OM -Caen : noirs jusqu'à Caen ?

  •    
  •    
  • om facebook

L'entraîneur de l'Olympique de Marseille déclarait il y a peu qu'il regrettait de ne pas avoir été là pendant la préparation d'avant-saison. Toujours ce sacré humour belge qui passe comme une boutade alors qu'il montre l'étendue du travail qui reste à faire ou plutôt qui n'a pas été fait. Il a bon espoir de recoller toutefois les morceaux de ce sacré puzzle. Les objectifs fixés par les dirigeants purement financiers et non sportifs, restent encore réalisables sur le plan comptable. La venue de Caen vient à point nommé pour prouver que chacun tire les couleurs blanches et bleues vers le haut. La comparaison des effectifs entre les 2 équipes ne fait aucun doute, mais le meilleur l'emportera.

La paranoïa des supporters marseillais est légendaire, ils voient le mal partout... Beaucoup de gens en sont convaincus ! C'est certainement le plus grave... Comment ne pas être vert lorsque que la sanction vient trop facilement à l'encontre du méchant joueur de l'OM qui ne cherchait pas forcément le sang mais se fait justice et chope un rouge" logique" ? Ou comme celui qui après avoir raté un contrôle de pupille voit une passe sanctionnée comme volontaire ? L'erreur est humaine, la connerie aussi. Le coupable reste étrangement le même : l'homme en noir. Le supporter olympien est pourtant estampillé "mauvaise foi", daltonien, caliméro de service et incompris. C'est tellement évident, le supporter marseillais ne pense qu'à crier au complot vivant encore dans le passé comme une vieille croute. Il serait tout simplement de bon ton de changer un peu son pinceau d'épaule ou plus simplement de nettoyer sa palette, il reste évident que ce maillot noir semble de plus en plus ingrat envers les prestations phocéennes, une histoire de pression parait-il, sans doute celle au houblon prise avant la rencontre. Dire que l'équipe a déjà du mal avec ses propres armes... Il faudrait quand même qu'on nous explique ce qu'a fait le club récemment de malsain afin qu'on évite de nous arbitrer trop souvent avec de l'amateurisme à ne plus savoir qu'en faire ! Il est acquis que ce n'est pas à coups de billets verts. Etrangement ; le champion en titre semble protégé. S'aguicher avec certaines personnes qui ont du poids à la ligue et faire du copinage avec d'autres qui briguent la mairie ne peut pas exister en dehors de la cité phocéenne, cela serait dérangeant, malvenu voire particulièrement emmerdant. Mais bien entendu, ça n'arrive qu'à Marseille ce genre d'avanie, pour d'autres ça parait seulement normal ou un simple concours de circonstances... Ailleurs, ils sont tous gentils, c'est bien connu, bref, encore et toujours : le vilain petit canard, c'est le même !

L'équipe de Caen est passée pour une équipe surprise. Ce terme fait sourire, c'est la formule magique pour promouvoir ce championnat en manque de stars alors que la manne financière des sacro-saints droits TV est en passe d'être renégociée. La baisse annoncée ne sera peut-être que de puériles paroles en l'air, puisque ce ne sont pas les trois sous qu'Orange est prêt à investir pour son lot de merde qui vont changer la donne. Canal va encore rafler la mise sans aucun doute et continuer à foutre l'OM deux fois par mois sur son antenne par souci d'audience. Si Caen reste plutôt bien classé dans ce championnat, c'est avant tout du fait que le travail est fait proprement, avec un budget géré intelligemment ce qui n'est pas le cas partout. Le groupe caennais reste homogène et de bonne qualité pour cette Ligue 1 Orange morose. Preuve en est que ce club n'a pas besoin de se servir d'une manne financière extérieure, comme les deniers du club de la capitale via la vente d'une girouette qui n'a pas les épaules suffisantes pour endosser un maillot compliqué, pour valider le passage devant la DNCG. Le cocon normand est bien plus chaleureux et reste suffisant pour boucler ses fins de mois et ne pas voir ses comptes au rouge à la fin du mois. Le groupe semble bien vivre, cela se ressent sur le pré vert et cet adversaire est plus qu'à prendre au sérieux. Il ne faudrait pas tomber dans la facilité et la suffisance et rire jaune au final !

Espérons que les supporters présents au stade verront des joueurs pleins de sueur et des visages rubiconds au terme des 90 minutes à cause des efforts fournis. Mais surtout, espérons qu'on verra des accolades fraternelles avec un sourire jusqu'aux oreilles ; ne serait-ce que pour manifester la joie d'un groupe tout entier pour saluer une victoire. On veut une équipe, pas un assemblement de joueurs. Chaque supporter souhaite un match haut en couleurs avec des joueurs qui respectent les nôtres.

par krovider le samedi 26 janvier 2008 à 12h33
Encore 2000 euros sur l'ardoise olympienne
Quelle équipe face à Caen ?

Samir Nasri : son actualité