OM 6-1 Caen : Valbuena est grand !

  •    
  •    
  • om facebook

Après une victoire à domicile face à Valenciennes suite à un match plus que plaisant et à un nul arraché à l'extérieur face à Nancy, les olympiens reçoivent Caen pour le compte de la 23ème journée de Ligue 1. Avec un effectif toujours diminué par la CAN et un mercato, pour le moment, en demi-teinte, l'Olympique de Marseille doit impérativement bonifier les deux bons résultats obtenus pour pouvoir prétendre à mieux. Le bonus du spectacle ne ferait pas de mal non plus au moral !


Le match :
Eric Gerets, décidément peu adepte du turn-over alors que les matchs s'enchainent, reconduit la même équipe que mercredi excepté Karim Ziani titularisé à la place de Kanga Akalé.

0-1 : centre de Gouffran sur la droite pour Toudic qui reprend victorieusement sa frappe contrée par Rodriguez et trompe Mandanda (2ème minute)

On ne pouvait pas mieux commencer. Cueillis à froid, les marseillais ont dès les premières minutes un but de retard. Heureusement le stade continue d'encourager ...

5ème minute : bon coup-franc enroulé du droit de Samir Nasri capté par Costil
8ème minute : Krupoviesa, dépassé sur une balle aérienne qui profite à Gouffran qui contrôle puis tire mais Steve Mandanda veille
11ème minute : sur une mauvaise relance marseillaise, contre-attaque adverse avec un centre immédiat magnifique de Gouffran au deuxième poteau pour Toudic dont le tir contrée par Bonnart franchit la ligne malgré le retour de Mandanda ; l'arbitre ne le voit pas et ne valide pas le but

Encore une faute d'arbitrage énorme qui change peut-être la donne du match. Dommage pour l'esprit du sport ! Dépassés, les marseillais ont frisé la correctionnelle. En retard dans les duels, maladroits dans les transmissions, peu disponibles pour donner des solutions au porteur du ballon, les hommes d'Eric Gerets passent totalement à côté de leur début de match tandis que leurs adversaires déroulent.

23ème minute : frappe non cadrée de 25 mètres de Lorik Cana
1-1 : sur un coup-franc venu de la droite, cafouillage devant les buts de Caen qui conduit à tir de Djibril Cissé qui franchit la ligne ; l'arbitre sanctionne le but cette fois-ci (28ème minute)
29ème minute : sur une action bien construite, centre de Nasri pour la reprise de volée acrobatique de Cissé qui passe hélas au dessus des buts

L'OM concrétise une domination sans partage depuis plus d'une dizaine de minutes qui oblige les hommes de Dumas à ne faire que défendre. Ce qu'ils font plutôt bien. Mais l'issue peut venir d'un geste magique ...

34ème minute : Nasri élimine un défenseur à l'entrée de la surface et frappe aux buts mais le gardien repousse
2-1 : dos aux buts à 25 mètres, Mathieu Valbuena se retourne et enroule sont droit pour aller décrocher la toile d'araignée dans la lucarne de Costil. Magique ! (41ème minute)
3-1 : décalé par Bonnart, Valbuena se met sur son pied droit et adresse une frappe lobée que le gardien ne peut que détourner dans ses filets. Plus que Magique ! (44ème minute)


En deux actions, Mathieu Valbuena confirme là tout le potentiel qu'avaient vu les dirigeants phocéens en lui. Il y a de la classe, de la hargne, de l'abnégation et du talent chez ce joueur.

4-1 : ouverture parfaite de Samir Nasri, très en jambes ce soir, pour Djibril Cissé, décalé sur la gauche, qui fixe, repique au centre et décoche un missile super-sonique qui vient se loger dans l'angle opposé (55ème minute)
5-1 : ouverture en profondeur parfaite de Krupoviesa pour Cissé, toujours sur le côté gauche, qui rentre dans l'axe, s'avance vers le goal et le trompe facilement d'un intérieur du pied droit (57ème minute)

62ème minute : Nasri décale Krupoviesa dont la bonne frappe du gauche est détournée par le goal
63ème minute : tir caennais arrêté sans problème par Mandanda
6-1 : sur le côté gauche, Nasri élimine un défenseur et adresse une frappe sèche au premier poteau qui trompe le gardien (81ème minute)


Conclusion :
Ce résultat confirme le grand retour de Djibril Cissé que l'on avait pu percevoir depuis quelques matchs, l'importance de plus en plus évidente de Mathieu Valbuena dans l'effectif phocéen et les bonnes dispositions de Samir Nasri ce soir. Se confirme aussi notre préférence du grand sage et du grand homme qu'est Michel Hidalgo face aux commentaires pitoyables de Franck Sauzée. Se confirme aussi l'indigence de l'arbitrage français qui retourne les matchs au gré de leurs erreurs. Mais enfin ne boudons pas notre plaisir tout de même car le spectacle fut de bonne facture ce soir avec, comme face à Valenciennes, un adversaire de qualité et joueur.
Certes il y aura toujours des cassandre pour affirmer que les responsables des défaites n'y sont pour rien dans les victoires, il reste que l'impatience et la méconnaissance de ce sport restent les deux piliers du supporter profane. Et qu'il peut crier plus fort que les autres, un protégé d'Anigo et un autre de Diouf auront répondu ce soir de la façon la plus cinglante et la plus digne finalement. Merci à eux. Ca nous fera des vacances pour quelques jours.

par TontonFlingueur le samedi 26 janvier 2008 à 22h53
OM 6-1 Caen : la réaction de Mathieu Valbuena
OM 6-1 Caen : réactions d'après match

Matthieu Valbuena : son actualité