La semaine phocéenne : nice job !

  •    
  •    
  • om facebook

La joie Grandin, la satisfaction de Pape Diouf, la nomination de Veyrat, les tracas de Nasri, les déclarations niçoises, la victoire au stade du Ray... Retrouvez une nouvelle semaine victorieuse pour l'Olympique de Marseille !

Lundi 4 février :
Après la belle qualification, obtenue la veille, face à l'AS Monaco (3-1) en Coupe de France, Marseille se réveille avec le sourire. L'un des grands bonhommes du succès dominical, Elliot Grandin, savoure d'ailleurs ses débuts tonitruants sous le maillot de l'OM : "Je savais que si je me lâchais, ça allait payer. J'ai pris du plaisir à jouer avec mes nouveaux coéquipiers. La passe décisive m'a fait le plus grand bien, je me suis de suite senti dans le match. Maintenant, l'objectif est de réaliser ce genre de prestation dans la répétition". Avec une passe décisive et un but pour le moins spectaculaire, l'ex-remplaçant de Caen a réussi son entrée au Vélodrome. Il va devoir vite confirmer ces belles promesses.

Le président de l'Olympique de Marseille, Pape Diouf, est lui aussi très satisfait du comportement de ses hommes et ne le cache pas. "Je crois que c'est une qualification qui ne souffre d'aucune contestation. C'est une victoire construite avec méthode. Les joueurs ont été concentré dès les premières minutes" déclare-t-il. Avant de conclure par un petit mot pour sa recrue, Elliot Grandin, pour le moins décisive : "Il ne faut pas crier victoire mais il a montré de grosses qualités. J'espère que nous avons eu la bonne pioche".

Mardi 5 février :
L'OM connaît son nouveau Directeur Général. Il s'agit de Antoine Veyrat, qui vient d'être nommé par le conseil de surveillance en concertation avec Pape Diouf, décisionnaires dans l'attribution du poste. Il remplace donc au pied levé Thierry De La Brosse qui avait démissionné de ses fonctions suite aux désaccords profonds qui l'opposaient au président marseillais. Le directeur de LD Collectivités se voit donc propulsé dans la partie administrative du club. Diouf dresse son portrait : "C'est un homme d'une grande qualité d'écoute, au parcours riche et totalement disposé à s'investir et se dévouer pour le club". Espérons-le afin que le club phocéen en finisse avec ses guerres intestines nuisibles à son épanouissement sportif.

Déjà touché face à Monaco, Samir Nasri était pourtant retenu pour affronter le Congo avec les A' français, en match amical. Une opposition sans enjeu. Il était donc pour le moins étrange de prendre le risque d'aligner le meneur de jeu de l'OM. Et le risque était bien réel puisque le Minot s'est à nouveau blessé. Il souffre d'une torsion de la cheville. Pas de quoi paniquer donc mais rageant quand on connaît la prédisposition de Nasri aux blessures cette saison. Raymond Domenech essaie comme il peut de noyer le poisson : "Il s'est simplement tordu la cheville alors qu'il était en bout de course. Son pied a tourné un peu, c'est tout". "Simplement", "un peu", "c'est tout", t'es pas suspect mon brave !

Mercredi 6 février :
Il fait peu parler de lui mais il s'est installé dans le paysage olympien. Il travaille, progresse et gagne du temps de jeu. Charles Kaboré s'est fondu dans le groupe et ne regrette pas son choix : l'OM. Il avoue être impressionné par ses deux camarades du même poste, Benoît Cheyrou et Lorik Cana. "Lorik est un très bon récupérateur et Benoît joue vite vers l'avant. Ils sont en forme en ce moment, je suis content pour eux et j'apprend beaucoup à leurs côtés" dit-il de ses aînés.

On reparle en ce mercredi de l'affaire Eydelie, du nom du joueur champion d'Europe en 1993 avec l'OM qui avait tenu des propos diffamatoires envers Bernard Tapie sur le dopage et la corruption supposés au club dans les années 90. En effet, la 17ème chambre correctionnelle du Tribunal de Paris a débouté Tapie dans cette affaire. Certains passages sont jugés "diffamatoires" mais le jugement accorde à Jean-Jacques Eydelie le "bénéfice de la bonne foi". Incompréhensible.

Jeudi 7 février :
À trois jours du derby entre l'OGC Nice et l'Olympique de Marseille au stade du Ray, l'entraîneur de l'équipe azuréenne, Frédéric Antonetti, livre ses impressions sur l'OM sur les ondes de RMC. "J'ai l'impression que Eric Gerets a trouvé la bonne formule, ça marche de mieux en mieux pour l'OM. Ce match de dimanche est important mais il n'est pas décisif. Pour moi, c'est la régularité qui fera la différence. Notre équipe est restée compétitive malgré l'absence de certains joueurs. Nous avons réussi à prendre huit points sur les quatre derniers matchs" assène-t-il comme pour mieux se convaincre que son équipe aura les armes pour lutter.

D'autres niçois sont décidés à parler du match. Peu enclin à tergiverser, le brésilien Ederson veut la victoire, et rien d'autre, contre l'OM : "On a beaucoup de respect pour Marseille mais c'est un match à domicile et on veut les trois points. La victoire est fondamentale si on veut rester en haut du classement". Quand au défenseur Gérald Cid, il confirme les ambitions de son club. "C'est un match excitant à jouer. C'est une belle affiche. On doit prendre les trois points face à une équipe qui revient bien. L'ambiance promet d'être chaude et puis prendre six points à Marseille ça serait bien". Tu parles, avec une première victoire à Marseille depuis plus de trente ans cette année, ça a pas du arriver bien souvent à un Aiglon !

Vendredi 8 février :
Alors que se profile le déplacement à Nice, Eric Gerets se confie à Football365 : "Si j'ai la certitude de pouvoir battre les autres équipes avec un autre schéma tactique, je changerai. Mais pour le moment, je n'ai aucune raison de changer les choses. Tout fonctionne plutôt bien. Il nous manque un peu de concentration et on ne doit pas prendre cela à la légère. À Nice on va pouvoir montrer si on mérite tous les compliments qu'on a reçu. Ce sera un test".

Un match à enjeu qui se déroulera sans trois éléments importants du dispositif marseillais. En effet, Samir Nasri et Karim Ziani sont tout deux indisponibles pour cause de blessure. Le premier se ressent de sa torsion de la cheville contractée avec les A' lors du stage de début de semaine en Espagne. Quand à Ziani, il n'est toujours pas remis de sa blessure au genou. Enfin, le troisième absent probable sera Julien Rodriguez, incertain à cause de douleurs ressenties à la suite d'un choc avec Wilson Oruma à l'entrainement.

Samedi 9 février :
À la veille de recevoir l'Olympique de Marseille, l'entraîneur de l'OGC Nice, Frédéric Antonetti, a communiqué son groupe de dix-huit joueurs. On note les absences de Koné et Job, toujours à la CAN, ainsi que les forfaits de Lilian Laslandes et Vincent Hognon, blessés. Sont donc retenus : Lloris, Létizi, Cid, Apam, Kanté, Rool, Yahia, Jeunechamp, Traoré, Balmont, Hellebuyck, Echouafni, Diakité, Ederson, Modeste, Bamogo, Asamoah et Ozokwo.

Côté phocéen, la publication de la liste des joueurs retenus pour le court déplacement en terre niçoise n'a pas révélé de grosses surprises. Les forfaits de Nasri et Rodriguez officialisés, Eric Gerets n'aura pas un large choix pour composer sa défense, déjà amputée de Zubar et Leyti N'Diaye, et un milieu de terrain toujours sans Ziani touché à un genou. À noter la réapparition d'Oruma dans le groupe. Sont concernés : Mandanda, Carrasso, Givet, Krupoviesa, Bonnart, Faty, Taiwo, Cana, Cheyrou, Kaboré, Zenden, Oruma, Akalé, Valbuena, Grandin, Niang et Cissé.

Dimanche 10 février :
Alors que l'OM affronte Nice ce soir au stade du Ray, Boudewijn Zenden évoque, sur OM.net, le match, son approche des derbies et la concurrence saine au sein de l'équipe. "En Ligue 1, les équipes sont plus fortes à domicile qu'ailleurs, ça rend les déplacements difficiles. Mais nous sommes sur la bonne voie. Il faut réaliser une série de victoires. Les semaines qui arrivent vont être chargées, la seule chose qui compte sera de faire des résultats" déclare le milieu de terrain néerlandais de l'OM. Avant de poursuivre : "il faut jouer ce match avec le coeur mais aussi avec la tête. Quand on a joué des matchs comme Everton-Liverpool, Chelsea-Tottenham ou même Barcelone-Real c'est toujours spécial. J'ai très envie de voir comment ça se passera face à Nice". Enfin, l'international néerlandais, auteur de 2 buts et 2 passes décisives en 17 matchs cette saison, mais qui n'est pas un titulaire en puissance dans la tête de son entraineur, ne diabolise pas la concurrence. Au contraire, il y trouve des bien-faits pour l'équipe. "On a besoin de tout le monde. C'est normal qu'il y ait de la concurrence dans l'équipe. Cela veut dire que tout le monde doit bien jouer pour gagner ou garder sa place dans l'équipe" conclut-il.

Nice-OM. L'OM se déplace sur la pelouse de l'un de ses devancières, contre lesquels il réussit plutôt bien. En effet, en déplacement contre les trois premiers, l'OM a ramené une victoire de Lyon et des nuls de Bordeaux et Nancy. Nice étant quatrième, la série doit donc continuer. Puis, l'enjeu véritable est aussi de remonter au classement et de se rapprocher un peu plus de cette équipe azuréenne. Les marseillais, malmenés pendant vingt à vingt-cinq minutes, laissent passer l'orage pour ouvrir le score par Mamadou Niang. Le plus dur est fait. Marseille tiendra grâce à un grand Mandanda, suppléant une défense souvent dépassée. Et faisant le boulot avec professionnalisme, l'OM doublera le score par Cissé. 2-0 pour les visiteurs, pas de génie footbalistique dans ce match mais le sentiment du travail bien fait. L'OM est cinquième. Son meilleur classement de la saison...

par Arn-oo le mardi 12 février 2008 à 07h36
OM-Spartak : le groupe avec Nasri
Elliot Grandin : "j'essaie de faire le maximum"

Eric Gerets : son actualité