Bilan à mi-saison : les matches

  •    
  •    
  • om facebook

Après une deuxième place et une qualification directe en Ligue des Champions, le staff marseillais a fait une campagne de recrutement ambitieuse et sérieuse en compensant les départs de Ribery, Maoulida, Pagis, Cesar et Civelli avec les arrivées de Faty, Givet, Cheyrou, Bonnart, Ziani, Zenden, Mandanda et la signature définitive de Cissé.
Les objectifs sont donc élevés au départ de la saison et les dirigeants espèrent au moins une aussi bonne place en championnat qu'en 2006-07.

Août : un début pas à la hauteur des espérances
La saison démarre à Strasbourg chez un promu avec un triste 0-0 qui semble satisfaire les deux équipes. Le week-end suivant, face à Rennes au Vélodrome, le même score conclut le premier match à domicile, tout aussi pauvre que le précédent. Le 15 août les Olympiens subissent leur première défaite à Valenciennes où ils ont pourtant ouvert le score mais Beye fait un superbe cadeau à Savidan qui égalise puis donne la victoire aux siens sur un coup-franc surpuissant. Quelques jours plus tard, les Nancéiens repartent du Vélodrome avec un 2-2 alors qu'ils ont été menés 2-0. C'est le week-end suivant, à Caen, que les joueurs d'Albert Emon obtiennent leur premier succès 2-1. A cette occasion, Steve Mandanda fait ses débuts à l'OM après la rupture du tendon d'Achille de Cédric Carrasso à l'entrainement. Le mois se termine par une nouvelle désillusion et une défaite au Vélodrome face à Nice 2-0. Le capitaine, Habib Beye, quitte le club dans les dernières heures du mercato pour Newcastle.
Bilan : 1 victoire, 3 nuls, 2 défaites, 5 buts marqués, 7 encaissés

Septembre : toujours aussi médiocre
Les Olympiens ramènent un point du Parc le 2 septembre (1-1) puis, après une trêve internationale, perdent encore à domicile face à Toulouse (2-1) avec une qualité de jeu pitoyable. Heureusement, ils se reprennent pour les débuts en Ligue des Champions avec un succès acquis en fin de match face à Besiktas (2-0). Septembre se termine avec une nouvelle défaite à Auxerre (2-0). Cela entraine le départ d'Albert Emon qui est remplacé par Eric Gerets.
Bilan : 1 victoire, 1 nul, 2 défaites, 4 buts marqués, 5 encaissés

Octobre : un léger mieux avec un exploit historique
Pour son premier match à la tête de l'équipe, l'entraineur belge réalise l'exploit de gagner à Liverpool (1-0), chose qu'aucun club français n'avait fait. L'embellie ne dure pas et les Phocéens chutent à Saint-Etienne le week-end suivant dans les dernières secondes du temps additionnel (1-0). La première victoire au Vélodrome en championnat a lieu le 21 face à Lens sur le plus petit des scores et un but de Zenden. Porto vient ensuite prendre un point (1-1) de son déplacement à Marseille pour le troisième match de la Ligue des Champions. Les Phocéens s'inclinent ensuite 2-1 à Sochaux, pourtant très mal en point, en atteignant les sommets du ridicule (ils ouvrent le score rapidement mais marquent deux buts contre leur camp). Le mois se termine péniblement avec une qualification en Coupe de la Ligue après un match affligeant face à l'équipe bis de Metz (2-2 puis succès aux tirs au but).
Bilan : 2 victoires, 2 nuls, 2 défaites, 6 buts marqués, 6 encaissés

Novembre : du mieux en L1 mais pas en Ligue des Champions
Le 3 novembre, c'est Lorient qui vient faire un match nul sans but au Vélodrome. Quelques jours plus tard, les Marseillais s'inclinent à Porto 2-1 malgré une bonne prestation. Le week-end suivant, ils réalisent l'exploit de s'imposer à Lyon 2-1 alors que les Gones avaient ouvert le score rapidement. Ils confirment le 24 en battant facilement Metz 3-1 au Vélodrome. Le dernier match du mois a lieu en Turquie où les joueurs d'Eric Gerets s'inclinent 2-1 face au Besiktas pour l'avant dernière journée de la poule de Ligue des Champions.
Bilan : 2 victoires, 1 nul, 2 défaites, 7 buts marqués, 6 encaissés

Décembre : toujours mieux en championnat mais une branlée mémorable en C1
Les progrès en L1 sont confirmés à Lille avec un solide 1-1 ramené du Nord. C'est ensuite Monaco qui subit la loi des Phocéens au Vélodrome (2-0) avec le match le plus complet à domicile en championnat. Néanmoins, les Olympiens reviennent rapidement sur terre après la gifle reçue face à Liverpool qui se ballade à Marseille 4-0 et fait subir au club provençal la plus lourde défaite de son histoire en Coupe d'Europe. Les Marseillais joueront donc la Coupe UEFA alors qu'ils ont été en tête de leur groupe 4 des 6 journées. Heureusement, ils se reprennent bien et prennent un point à Bordeaux (2-2) après avoir mené 2-0 à la demi-heure de jeu. L'année se termine bien en battant Le Mans sur le plus petit des scores.
Bilan : 2 victoires, 2 nuls, 1 défaite, 6 buts marqués, 7 encaissés

Malgré de grandes ambitions et une équipe séduisante sur le papier, les Olympiens déchantent rapidement et l'entraineur en fait les frais dès la fin du mois de septembre. Le parcours en championnat s'améliore petit à petit et les Phocéens terminent en milieu de tableau après avoir été dans la zone rouge pendant de longues semaines. Par contre, en Ligue des Champions, après de très bons débuts, la logique est respectée et les joueurs d'Eric Gerets joueront la Coupe de l'UEFA. Néanmoins, l'objectif reste de se qualifier pour la Ligue des Champions la saison suivante et cela semble bien compliqué (mais pas impossible) étant donné le retard accumulé et l'absence des Africains (essentiellement Mamadou Niang, le meilleur joueur et buteur de son équipe) en début d'année alors qu'il y aura beaucoup de matches.
Bilan global : 8 victoires, 9 nuls, 9 défaites, 28 marqués, 31 encaissés

par seb le dimanche 30 décembre 2007 à 20h04
Krupoviesa : ça se précise
M'Bami vers les Aigles de Lisbonne ?

Lorik Cana : son actualité