Rennes 3-1 OM : la méthode Coué

  •    
  •    
  • om facebook

Fort d'une remontée logique au classement, les hommes d'Eric Gerets se rendent ce soir au stade de la Route de Lorient pour le compte de la 20ème journée de championnat de Ligue 1. Le stade breton affichera complet pour cette rencontre entre deux équipes qui se cherchent. Les marseillais restent sur sept matchs sans défaites en championnat. Un huitième fera faire aux phocéens au nouveau bond au classement. Samir Nasri nous a appris dans la presse que sa saison commence ce soir. Après 16 titularisations, on est heureux de l'apprendre. Privé de son serial buteur Mamadou Niang, la doublette Akalé-Cissé devrait être alignée ce soir tout comme l'argentin Krupoviesa.


Le match :
Leyti N'Diaye, blessé cette semaine, tiendra finalement sa place dans l'axe de la défense marseillaise aux cotés de Gaël Givet. Laurent Bonnart et Juan Angel Krupoviesa seront sur les côtés. Le duo Lorik Cana - Benoit Cheyrou est reconduit tout comme la doublette Samir Nasri - Mathieu Valbuena. Kanga Akalé tiendra le couloir gauche tandis que Djibril Cissé sera seul en pointe.

11ème minute : centre trop écrasé de Lemoine que Briand reprend sans trouver le cadre
14ème minute : remise plein axe de Bonnart de la tête pour Lemoine dont la frappe est facilement captée par Steve Mandanda

0-1 : sur une ouverture en profondeur de Krupoviesa, Akalé s'arrache pour aller chercher le ballon, fixe le défenseur puis centre du droit pour Cissé qui saute plus haut que deux défenseurs et va propulser sa tête dans les buts rennais (18ème minute)

19ème minute : ouverture de Wiltord pour Briand qui croise trop sa frappe

Les hommes de Guy Lacombe trouvent facilement les attaquants derrière la défense marseillaise qui jouent très haut sans bénéficier d'un travail suffisant des milieux défensifs peu performants ce soir et des milieux offensifs (Nasri et Akalé savent-il qu'il faut parfois défendre ?).

24ème minute : centre parfait de Leroy pour la tête de Briand que Mandanda repousse

1-1 : ouverture en profondeur de Lemoine pour Pagis, hors-jeu, qui trompe finement Mandanda (39ème minute)

Les marseillais sont pénalisés par une erreur d'arbitrage mais aussi, il faut l'avouer, par un manque de travail défensif au niveau du milieu.

40ème minute : une-deux entre Pagis et Briand pour une frappe à la sortie de ce dernier captée par le portier phocéen
41ème minute : ouverture de Cheyrou pour Cissé, très vif ce soir, qui tire puissamment dans les gants de Pouplin
42ème minute : bon centre de Cissé pour Akalé qui, au lieu de reprendre immédiatement le ballon, tente de contrôler et se fait reprendre par le défenseur

Rentrée à la mi-temps de Julien Rodriguez à la place de Leyti N'Diaye

46ème minute : alerté par Nasri, Akalé mystifie en pleine surface 2 défenseurs mais décroise trop sa frappe
57ème minute : centre dévié d'Akalé et frappe immédiate du droit de Cheyrou qui finit dans les gradins
63ème minute : attentat de Pagis, un habitué du genre, sur Krupoviesa santionné par un simple jaune
68ème minute : réplique de Krupoviesa avec tacle par derrière sur Pagis sanctionné par l'exclusion immédiate de l'argentin

Vraiment on atteint là des sommets. Krupoviesa, victime de multiples fautes et aucune à son actif, se fait sortir sur l'une de ses premières fautes. Rappelons que Dreossi a stigmatisé le choix d'un arbitre natif de Marseille. Mr Coué a bien retenu la leçon en faisant une leçon magistrale d'un arbitrage maison. L'OM joue maintenant à 10 et Pagis est toujours sur le terrain.

70ème minute : rentrée de M'Bow à la place de Valbuena
74ème minute : ouverture de Leroy pour Pagis dont la frappe est détournée en corner

2-1 : Wiltord donne l'avantage à Rennes en étant à la conclusion d'une action confuse dans laquelle il était hors-jeu mais rien n'est impossible pour Mr Coué (82ème minute)
3-1 : frappe de Briand qui heurte le poteau, Wiltord à l'affut pousse le ballon au fond des filets



Conclusion :
Les deux hommes du match peuvent être honorés. Mickaël Pagis d'une part qui, fidèle à ses habitudes, " se protège " en démontant les chevilles des autres. Un vrai orfèvre dans son genre. Mr Coué, dans un style plus feutré, a réussi un match plein. Son honneur est sauf et Dreossi doit être heureux. Voilà le spectacle de la Ligue 1. Reste à voir si, dans les prochaines heures, nous aurons droit au lubrifiant.

par TontonFlingueur le dimanche 13 janvier 2008 à 23h07
Rennes-OM : l'équipe bretonne
Diouf n'aime pas la méthode Coué

Mickaël Pagis : son actualité