OM 1-2 Toulouse : pathétiques !

  •    
  •    
  • om facebook

Après 15 jours de trêve internationale, une médiocre prestation face au PSG et une 15ème place au classement, l'Olympique de Marseille reçoit Toulouse en match décalé, 3 jours avant la réception du Besiktas en Ligue des Champions. Autant dire que la pression du Vélodrome sera sur les joueurs phocéens dont les prestations n'ont provoqué que honte et déshonneur. Albert Emon a d'ailleurs été plus que clair à ce sujet : " si jamais le Vélodrome devient un handicap, il faut que les joueurs aillent jouer ailleurs " ! Pas mieux.


Le match :
Exit Ziani. Salim Arrache lui a été préféré et sera positionné sur le côté gauche. Mamadou Niang, plus habitué à repiquer intérieur, occupera le côté droit. Modeste M'Bami profite de la suspension de Lorik Cana. Julien Rodriguez est capitaine.

Bonne entrée de match des marseillais avec un milieu défensif assez agressif (M'Bami, Cheyrou). Salim Arrache montre beaucoup d'envie. L'équipe semble pleine de bonnes intentions.

8ème minute : fantastique transversale de Taye Taïwo qui renverse le jeu pour Mamadou Niang dont le beau contrôle orienté immédiat l'amène face au but et lui permet de décocher un tir extérieur du droit hélas contré par un défenseur

0-1 : coup-franc rapidement joué par Batlles pour Emana qui joue en une-deux avec Elmander pour tromper Mandanda d'une petite balle piquée (11ème minute)

19ème minute : Niang s'appuie sur Cissé qui lui remet pour frapper au but et être contré une nouvelle fois
32ème minute : Samir Nasri hérite d'un ballon plein axe de Benoit Cheyrou, s'enfonce et frappe du droit mais sa frappe est détournée par Douchez
35ème minute : Cheyrou alerte encore Nasri qui enchaine un tir instantané du gauche qui passe de peu à côté

0-2 : après un coup-franc raté, Elmander récupère le ballon dans les pieds d'un Nasri amorphe, temporise puis aligne Mandanda d'un droit imparable (36ème minute)

42ème minute : Djibril Cissé, côté gauche, repique au centre, tire et dévisse sa frappe
45ème minute : Nasri décale Cheyrou qui prend sa chance mais son tir trop écrasé est contré

Les marseillais rentrent au vestiaire sous les sifflets. Logique.
56ème minute : rentrée de Ziani à la place d'M'Bami
62ème minute : coup-franc travaillé de Nasri qui ne trouve pas le cadre
63ème minute : sortie d'Elmander, excellent ce soir, sous les applaudissements du public
64ème minute : carton rouge pour Julien Rodriguez pour un gros tacle par derrière
66ème minute : sortie de Mamadou Niang, pourtant le plus dans le match côté phocéen, remplacé par Ronald Zubar
73ème minute : Ilunga prend un second carton jaune et sort du terrain pour trois fois rien
87ème minute : Gignac s'infiltre dans la défense marseillaise et déclenche une frappe à ras de terre aux 20 mètres sur laquelle Mandanda se couche

1-2 : corner de Cheyrou que renvoie Cetto mais que reprend puissamment Zubar d'une demi-volée du gauche (90ème minute)


Conclusion :
A une révolte exigée, les marseillais ont été cueillis à froid par un premier but contre le court du jeu. Incapables de transcender le mal, les joueurs ont démissionné à l'image de Samir Nasri à l'origine du deuxième but d'Elmander. Peu mobiles, sans saignant, peu enclins à se faire mal, les phocéens ont décliné une seconde mi-temps sur le même train-train que la première. Comme si de rien n'était. Or la crise est là même si les dirigeants s'en défendent. Et si la démission d'Albert Emon ne changera peut-être rien, elle est dans la logique des choses aujourd'hui.

par TontonFlingueur le samedi 15 septembre 2007 à 20h32
OM-TFC : les premières réactions
Victoire des Olympiens ... de la réserve

Samir Nasri : son actualité