Besiktas 2-1 OM : revue de presse de la planète

  •    
  •    
  • om facebook

L'OM s'incline au terme d'un match assez équilibré. C'est tout d'abord les joueurs de Besiktas qui ont pris les commandes de la partie puis au fur et à mesure les Phocéens sont revenus dans le match, malheureusement après la sortie sur blessure de Samir Nasri le club Turc à de nouveau repris le contrôle jusqu'à la mi-temps, cette maitrise fut concrétisé par l'ouverture du score de Tello sur coup franc. A la reprise l'OM a clairement repris les devants, le but de Taiwo a permis au Olympiens d'y croire à nouveau. Les joueurs de Besiktas étaient alors éliminé de la compétition, ils sont alors reparti vers l'avant et c'est sur une erreur de placement du buteur Marseillais de la soirée que Bobo a délivré les siens. L'OM va donc devoir bataillé jusqu'à la dernière journée de cette phase de poule, le match face à Liverpool sera donc décisif.

Football365.fr : "Bobo fait mal à l'OM"
Dans une chaude ambiance, Besiktas met de suite la pression sur Marseille. Les Turcs cherchent vite à aller de l'avant en jouant à une touche de balle. Les sorties coup sur coup au bout de 20 minutes de E.Cissé côté turc et Nasri côté OM déstabilisent les deux équipes. Les coéquipiers de Bobo s'en remettent plus vite et ouvrent le score sur un coup-franc somptueux de Tello. Marseille tente de réagir et se procure trois belles occasions avant la pause mais aucune n'est cadrée. Au retour des vestiaires, Besiktas recule laissant l'initiative du jeu à l'OM pour mieux évoluer en contre-attaque. Mais ce sont les Phocéens qui trouvent l'ouverture sur un missile de Taiwo, entré en jeu à la pause. Désormais éliminés, les Turcs reprennent le jeu à leur compte et parviennent à s'imposer en toute fin de match par Bobo. Après la victoire de Liverpool contre Porto, les quatre équipes du groupe peuvent encore se qualifier. Pour atteindre les quarts de finale, Marseille pourrait se contenter d'un nul contre les Reds au Vélodrome si Porto ne perd pas contre Besiktas.

Eurosport.fr : "l'OM aura fort à faire"
Taiwo ne laisse pas passer l'occasion de montrer au peuple turc toute la "finesse" de son pied gauche. Un ballon perdu aux vingt-cinq mètres se transforme en boulet de canon, trop puissant pour Rüstü, obligé de s'incliner (65e, 1-1). Un coaching payant pour Gerets, du moins jusqu' à la 88e minute. Car le Belge n'est pas le seul à avoir le nez creux. Pis, c'est même son propre pari que le technicien marseillais voit remis en cause en fin de match. Alors que Cissé manque une mini-balle de break (87e), Bobo, fraîchement entré en jeu, profite du placement toujours aussi laxiste de Taiwo pour filer dans son dos et tromper sèchement Mandanda (88e, 2-1). Inönü peut exulter, son équipe s'offre un ultime espoir d'accrocher les 8e de finale de C1, à condition de battre Porto dans quinze jours... Une finale en somme pour les Turcs.

Sport24.com : "Les affaires se compliquent"
L'OM s'incline donc et se met dans une situation difficile. Pour être sur d'être qualifié, il faudra s'imposer face à Liverpool. En cas de nul, il faudra prier pour que le Besiktas ne s'impose pas face à Porto.

La Provence.com : " Une bien mauvaise opération"
Tout se complique ! L'OM en perdant un match pourtant à sa portée a remis Besiktas dans la course à la qualification. Il faut maintenant absolument battre Liverpool (qui a mis 4-1 à Porto), le 11 décembre au Vélodrome, pour être sûr de se qualifier. Un match nul ne serait pas suffisant si d'aventure Besiktas l'emportait à Porto. Plus de calcul et droit au but !

Site officiel de l'OM : "IL FAUDRA BATTRE LIVERPOOL"
On a longtemps cru que Taye Taiwo avait sorti l'OM d'un sacré pétrin. Sa frappe météorite peu après l'heure de jeu venait récompenser le sursaut olympien de la deuxième période après une première partie de match compliquée et depuis laquelle les Marseillais étaient menés suite à un coup franc chaloupé de Tello. Malheureusement et alors que les Olympiens tenaient un match nul courageux, le déboulé de Bobo côté droit se concluait par une frappe croisée assassine. Une défaite qui n'enlève pas les chances de qualification, il faudra battre Liverpool - vainqueur de Porto - au Vélodrome le 11 décembre ou au moins faire un match nul si Besiktas ne bat pas Porto dans le même temps. Mais, ce fut une déception malgré tout que ce revers en Turquie car ils n'ont pas démérité, loin de là...

Sports.fr : "L'OM se tourne vers Liverpool"
Les Marseillais se sont offert une finale ce mercredi en chutant à Istanbul. Une confrontation décisive face au finaliste de la Ligue des champions 2007, le grand Liverpool, celui-là même que les Valbuena et consorts ont tombé à Anfield en octobre dernier. Le scénario semblait écrit d'avance, il aurait même pu s'avérer flatteur si l'OM n'avait paru mériter mieux à une soirée du verdict de la première phase de la Ligue des champions. Battus d'un rien à Porto il y a de cela trois semaines (1-2), les Olympiens ont récidivé ce mercredi soir sur le terrain du Besiktas, sans démériter une nouvelle fois, perdant de surcroit dans la bataille Samir Nasri sur blessure. D'autant plus rageant que la Coupe de l'UEFA - en tant que lot de consolation minimum - était véritablement à portée de crampons à cette occasion.

par Neo59 le jeudi 29 novembre 2007 à 16h37
Eric Gerets contacté par Hambourg
Nicolas Marin : "l'OM, j'en rêve !"

Mamadou Niang : son actualité