OM 6-1 Caen : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Avant d'avoir (enfin) quelques jours pour souffler, les Olympiens reçoivent le Stade Malherbe pour leur cinquième match en 13 jours avec pour objectif de continuer à progresser au classement.
Eric Gerets a encore quelques pépins en défense car Ronald Zubar a rechuté. Il rejoint Wilson Oruma sur la liste des blessés. Taye Taiwo, Modeste M'Bami, Mamadou Niang et Andre Ayew sont à la CAN tandis que Sébastien Hamel, Sébastien Maté et Milos Krstic n'ont pas été retenus. C'est dans un 4-4-2 assez inhabituel qu'évoluent les Olympiens avec Steve Mandanda dans le but, Laurent Bonnart sur le flanc droit de la défense, Juan Angel Krupoviesa à gauche, Gaël Givet et Julien Rodriguez dans l'axe ; Lorik Cana (le capitaine) est le milieu le plus près de sa défense, Benoit Cheyrou (à gauche) et Karim Ziani (à droite) sont un peu plus haut tandis que Samir Nasri est juste derrière Mathieu Valbuena qui tourne autour de Djibril Cissé.
Les remplaçants sont Cédric Carrasso, Leyti N'Diaye, Jean-Philippe Sabo, Jacques Faty, Charles Kabore, Boudewijn Zenden et Kanga Akalé.

La rencontre débute par un but caennais au milieu d'une défense apathique. Les Normands sont à un rien de doubler la mise quelques minutes plus tard sur un incroyable loupé de Krupoviesa mais Mandanda s'interpose. C'est ensuite l'action conjuguée de Bonnart, Mandanda et du juge de touche (qui ne voit pas que le ballon a franchi la ligne) qui permet aux Olympiens de n'être menés que 1-0. A la demi-heure de jeu, Cissé égalise après un coup-franc mal dégagé par les Caennais. Juste avant la pause, Valbuena est touché par la grâce et fait un magnifique doublé. Après 45 minutes, c'est un miracle que de voir les Phocéens mener 3-1.
Dès le retour des vestiaires, Cissé fait aussi un doublé en partant sur la gauche et plaçant une frappe puissante puis une autre très précise. La rencontre est définitivement pliée et Cana puis Valbuena laissent leurs places à Kabore et Zenden. En fin de match, Nasri clôture le score d'un match exceptionnel.

Steve Mandanda (7.5) : Le gardien marseillais a été très présent en début de rencontre en sauvant deux ballons de but, suppléant une défense amorphe. Par la suite, il a pris quelques ballons aériens mais rien de bien compliqué. On peut simplement souligner un duel gagné en seconde mi-temps. Il a donc été extrêmement important aux moments clé.
Laurent Bonnart (6.5) : Il s'impose vraiment et sans contestation possible comme le meilleur défenseur de son équipe, multipliant les courses sur son flanc droit et aidant ses coéquipiers dans l'axe quand ils sont en difficulté. Ainsi, il revient de très loin et extrêmement rapidement pour tacler et gêner Toudic qui avait le but grand ouvert (sur l'action litigieuse où le ballon semble avoir franchi la ligne). Cette action est décisive et est le tournant du match. C'est aussi sur une de ces montées que Valbuena marque son second but.
Juan Angel Krupoviesa (4.5) : L'arrière gauche marseillais a connu un début de rencontre cauchemardesque avec un manque d'agressivité sur le premier but où il laisse centrer tranquillement le Normand. Il fait ensuite un incroyable loupé en étant trop court de la tête sur un long centre ce qui a donné un caviar au Stade Malherbe (mais Mandanda a bien rattrapé le coup). Il s'est un peu repris par la suite étant aussi nettement moins sollicité défensivement. L'Argentin a ainsi pu faire quelques montées offensives, sur l'une d'elles il a pu tirer au but et inquiéter le gardien adverse. Il a aussi délivré une très belle passe pour Cissé sur le dernier but de l'avant-centre marseillais.
Gaël Givet (5) : Bien peu rassurant en début de match alors que sa défense était à la rue, il n'a pas trop été sollicité dans les duels et n'a finalement pas trop souffert. Néanmoins il peut dire merci à ses attaquants et à leur réussite ce qui a mis un coup sur la tête des Caennais qui avaient pourtant montré qu'ils avaient la possibilité de mettre au supplice la défense provençale.
Julien Rodriguez (4.5) : Le numéro 4 de l'OM a aussi été bien peu inspiré en début de rencontre étant très passif sur l'ouverture du score caennaise. Comme la plupart des défenseurs, il a été gêné par la vélocité et les déplacements des Normands durant le premier quart du match. Et que dire du carton jaune idiot qu'il prend en seconde période alors que le match était plié et qu'il n'y avait aucun danger (c'était près de la ligne de touche au niveau de la ligne médiane) ! Il a pris le brassard à la sortie de Cana.
Lorik Cana (5.5) : L'Albanais a joué dans un poste un peu différent qu'à l'habitude étant plus près de sa défense centrale. Il s'est démené dans ce rôle obscur et il a enfin pu souffler en sortant en milieu de seconde période quand le sort du match était scellé.
Charles Kabore (non noté) : Le Burkinabé a donc eu un peu de temps de jeu et a montré de l'envie et de l'agressivité.
Benoit Cheyrou (6) : Positionné milieu gauche, il devait à la fois récupérer mais aussi lancer ses joueurs offensifs. Il s'est bien acquitté de sa tache et ce poste semble mieux lui aller que quand il est second récupérateur.
Samir Nasri (6.5) : Le meneur de jeu marseillais a mis un peu de temps à rentrer dans son match et sa première action est une frappe à l'entrée de la surface (stoppée par le gardien) à la demi-heure de jeu. Il a eu beaucoup d'espaces après le repos et a ainsi pu faire plusieurs percées, donnant le quatrième but à Cissé et marquant le sixième (étant bien aidé par le gardien et son intervention douteuse).
Karim Ziani (4) : Le milieu de droit de l'OM a été transparent même dans les moments où son équipe déroulait et où il aurait pu tenter des choses. On l'a tout de même vu de temps à autre mais c'était quand il gardait trop la balle. C'est le seul joueur offensif de son équipe à n'avoir pas été à la hauteur.
Mathieu Valbuena (8) : Il était libre de ses mouvements sur tout le front de l'attaque et il a donc pu faire jouer sa mobilité et sa vitesse. Néanmoins, on se souviendra de son match pour ses deux minutes de grâce juste avant la pause où il fait un doublé. Sur le premier but, il décoche une frappe lointaine et excentrée mais son hallucinante trajectoire l'a fait finir dans la lucarne opposée. Quelques secondes plus tard, il fait un geste d'une rare précision lobant le gardien de 25 mètres. Il a donc fait basculer ce match en quelques secondes au meilleur moment alors qu'il était bien mal engagé. On l'a moins vu après le repos et il a cédé sa place à Zenden pour les 20 dernières minutes.
Boudewijn Zenden (non noté) : Le Néerlandais est donc entré en jeu alors que le match était plié. Il a très peu eu l'occasion de l'illustrer.
Djibril Cissé (8) : Il a remis les siens dans les rails égalisant à la demi-heure de jeu sur une action confuse et un tir ralenti (mais pas assez) par le gardien. Il a tenté une reprise acrobatique quelques secondes plus tard, sans succès. Par contre, il a été précis sur ses deux occasions dès le retour des vestiaires où il marque deux fois sur des frappes précises. Il semble retrouver la confiance, ce qui ne peut qu'être bénéfique pour l'OM étant donné qu'il est le seul attaquant de l'effectif.
Kanga Akalé (non noté) : L'Ivoirien a joué les dernières minutes à la place du numéro 9 olympien.

C'est donc une rencontre bizarre que les Phocéens ont très largement gagné car ils auraient pu (du) être menés au moins 2-0 après la demi-heure initiale. Au lieu de cela, ils sont revenus au score rapidement puis ont profité de l'inspiration géniale de Valbuena et de la réussite de Cissé pour ce très large succès.
Les performances des joueurs ont été très contrastées avec une défense, particulièrement Julien Rodriguez et Juan Angel Krupoviesa, très peu à son aise au début de match. Karim Ziani a lui aussi été très loin des prestations de Mathieu Valbuena et Djibril Cissé, au sommet de leur art.
Les joueurs d'Eric Gerets vont pouvoir souffler (il n'y a aucun match dans la semaine) et préparer la réception de Monaco en Coupe dimanche prochain, pour ce qui reste l'objectif principal si les Marseillais veulent espérer gagner un titre cette saison.

par seb le lundi 28 janvier 2008 à 10h25
Elliot Grandin riposte
Un milieu iranien cet été à l'OM ?

Mathieu Valbuena : son actualité