs phocéens, Charles Kaboré et Benoit Cheyrou, se font tout simplement manger en ce début de match. Mais Samir Nasri et Mathieu Valbuena ne sont pas non plus à leur avantage. Cherchant systématiquement l'action individuelle, les deux milieux offensifs perdent trop de ballon. La bataille du milieu perdue, la défense provençale se trouve en difficulté. Mais quoi de mieux qu'un coup de pouce de l'arbitre de faire basculer le match ?

0-1 : pour un tacle régulier de Bonnart à l'extérieur de la surface de réparation, Mr Layec siffle un penalty que transforme Rothen (27ème minute)

Merci l'arbitre. En plus de devoir supporter les commentaires pétris de partialité de Canal Plus, les supporters marseillais doivent encaisser une énième erreur d'arbitrage en leur défaveur. Et cette erreur-là reste tout de même un cas assez saisissant du niveau de l'arbitrage français. Mais parfois une injustice peut remettre une équipe dans son match.

1-1 : coup-franc de Samir Nasri au deuxième poteau pour la tête de Taye Taiwo propulsée dans les buts de Landreau (37ème minute)

38ème minute : sur une touche de Bonnart, remise de la tête de Cissé pour Valbuena qui, aux 18 mètres, place un gauche qui part dans les nuages

2-1 : Mathieu Valbuena prend le ballon à quarante mètres des buts parisiens, fixe tout le milieu et délivre une passe décisive pour Mamadou Niang qui place immédiatement un gauche croisée hors de portée de Landreau (45ème minute)

49ème minute : aux 25 mètres, Valbuena élimine Chantome et adresse une bonne frappe du droit que Landreau capte sans problème
55ème minute : décalage de Niang pour Valbuena, plein axe, qui enroule sa frappe mais le gardien parisien est présent
57ème minute : ouverture de Nasri pour Cissé qui ne cadre pas sa frappe alors qu'il était très excentré côté droit
58ème minute : demi-volée trop extérieur du droit de Samir Nasri aux 20 mètres qui ne trouve pas le cadre
67ème minute : rentrée de Pauleta à la place Chantome pour faire basculer le PSG d'un 4-4-2 en 4-3-3
74ème minute : sur une longue ouverture parisienne, Pauleta profite d'une errance de placement de Cana pour s'amener le ballon dans un face à face avec le gardien mais Mandanda fait une sortie remarquable et repousse le ballon
77ème minute : Niang est remplacé suite à une semelle de Diané et est remplacé par Kanga Akalé

Le PSG, bien en place depuis 10 minutes après avoir subi pendant une longue période, procède en contre et donne bien du mal aux phocéens en cette fin de match. Grosse deuxième mi-temps de Charles Kaboré, très inspiré dans la récupération et dans la relance, qui prouve tout le bien que le staff et la cellule de recrutement marseillaise pensaient de lui.

83ème minute : sortie de Samir Nasri et rentrée d'Elliott Grandin
88ème minute : bon centre d'Akalé pour la demi-volée de l'intérieur de Cissé qui ne trouve pas le cadre alors que le but était tout ouvert


Conclusion :
En difficulté dans le jeu et plus encore après une grossière erreur d'arbitrage, les marseillais ont su faire basculer le match en leur faveur avec beaucoup d'opportunisme. Les parisiens ont démontré qu'ils méritaient bien mieux que leur classement. Les marseillais aussi. Les hommes d'Eric Gerets remontent à la quatrième place en pourront prétendre à mieux très rapidement s'ils continuent sur ce rythme.

par TontonFlingueur le dimanche 17 février 2008 à 23h45
OM 2-1 PSG : Cissé savoure
Cheyrou forfait pour Moscou ?

Mamadou Niang : son actualité