La semaine phocéenne : quoi de neuf ?

  •    
  •    
  • om facebook

Une semaine relativement calme, contrairement aux précédentes. De l'après St Etienne au grand retour de Fiorèse, en passant par les rumeurs Kim et Amoroso, la possible candidature Marseillaise pour les JO, et les confessions de Gerets, Zubar ou Givet, vous saurez tout de la semaine de votre OM.

Lundi 8 octobre :
Deux jours après la cruelle défaite concédée à St Etienne, sur un tir ravageur de Dernis à la dernière minute, l'OM tente de soigner son moral. Après la performance réalisée à Liverpool quelques jours plus tôt, les Marseillais sont de nouveau tombés en L1 et la situation de l'équipe, engluée en bas du classement, est préoccupante. Sur son site officiel, Ronald Zubar tente d'analyser le pourquoi du comment : " Nous ne sommes pas parvenus à rééditer l'exploit accompli à Liverpool alors que le schéma tactique et les joueurs étaient quasi-identiques. Notre exposition médiatique en Ligue des Champions va décupler la motivation de nos adversaires qui voudront faire tomber les bourreaux des Reds ". Certes une telle explication est plausible mais il n'en reste pas moins que l'OM s'enfonce. Et Zubar de conclure, un brin fataliste : " C'est un but magnifique qui nous crucifie. Mais la victoire est méritée pour St Etienne ".

Cette nouvelle défaite a fait couler beaucoup d'encre dans les médias, mais a aussi eu le don d'agacer sérieusement le nouvel homme fort du club, l'entraîneur Eric Gerets. En effet, le Belge, très remonté, a imposé une séance vidéo de trois heures, revenant sur la défaite face aux Verts, à ses joueurs. Après le Club Med made in Emon, voici la rigueur façon Gerets ! En espérant que les résultats - en L1 - s'en ressentent vite.

À un peu plus de deux semaines de l'importante réception de Porto, au Vélodrome, en Ligue des Champions, l'OM guette les informations quant à son futur adversaire, certes moins impressionnant qu'en 2004, année de son sacre européen sous la houlette de José Mourinho, mais à l'aura toujours intacte sur le Vieux Continent. On apprend ainsi que le latéral droit, José Bosingwa, un des éléments importants du onze lusitanien, sera probablement forfait. En effet, l'international Portugais souffre de la cuisse droite après un choc survenu à Coimbra, en championnat. Un match qui a d'ailleurs vu la victoire des Portugais, 1-0.

Mardi 9 octobre :
Samir Nasri ronge son frein. Ecarté des terrains depuis quelques temps déjà, suite à un virus grippal avec syndrome méningé, qui lui a d'ailleurs valu quelques jours d'hospitalisation dans un établissement marseillais, le meneur de jeu international est impatient de reprendre mais sait qu'il lui faudra de la patience. C'est l'impression qu'il livre à La Marseillaise : " Je ne veux surtout pas brusquer les choses. J'ai envie de rejouer, c'est sûr, mais il faut être patient. Je vais faire attention, prendre mon temps ". Le numéro 22 de l'OM devrait pouvoir reprendre l'entraînement d'ici deux semaines, mais son retour à la compétition n'est pas prévu avant la première quinzaine de novembre.

La défaite du week-end à Geoffroy-Guichard a touché certains joueurs plus que d'autres. C'est le cas de Gaël Givet. L'ex-monégasque revient sur cette sortie ratée et sur l'avenir à très court terme de l'équipe : " Tout d'abord, il faut éviter de trop y penser. Cela peut jouer sur la confiance et nous empêcher de jouer libérés. Maintenant, il faut faire le maximum pour sortir de la zone rouge. Ce serait un premier pas important. L'OM a un standing à respecter. On se doit d'avoir la rage et de se battre pour se sortir de là. Nous devons maintenant nous dépêcher de prendre des points. C'est plus qu'urgent. Le match de Lens est désormais vital ".

Laurent Bonnart est blessé. Le défenseur olympien n'a pas pris part à l'entraînement de ce mardi matin. En conférence de presse, Bonnart a expliqué les raisons de ce passage par la case soins : " C'est une tendinite chronique au tendon d'achille. C'est douloureux mais on en profite pour couper un peu avec cette semaine sans match ".

Mercredi 10 octobre :
Laurent Paganelli à la rescousse de l'OM ? Le trublion de Canal+ a vivement défendu le club Marseillais, et plus particulièrement Albert Emon, l'ex-entraîneur de l'Olympique de Marseille, au cours de l'émission Les Spécialistes. Morceaux choisis : " À Paris et à Marseille, on les emmerde. Moi je suis d'accord avec Albert Emon quand l'autre fois il disait qu'on lui cassait les pieds. Qu'on les laisse tranquilles un peu les mecs ! Est-ce qu'on embête Claude Puel cette année parce qu'il n'a pas été européen ? Qu'on demande des résultats à Perrin qui a dix-huit internationaux c'est normal, mais pour Albert Emon, qui a perdu Ribéry et Pagis, ce n'est pas possible de lui demander d'être meilleur que l'année dernière ! [...] Non mais je vais vous dire pourquoi ça m'énerve autant, ça m'embête parce qu'Albert est un super mec et qu'en ce moment il n'a pas de club. Et il y en a plein d'autres des supers mecs sans club. Et moi franchement ça commence à me gonfler ". Le message est passé.

Jeudi 11 octobre :
Même en période hors-transferts, l'OM remplit les pages des journaux. Ainsi, à plus de deux mois de la trêve hivernale, on apprend que le club phocéen serait sur les rangs d'un ancien international brésilien, Marcio Amoroso. Simple rumeur, mais qui se doit d'être citée. Le fantasque Brésilien, plus adepte des boîtes de nuit que des terrains d'entraînement, et dont la carrière a pris une pente plus qu'abrupte depuis déjà quelques années, se verrait bien se relancer en France. Quatre clubs seraient sur les rangs : Metz, Sochaux, Caen et l'OM donc. Actuellement au chômage, l'ex joueur de Udinese, Parme et Dortmund aurait été proposé par un agent.

Une législation à deux vitesses ? Alors que le départ de Flamini, arraché par Arsenal en post-formation, alors que l'OM allait lui faire signer un contrat professionnel, n'a toujours pas été oublié du côté de Marseille, et surtout que très peu dédommagé (environ 500 000&euro), la FIFA s'apprête à jeter un pavé dans la marre. Une décision qui pourrait faire jurisprudence. En effet, l'instance internationale a ordonné à Arsenal - et oui toujours les mêmes - de verser 3,2 millions d'euros d'indemnités de formation au FC Barcelone pour Fran Mérida, arraché par le club Londonien à 16 ans. La politique de pillage de Wenger commence donc à montrer ses limites, mais il faudrait que les dédommagements soient les mêmes pour tous. Car si on se félicite de voir Arsenal payer, on en est que plus amer après la fin en queue de poisson du feuilleton Flamini.

Taiwo sera suspendu deux matchs fermes. Exclu à St Etienne, l'international Nigérian a été puni par la Comission de discipline de la LFP. Mais c'est davantage l'OM qui pourrait souffrir de l'absence de son défenseur, étant donné que les latéraux ne sont pas légion cette saison au club.

Vendredi 12 octobre :
La CFA2 est mise à l'honneur par le site officiel de l'Olympique de Marseille. Ainsi, l'apport des joueurs professionnels n'est pas étranger à la très bonne tenue de l'équipe réserve en ce début de saison. En effet, Michel Flos peut s'appuyer sur des garçons comme Gragnic, Fiorèse, Ayew, Maté, Krstic, ou Leyti N'Diaye pour composer son équipe. Et c'est très important pour le formateur : " Ils ont une grosse implication sinon on n'aurait pas obtenu de tels résultats ". Parmi ceux cités précédemment, un ressort du lot : Mame N'Diaye, avec notamment un triplé contre Dijon. " Il a fait des prestations de haut niveau, et il a en plus marqué des buts décisifs. C'est tout bénéfice pour lui et pour l'équipe. Si un jour il a la possibilité de montrer ce qu'il sait faire chez les pros, tout ce qu'il a fait en CFA lui facilitera la tâche " termine Flos. Un beau message d'espoir.

Les JO à Marseille ? L'idée pourrait faire son chemin. Lancée par la Chambre de Commerce et d'Industrie, l'organisation marseillaise des Jeux Olympiques en a déjà séduit. Au point que le candidat socialiste à la mairie de Marseille, Jean-Noël Guérini, en a fait un de ses thèmes de campagne pour les Municipales de 2008. " Barcelone l'a fait, pourquoi pas nous ? " questionne le politique. Le projet est séduisant car, tout d'abord, les JO sont une manne importante pour la ville et le pays hôte. Les partenaires de Paris 2012 l'avait estimée à 35 milliards d'euros, travaux d'infrastructures compris. L'année dernière, le CCI a lancé une pré-étude sur une candidature éventuelle : " C'est un moyen de voir si on a les infrastructures nécessaires " explique son président Jacques Pfister. Et selon les analyses du CCI, Marseille serait aujourd'hui au même point que Barcelone, quand la ville catalane a soulevé l'idée d'une candidature pour 1992. Tout est donc possible, mais il y a du travail. À commencer par l'avènement d'un village olympique et un stade de 80 000 places notamment. C'est là que le projet pourrait être profitable à... l'OM ! En attendant que tout cela se matérialise, des espoirs commencent déjà à fleurir. Mais nous avons encore le temps. Avec l'alternance des continents, une candidature ne serait possible qu'en... 2024.

Samedi 13 octobre :
Alors que l'OM doit affronter Bastia, dans l'après-midi à Aix-en-Provence, en match amical, Eric Gerets a décidé de laisser plusieurs joueurs au repos, afin qu'ils récupèrent au mieux, et ainsi tester d'autres moins en vue. Nasri, bien évidemment, mais aussi Rodriguez et Ziani, au repos, Bonnart et Cheyrou, qui souffent tous deux du tendon d'achille, Moussilou, et Faty, qui consolide sa guérison. D'autres en revanche pourront se montrer comme Hassoun Camara, Ronald Zubar, Milos Krkic ou Fabrice Fiorèse.

Le match débute à 15h au stade Carcassonne d'Aix-en-Provence. L'OM est donc opposé à Bastia. Avant ce match, l'entraîneur corse, Bernard Casoni, a eu la sympathie d'accorder un entretien à OM Planète : http://www.footmarseille.com/forum/viewtopic.php?id=14395. L'équipe marseillaise de départ est composée ainsi : Hamel - Camara, Zubar, Givet, Zenden - M'Bami, Oruma - Valbuena, Gragnic, Fiorèse - Cissé. Très sérieux et rapidement en jambes, les Marseillais combinent bien, malgré la chaleur. L'OM marque une première fois par l'intermédiaire de Cissé, sur une passe de Fiorèse. L'ex-banni profite du match pour enfin se mettre en valeur. Tout comme Camara très intéressant sur le côté droit de la défense. L'OM double même la mise à l'heure de jeu, par Fiorèse, décidément très inspiré. Gerets fait ensuite tourner avec les entrées de six joueurs, dont Krstic. Bastia réduit le score par Meniri mais la messe est dite. L'OM s'impose 2-1.

Dimanche 14 octobre :
Le héros de la veille, Fabrice Fiorèse, s'explique sur le site officiel et savoure ce plaisir de jouer de nouveau : " Ca faisait un petit moment que je n'avais pas joué. C'est un plaisir d'autant qu'il y a la victoire au bout. On m'a demandé de jouer, je l'ai fait et je prends le plaisir là où je peux en prendre. C'est bien et c'est le plus important. Je n'ai pas encore pu trop discuter avec le coach. On aura l'occasion de le faire. Je reviens de loin, je n'ai jamais baissé les bras et j'ai toujours travaillé. Maintenant, ce n'est que du plaisir ". De là à imaginer un retour prochain à la compétition, il n'y a qu'un pas. Tout va tellement vite en football !

Eric Gerets revient lui aussi sur la rencontre amicale de la veille, face à Bastia : " Les uns et les autres ont pu se montrer, et cela bien plus qu'à l'entraînement. Camara a été très rapide et pourrait devenir un bon arrière droit. Le point positif pour moi fut cela. Les jeunes ont des qualités mais il faut continuer à travailler avec eux [...] Fabrice Fiorèse a eu des bons moments et d'autres où il a un peu disparu. Mais il a eu un bon placement et un bon sens collectif [...] Globalement, pour l'ensemble de l'équipe, je pense qu'il y a encore du travail à faire ".

Enfin, on termine cette semaine avec une nouvelle rumeur de transfert. Cette fois-ci, d'après Mercato365, c'est Kim, l'avant-centre de Nancy qui serait en partance pour Marseille. Son début de saison haut de gamme à l'ASNL le place en pleine lumière et des clubs s'intéressent à lui, dont l'OM. " Je n'ai pas envie de partir sur un coup de tête, j'ai l'impression que Nancy peut aller très haut et je veux être de l'aventure " dixit le joueur. C'est clair, non ?

par Arn-oo le mardi 16 octobre 2007 à 13h43
Zubar ou Zenden ?
OM - Lens : un groupe presque au complet à l'entrainement

Fabrice Fiorese : son actualité