OM 0-0 Lorient : toujours plus nul

  •    
  •    
  • om facebook

Vainqueurs sans convaincre en coupe mardi soir face à Metz, les olympiens reçoivent ce soir au stade Vélodrome le FC Lorient pour le compte de la 13ème journée de championnat de Ligue 1. Autant dire qu'on est loin des grands soirs. Pourtant l'urgence est là : l'OM doit faire le plein à domicile et prendre des points à l'extérieur. Entre deux équipes en déficit de confiance, le Vélodrome saura t'il enflammé l'enjeu et dynamiter les peurs ? Eric Gerets aura t'il enfin " l'audace " d'aligner un classique 4-4-2 avec Mamadou Niang et Djibril Cissé en pointe, soutenus par Karim Ziani et Samir Nasri ? A une équipe si peu mobile et si peu attentive, l'électrochoc n'est-il pas de changer la donne ? Bien qu'ayant certainement le déplacement mardi en Ligue des Champions à Porto en tête, les joueurs ont été en tout cas sensibilisés par le staff marseillais à l'objectif du club : remonter au classement pour accrocher une place qualificative pour la Ligue des Champions en fin de saison. Pas complètement infaisable mais le temps presse. Et les esprits s'échauffent. Cet effectif a le potentiel - sur le papier - d'aller chercher n'importe quelle équipe française. A eux de le prouver enfin.


Le match :
Souhait exaucé au niveau de la composition. Au niveau de l'esprit, il faudra attendre.

1ère minute : frappe soudaine de Le Pen qui ne trouve pas le cadre
3ème minute : alerté par Lorik Cana, Djibril Cissé se présente face au portier adverse mais croise trop son tir

Grand festival Ronald Zubar à la relance. Le pauvre olympien est au fond de la nasse et cela se voit sur le terrain. Il y a du mieux au niveau de l'organisation dans laquelle on arrive enfin à trouver Cissé en profondeur. Karim Ziani, bien que très bas, montre un visage plus conforme à ce qu'on attend de lui.

29ème minute : centre de Taye Taiwo pour la remise en retrait de volée de Djibril Cissé et la frappe immédiate plein cadre de Samir Nasri dans les bras du goal
30ème minute : ouverture du droit de Cissé pour Niang qui devance un défenseur lorientais et met une volée du gauche sur le gardien

Si le début de match pouvait laisser espérer, le jeu des marseillais s'est lentement étioler. Eric Gerets décide donc à la mi-temps de sortir Taye Taiwo et Karim Ziani pour faire rentrer Boudewijn Zenden et Mathieu Valbuena. Tactiquement, l'équipe se repositionne en 4-3-3 avec Niang à droite et Valbuena à gauche.

51ème minute : Valbuena s'infiltre entre trois défenseurs, repique et adresse une bonne frappe sur laquelle se couche le gardien
60ème minute : coup-franc de Zenden aux 20 mètres qui passe juste au dessus des buts

Mais à force de pousser, l'OM s'expose ...

68ème minute : ouverture de Le Pen qui alerte Bourhani en profondeur qui bute sur Mandanda
73ème minute : André Ayew prend la place de Mamadou Niang
77ème minute : sur un mauvais renvoie de la défense lorientaise, Valbuena tente une reprise immédiate qui ne trouve pas le cadre
82ème : Marin, rentré il y a quelques minutes, s'avance seul devant Steve Mandanda, place un intérieur du droit repoussé par le gardien marseillais ; Saïfi après avoir repris le ballon, fait un gri-gri inutile dont il a le secret, et place une frappe moisie du gauche à côté des buts olympiens
86ème minute : centre de Samir Nasri pour une superbe détente d'André Ayew qui place une tête piquée qu'Audard va déloger de son petit filet


Conclusion :
A chaque match, on pense que l'Olympique de Marseille ne peut pas tomber plus bas et à chaque fois, ô surprise, les marseillais nous régalent de leurs passes en touche, leurs transversales dans les tribunes, leurs contrôles de l'omoplate, leurs têtes de l'oreille ou leurs tirs du tibia. Mais le méridional ne cède jamais à la névrose et saura dès demain rebondir par quelques vannes bien senties autour d'une moresque bien tassée. C'est çà Marseille !
Toute l'équipe d'OMplanète tient d'autre part à remercier vivement les joueurs de l'Olympique de Marseille de nous avoir une nouvelle fois permis de rédiger un résumé en quelques minutes. Aussi peu d'actions à noter, aussi peu bons points à relever force l'admiration. Merci à vous.

par TontonFlingueur le samedi 03 novembre 2007 à 23h22
OM-Lorient : les réactions olympiennes
Gourcuff : "un point, c'est pas mal"

Laurent Bonnart : son actualité