Nice 0-2 OM : la revue de presse de la planète

  •    
  •    
  • om facebook

L'OM a " breaké " au bon moment. Toujours en course en Coupe de l'UEFA et en Coupe de France, c'est la course pour une qualification en Champion's League qui est bel et bien relancée. Les observateurs ont noté le petit exploit qu'ont réalisé les olympiens hier soir en s'imposant au Stade du Ray face à une coriace équipe Niçoise qui n'avait plus perdu dans son antre depuis la réception de Toulouse le 24 janvier 2007 (0-1). Marseille retrouve ses ambitions naturelles et surtout une qualité de jeu et de l'efficacité dans les phases offensives. Avec deux points par matchs depuis l'arrivée d'Eric Gerets, ce dernier a raison de noter hier soir après le match : " Depuis mon arrivée, tout a changé ".

La Provence : l'OM à grandes enjambées
On a du mal à le croire aujourd'hui, mais l'OM a flirté de longues semaines avec la zone de relégation. C'était à la fin de l'été. L'équipe olympienne n'était pas non plus belle à voir au début de l'automne, incapable de battre Lorient au Vélodrome par exemple (0-0). Ce soir-là, Cana et ses partenaires avaient quitté la pelouse en plein doute. Paradoxalement, cette médiocre prestation marque le début d'une folle remontée. Car depuis lors, l'OM ne s'est incliné qu'à une seule reprise en championnat à Rennes (3-1), et encore, il n'avait pas franchement été aidé par l'arbitrage sur le coup. [...] Les Olympiens reviennent fort dans la course à l'Europe. Au train où ils vont, ils pourraient même devenir des candidats très sérieux à la troisième place. Ils n'ont plus rien à voir en tout cas avec ces joueurs complètement dépassés par l'OGC Nice en plein mois d'août au Vélodrome (0-2). Hier, tout n'a pas toujours été facile pour les Olympiens cependant. Ils ont même été bousculés pour commencer. Les Niçois faisaient, alors, pratiquement ce qu'ils voulaient au milieu de terrain. Ils le faisaient d'autant plus que leurs adversaires perdaient un ballon sur deux dans l'entrejeu. Mais à partir du moment où elle s'est mis à prendre l'ascendant dans ce secteur, soignant ses transmissions et ses relances, l'équipe olympienne a pu enfin imprimer son rythme. [...] Les Azuréens auraient pu exploiter les nombreuses failles qui s'offraient à eux, mais il en fallait beaucoup plus, hier, pour tromper Steve Mandanda.

Eurosport.fr : les deux font l'affaire
Un plus un égale... trois. Ce calcul, pas vraiment académique, trouve son raisonnement mathématique dans la prestation marseillaise. Dimanche soir, l'OM a empoché trois points grâce à un but de ses deux titulaires en attaque. Au passage, le club phocéen s'est offert son troisième succès à l'extérieur cette saison. Sur une pelouse de choix. [...] Que du positif, donc? Pas totalement. La défense marseillaise, justement, ne laissait pas imaginer que la soirée se conclurait sous de si bons auspices. En moins de dix minutes, Givet, Faty, et Krupoviesa reçoivent d'emblée un avertissement suite à des fautes sur Modeste. Pour sa quatrième titularisation, le jeune attaquant niçois ne parvient cependant pas à prendre Mandanda de vitesse (7e). Mais les maux de l'arrière-garde olympienne n'en semblent pas pour autant résolus. En guise d'exemple, l'oubli complet du marquage sur Ederson, qui rate une opportunité en or d'ouvrir le score pour les Aiglons (15e), et un nouveau geste d'antijeu de Faty, qui aurait dû valoir une expulsion de l'ancien Rennais en début de seconde période (48e). [...] Le club phocéen se remet en course dans le wagon pour l'Europe, se situant désormais à six longueurs du podium, et à deux de son adversaire du soir.

L'Equipe : l'OM aux portes de l'Europe
Pour l'emporter hier au stade du Ray, Marseille a dû faire preuve d'un mental acéré face à la pression niçoise, s'en remettre à quelques exploits de Mandanda, mais surtout afficher ses progrès dans le jeu. L'OM peut se réjouir de compter sur une division offensive performante. Nasri absent, Valbuena s'est mué avec bonheur en meneur de jeu tandis que Niang et Cissé ont tous les deux marqué. [...] L'un des intérêts de ce match, c'était la confrontation entre le carré niçois constitué par Echouafni, Balmont, Hellebuyck et Ederson, le socle de l'excellent fonds de jeu de cette équipe et celui peu à peu peaufiné par Gerets et qui avait tourné à plein régime en Coupe de France contre Monaco (3-1). [...]Ce matin, l'OM est de retour dans la course à l'Europe, à deux jours de disputer les 16es de finale de la Coupe de l'UEFA face au Spartak Moscou.

Football365.fr : l'OM frappe fort
Après un mois de janvier bien négocié et une montée en régime dans le jeu, visible face à Monaco dimanche dernier en Coupe de France, l'OM savait passer un gros test chez le voisin niçois. Mission accomplie pour les Olympiens qui ont pris leur revanche du match aller et aligné un cinquième match sans défaite. Et puisque les grands matchs appartiennent aux grands joueurs, MANDANDA s'est tout simplement montré époustouflant, avec deux parades décisives face à Ederson puis Modeste et une assurance décoiffante. Malgré les trois cartons jaunes reçus en début de rencontre, la défense a bien tenu le choc, à l'image d'une solide charnière GIVET-FATY. Positionné en n°10 en l'absence de Nasri, VALBUENA a confirmé qu'il avait l'étoffe du poste. Pour son retour après la CAN, NIANG n'a pas forcément été brillant dans le jeu mais a su se montrer opportuniste pour inscrire son 11eme but de la saison. A ses côtés, D.CISSE confirme sortie après sortie qu'il recouvre son meilleur niveau. Cinquièmes au classement désormais, les Phocéens vont préparer dans les meilleures conditions la venue du PSG au Vélodrome dimanche prochain...

Sport24.com : l'OM en forme olympique
Il y a trois mois, l'OM se morfondait dans les profondeurs du classement. Le maintien semblait le seul objectif envisageable pour une équipe en pleine déconfiture. Aujourd'hui, Marseille est aux portes de l'Europe ! En assiégeant la forteresse niçoise (0-2) où tous les assaillants s'étaient jusqu'ici cassé les dents depuis janvier 2007, le club phocéen a réalisé le gros coup de la journée. Le bond en avant du week-end. Solide et réaliste, la bande à Gerets pointe en 5e position à seulement deux petits points de la 4e place occupée par... Nice. Niang a fêté comme il se doit son grand retour après une Coupe d'Afrique des Nations décevante en montrant la voie dès la 25e minute avant que son compère Djibril Cissé ne fasse preuve d'opportunisme pour crucifier Lloris et les Aiglons (76e). Parler d'exploit n'a rien de surréaliste car le Gym restait sur 13 matches sans défaite en Ligue 1 ! L'OM est en plein renouveau avec un fond de jeu digne de son statut de poids lourds de l'Hexagone. De bon augure à quelques jours d'affronter le Spartak Moscou en Coupe UEFA mais surtout d'accueillir son meilleur ennemi, le PSG...

par bobich le lundi 11 février 2008 à 14h18
Niang - Cissé : 60% des buts de l'OM
OM-Spartak : le groupe avec Nasri

Mamadou Niang : son actualité