La semaine des guignols

  •    
  •    
  • om facebook

Les interrogations de Cissé, la fatigue de Ziani, la détermination de Carrasso, les interventions de Ravanelli, Dugarry, Marlet et Nouma, les remerciements de Mandanda, le retour de Fiorèse, le débat de la pression du Vélodrome, les négociations concernant le prix des places Liverpool-Marseille, l'amertume de Zenden, les menaces d'Emon, les regrets de Drogba, la défaite face à Toulouse, l'entêtement de Pape Diouf... Si chacun s'évertue à trouver de belles paroles à prononcer devant les journalistes, force est de constater que les actes ne suivent pas. Marseille s'enfonce peu à peu dans une crise qui a un goût d'immense gâchis...

Lundi 10 septembre : Djibril Cissé cherche des réponses aux maux de l'OM : " je pense que tout simplement, que nous ne sommes pas tous à notre meilleur niveau et ça se voit. Aucun joueur n'est à 100% en ce moment, c'est le seul problème. " Il évoque également les retrouvailles avec Liverpool en Ligue des Champions : " ce match me rappellera forcément des souvenirs, mais pas plus que ça. J'ai eu de bons moments là-bas, mais c'est comme Auxerre. En dix jours je vais rejouer mes deux anciens clubs. Je n'ai pas de revanche. Je ne suis pas particulièrement excité de les rencontrer. " Karim Ziani avoue de son côté qu'il se sent " émoussé ".
Cédric Carrasso devrait débuter sa rééducation dans la semaine. Le portier de l'OM, faisant référence à Puerta, ne veut pas se plaindre. Il a cependant une idée de la tâche qui l'attend : " je n'ai pas envie de me projeter sur mon retour. J'ai remis les compteurs à zéro, une nouvelle carrière commence. (...) Je vais essayer de me surpasser pour revenir vraiment au top. "
Les éliminatoires de la CAN ayant délivrés le nom de toutes les équipes qualifiées, Marseille s'attend à connaître un mois de janvier délicat : Mamadou Niang, Taye Taiwo et Modeste M'Bami participeront en effet à cette compétition.
Interrogé par la presse au sujet du match Italie-France, Fabrizio Ravanelli précise : " je suis plus marseillais d'adoption que français ! " Christophe Dugarry, son ex-partenaire, confie quant à lui qu'il trouve que cet OM est " une équipe moyenne ". Il ajoute : " il y a des joueurs de qualité mais pas de grands joueurs alors c'est ce qu'il faut à l'OM. On ne remplace pas Ribéry comme ça. "

Mardi 11 septembre : appelé à remplacer depuis quelques matchs Cédric Carrasso, blessé, Steve Mandanda réalise de jolies performances. Le jeune gardien apprécie le comportement des supporters à son égard : " je suis très content de l'accueil que m'ont accordé les supporters . (...) Je remercie vraiment le public pour son accueil mais maintenant il faut continuer. " Fabrice Fiorèse a réintégré le groupe professionnel, il s'explique : " avec José, on a eu une bonne discussion. Il m'a dit que j'avais toutes les cartes en mains à présent. Ce discours me va très bien. Je ne suis pas rancunier. " Albert Emon évoque la fameuse pression du Vélodrome : " le Vélodrome n'est pas un handicap. On a même un public extraordinaire. En fin de match, il peut se retourner contre son équipe parce qu'elle a mal joué, elle a perdu. Mais en fin de match, il sera toujours là pour nous encourager. J'ai confiance en notre public et au Vélodrome. "
L'ancien Marseillais Steve Marlet n'est pas inquiet pour l'OM : " il peut relever la tête en étant régulier et en enchaînant deux ou trois succès. Cela permettrait d'accumuler de la confiance. D'autant qu'au stade Vélodrome, les joueurs ont tendance à se poser beaucoup de questions. Quand l'on ne prend pas l'ascendant rapidement, les jambes tremblent. "
La direction olympienne s'est engagée dans des négociations afin de faire baisser les prix des billets du match de Ligue des Champions Liverpool-Marseille. Pour le moment, le club anglais refuse de diminuer le tarif qui s'élève à 53 euros.

Mercredi 12 septembre : Pape Diouf apporte des précisions concernant la réintégration de Fabrice Fiorèse dans l'effectif marseillais : " lors des deux dernières intersaisons, son comportement n'était pas toujours compréhensible. Il a même été agaçant. Cette année, il a changé assez radicalement de comportement. Je l'ai reçu dans mon bureau, il est prêt à tout donner pour essayer de rendre service au club. Il a également accepté de jouer avec le CFA sans rechigner. Il va s'entraîner avec le sérieux requis dans un club comme l'OM. Ensuite, c'est l'entraîneur qui décidera s'il peut faire appel à lui ou non. " Le président marseillais profite également pour se positionner contre la proposition de réforme de Michel Platini. Albert Emon évoque la rencontre face à Toulouse : " samedi il va falloir être fort dans le jeu, dans la récupération. Et si on a cette chance de marquer les premiers comme on l'a eu à Paris, il faudra éviter de reculer, continuer à presser. " Matt Moussilou estime que le groupe marseillais a les moyens de repartir de l'avant après cette mini-trêve : " on a très bien travaillé pendant la trêve, dans un bon état d'esprit. On a insisté sur le foncier car on va enchaîner les rencontres avec la Coupe d'Europe. On est revenu aux bases, que ce soit techniquement ou tactiquement. "
Côté transfert, l'OM se serait positionné, en compagnie de l'ASM et de l'AJA, sur l'avant-centre du Havre Guillaume Hoarau. Le profil du joueur, 1m92 pour 80 kg, semble plaire à l'encadrement phocéen.
Les dirigeants de Liverpool refusent de baisser le prix des places comme demandé par les Marseillais. Les supporters phocéens devront donc mettre la main à la poche pour se rendre à Anfield.

Jeudi 13 septembre : Bolo Zenden comment à s'impatienter après ce début de saison. Le Néerlandais ne figure en effet plus dans les petits papiers du coach : " je suis déçu de ne pas jouer mais je ne suis pas déçu d'être à l'OM. (...) Mais même après douze ans de carrière, ça ne fait pas plaisir. Je suis là pour jouer, pas pour regarder les matches sinon je vais m'acheter un billet et je reste dans les tribunes. " Gaël Givet tente d'expliquer la fébrilité défensive de l'OM : " c'est difficile... sur les coups de pied arrêtés, il faut qu'on soit plus vigilant parce que des fois on a un joueur au marquage mais s'il est plus malin et que le tireur dépose le ballon pile au bon endroit, ça fait but. C'est une question de réussite même s'il n'y pas que ça... " Laurent Batlles se prépare à retrouver le Vélodrome : " j'ai joué deux ans à l'OM et je n'en garde que de bons, très bons souvenirs. " Il se remémore la pression qui s'exerce au Stade Vélodrome : " c'est simple : le Marseillais ne vit que par et pour l'OM. Il est prêt à te pardonner tout, du moment que tu mouilles le maillot. (...) Quand on évolue à l'OM, on se doit de rendre ce que le public apporte. " Nicolas Douchez est optimiste : " je crois qu'ils ont aussi beaucoup de pression sur eux. Entre le recrutement et les ambitions qu'ils ont affichées avant l'ouverture du championnat, ils sont vraiment attendus. A partir de là, ça devient difficile parce que les équipes qui viennent au Vélodrome ne veulent pas trop se livrer. "
Pascal Nouma, dont le bref passage à l'OM n'est pas resté dans les annales, évoque le prochain adversaire olympien en Ligue des Champions : " franchement, je n'ai pas connu un autre club avec une telle ambiance. Même à Marseille où les supporters sont pourtant prêts à donner leur vie pour le club. En Turquie, c'est du jamais vu, la ferveur est énorme. Dans certaines villes où tu te déplaces, tu te dis que ça risque d'être ton dernier match. (...) Ils ne seront pas impressionnés par les supporters. "

Vendredi 14 septembre : Lorik Cana étant suspendu, c'est Julien Rodriguez qui sera capitaine samedi face au TFC. Albert Emon se dit prêt à sanctionner les joueurs en cas de mauvaise performance : " des questions il ne faut plus s'en poser et mettre d'autres joueurs si jamais ceux là ne répondent pas aux critères demandés. " Benoît Cheyrou ne s'inquiète pas de l'attente des supporters : " que le public siffle et manifeste son mécontentement, c'est normal. Mais on n'a pas pour autant peur de jouer au Vélodrome. Je pense qu'on devrait se lâcher davantage mais croyez-moi, il n'y a pas de syndrome du Vélodrome même si quand on joue à domicile, on a l'appréhension de décevoir. "
Ryanair , compagnie aérienne irlandaise, a signé un contrat de partenariat avec l'Olympique de Marseille.
Didier Drogba regrette de ne pas jouer l'OM en Ligue des Champions : " j'aurais vraiment aimé dès maintenant rencontrer l'OM. Tout le monde sait que j'adore ce club. J'ai été déçu quand on m'a annoncé le tirage au sort. Je ne suis pas retourné au Vélodrome depuis mon départ du club en 2004. Je sais que ce sera difficile pour eux en Ligue des Champions. Mais leur force reste le public. Celui-ci peut faire la différence. Il nous avait transcendés en 2003-2004 pendant notre parcours en Coupe UEFA. "
Les dirigeants phocéens ont décidé de prendre en charge le déplacement de 1 050 supporters à Anfield. En effet, devant le refus des Anglais de payer le prix des places, celles-ci semblaient inabordables pour les fans olympiens. Les dirigeants ont également décidés d'augmenter le prix des places pour les supporters anglais lors du match retour afin de financer cette opération et de faire un beau pied de nez à leurs confrères de Liverpool.

Samedi 15 septembre : jour de match ! L'Olympique de Marseille affronte le Toulouse Football Club dans un stade Vélodrome qui attend le déclic de son équipe. Albert Emon décide de titulariser Salim Arrache en lieu et place de Karim Ziani. Matt Moussilou évoque avant la rencontre son bizutage au sein du groupe phocéen : " j'ai chanté Au clair de la Lune ! Au début, ils ne voulaient pas accepter, mais finalement, c'est passé, limite... En tout cas, ils m'ont bien charrié, mais ça, je m'y attendais. " Il ajoute : " ça m'a fait très bizarre parce que c'est vrai que dans ma jeunesse, j'étais à fond derrière Paris. Jouer une telle rencontre, c'était un rêve. Aujourd'hui, je l'ai exaucé, même si ce n'était pas forcément sous le maillot que j'imaginais. Mais maintenant, je suis 100% marseillais. J'ai eu la chance de rentrer en cours de match donc c'était vraiment très plaisant. D'autant qu'on n'a pas perdu... " Benoît Cheyrou se montre compréhensif avec les supporters : " ils sont exigeants, on le sait quand on arrive là, et ils ont raison. Les objectifs sont élevés, c'est un club de haut standing et on se doit d'avoir de bons résultats. " En dépit d'une bonne entame de match, les phocéens encaissent rapidement un but d'Achille Emana sur un contre meurtrier. Le match tourne au cauchemar lorsque le Suédois Johan Elmander double la mise puis lorsque Julien Rodriguez est expulsé. La réduction du score par Ronald Zubar dans les dernières minutes ne change rien, l'OM s'incline une nouvelle fois et s'enfonce dans les profondeurs du classement. Mamadou Niang est dépité : " c'est vraiment dur à encaisser. (...) Il va falloir se remettre vite au travail. Et se concentrer sur cette rencontre de ligue des Champions, cela ne va pas être facile. Psychologiquement, ça va être dur... " Ronald Zubar est amer : " on veut tous jouer au ballon mais on voit bien qu'on n'y arrive pas puisqu'on n'est pas en confiance. Il faudrait donc peut-être laisser le ballon à l'adversaire et défendre comme des chiens et repartir sur des bases plus simples. "

Dimanche 16 septembre : Pape Diouf confirme une nouvelle fois Albert Emon dans ses fonctions. Le président phocéen s'explique : " c'est la question de facilité puisqu'on sait qu'à Marseille, dès lors qu'il y a une période difficile, on pense que l'entraîneur doit sauter (...) Dans ce marasme que nous vivons ensemble, il faut aujourd'hui essayer de trouver des solutions collectivement et non pas essayer de couper des têtes. Ce n'est tout du moins pas ma volonté. (...) Je suis de ceux qui ne baissent pas les bras. Je ne l'ai jamais fait, et ce n'est pas aujourd'hui que je vais commencer. " Albert Emon tient à retirer des choses positives de cette rencontre : " l'équipe est bien entrée dans le match. Je pensais donc que nous allions enfin montrer un visage conquérant. Mais une erreur d'inattention nous coûte le premier but. (...) Face à Toulouse, on a eu droit à un scénario catastrophe. Le jeu nous a tourné le dos. En ce moment, on n'est pas bien dans nos têtes et dans nos baskets. Les joueurs ont la tête dans le sac. Dans ces périodes-là, il est difficile de rebondir. " Il tient à préciser qu'il ne démissionnera pas : " je ne jetterai pas l'éponge, je vais avancer. Je ne sais pas jusqu'où mais je vais continuer d'avancer... " Djibril Cissé entend endosser le rôle de leader : " leur rôle est de remonter ceux qui vont moins bien dans les moments difficiles. C'est ce que je vais m'attacher à faire maintenant. Déjà dans le vestiaire je me suis efforcé de le faire. Je ne vais pas dire que l'on a fait un bon match, même si je ne le trouve pas si mauvais. La mise au vert va nous permettre de recharger les énergies. Du gardien à l'attaquant il faut faire plus, mais personne ne se cache. " L'attaquant international prend la défense de son coach : " ça me ferait vraiment chier si Albert devait payer. C'est un super mec qui donne tout pour l'OM et on se battra jusqu'au bout pour lui. " Julien Rodriguez regrette son carton rouge : " je mérite le carton. Quand je suis parti pour le tacle, je ne pensais pas prendre le rouge... Je voulais jouer le ballon. J'aurais du plus me maîtriser. J'ai été un peu trop nerveux, j'aurais du calmer les ardeurs... "
Par ailleurs, un supporter toulousain a été gravement blessé par un stadier à l'occasion de la rencontre face à Toulouse : il serait dans un état critique.

par Meyer Lanski le lundi 17 septembre 2007 à 09h33
Rodriguez parle de son expulsion
Un duo Anigo/Flos pour remplacer Emon ?

Pape Diouf : son actualité