Le mercato de l'été 2007 à valider

  •    
  •    
  • om facebook

La période estivale des transferts a pris fin il y a un peu plus d'une semaine, un mois après le début du championnat et à quelques jours du début de la Ligue des Champions.
Même si le bilan définitif ne se fera qu'au mois de mai, on peut tout de même essayer de revenir sur ces trois mois de transactions avec ses départs, retours, prêts, vente, arrivées, achats et aléas.

Tout d'abord, dès la fin du championnat 2006-07, les dirigeants ont clairement annoncé que l'entraineur ne changerait pas. Ainsi tout le staff a pu se concentrer rapidement sur le Mercato des joueurs.
Ainsi, très rapidement, Jacques Faty (libre) et Vincent Gragnic (venant de Libourne Saint-Seurin, club avec l'OM a un partenariat privilégié) sont venus gonfler les rangs phocéens, pour, a priori, garnir le banc de touche.
Il n'a pas fallu attendre très longtemps aussi pour voir arriver les premières recrues de poids qu'ont été Benoit Cheyrou (le capitaine d'Auxerre) et Gaël Givet (international et capitaine de l'AS Monaco). On a donc très rapidement vu que les dirigeants marseillais ciblaient des joueurs de L1 expérimentés, capables de rapidement s'intégrer au club et au championnat.
Le même jour, un autre capitaine d'une équipe de Ligue 1 (Le Mans) Laurent Bonnart signait aussi dans la cité phocéenne pour suppléer Taye Taiwo sur le flanc gauche de la défense.

Du côté des départs, Salomon Olembé (fin de contrat), Christian Gimenez et Péguy Luyindula (options d'achat levées par le Herta Berlin et le PSG) étaient quant à eux partis dès le début. Ils ont été rapidement suivis par Franck Ribery, parti au Bayern de Munich pour une somme record en Allemagne.
Il n'a pas fallu attendre très longtemps pour apprendre que Toifilou Maoulida puis Mickael Pagis, qui voulaient du temps de jeu, avaient été cédés à Auxerre et Rennes alors qu'ils auraient pu être bien plus que des remplaçants avec toutes les compétitions que l'OM allait jouer.
D'autres, qui auraient eu de toute façon un temps de jeu très réduits, sont allés sous d'autres cieux pour lancer leur carrière. Ainsi, Alain Cantareil (Lorient), Rachmane Barry (Sedan), Khalifa Ba et Mohammed Dennoun (Libourne Saint-Seurin) ne sont plus sous contrat avec le club marseillais. Par contre, Fabrice Begeorgi et Thomas Deruda (Amiens), Mehdi Benatia (Lorient) et Garry Bocaly (Libourne Saint-Seurin) ont été prêtés afin de s'aguerrir et, pourquoi pas, revêtir le maillot blanc dans les saisons à venir.

Alors que ces départs ont tout de même été étalés sur plusieurs semaines, la priorité des dirigeants étaient de renforcer leur ossature. Ainsi, après de longues et âpres négociations avec Jean-Claude Plessis, le président de Sochaux, Pape Diouf a obtenu la signature de Karim Ziani à la fin du mois de juin.
C'est à ce moment là, que les Phocéens (non internationaux) ont repris le chemin de l'entrainement avec une équipe déjà très bien renforcée. Néanmoins, quelques jours plus tard, la signature définitive de Djibril Cissé (après aussi de longues discussions avec Liverpool) et celle surprise de Boudewijn Zenden (libre après la fin de son contrat avec les Reds) ont donné une certaine allure à la future équipe provençale. Celle-ci a donc eu une composition quasi définitive dès le début du mois de juillet et la première phase de la préparation.

A ce moment là, alors qu'il restait presque 2 mois pour clôturer le recrutement, l'OM était le seul club de l'Hexagone à avoir réellement était actif sur le marché des joueurs et avait donc une équipe quasi-complète pour préparer puis débuter la saison. Ce n'était pas arriver très souvent dans un passé récent et cela peut donc être souligné.
Seuls quelques joueurs de complément (un gardien, un arrière droit ainsi qu'un ou deux attaquants) étaient attendus pour avoir un effectif définitif et étoffé afin d'affronter une saison avec la Ligue des Champions. Certains autres joueurs, plus en odeur de sainteté ou désireux de changer d'air, étaient annoncés partants même si leur maintien au club n'auraient pas posé de problème majeur.

Ainsi, Habib Bamogo (Nice), Renato Civelli (Gimnasia La Plata) et Bostjan Cesar (West Bromwich Albion) ont été prêtés alors que Modeste M'Bami, Wilson Oruma et Fabrice Fiorèse sont finalement restés.
Pour ce qui est des arrivées, Pape Diouf a obtenu le prêt du jeune gardien de l'équipe de France espoir et du Havre, Steve Mandanda pour devenir la doublure de Cédric Carrasso.
Il restait alors plusieurs semaines pour surtout garnir les rangs de l'attaque qui, derrière les deux titulaires, n'avait pas de solution de repli. Le début du championnat, ses résultats moyens et surtout les blessures de Niang puis Cissé ont accéléré ces mouvements et l'OM n'a finalement vu que la simple (et misérable) arrivée de Matt Moussilou, que Nice ne voulait plus.
Il semblait pourtant clair qu'il aurait fallu un renfort supplémentaire et aussi une qualité bien supérieure surtout quand on avait Pagis et Maoulida il y a quelques semaines dans ces rôles. On se prend même à regretter Bamogo qui a fait sortir de l'équipe niçoise ... Moussilou !

Cette fin de mercato a donc été assez incompréhensible (alors que tout le reste semblait avoir été judicieux et bien mené) surtout que l'on a appris, dans les dernières heures, que le capitaine de l'équipe, Habib Beye, partait à Newcastle, laissant un effectif sans aucun arrière droit car personne n'a été recruté pour le remplacer.

Si on fait un bilan chiffré, 18 joueurs ont quitté le club (1 en fin de contrat, 2 options d'achat levées, 8 départs et 7 prêts) alors que 11 sont arrivés (2 joueurs libres, 2 prêts, 1 retour de prêt et 6 achats).


Ces derniers jours de mercato, largement accentués par le début de saison plus que médiocre de l'équipe, ont ainsi occulté tout le travail (intelligent et rapide) fait par Pape Diouf et son staff dès les premiers jours et semaines pour avoir une équipe renforcée.
Néanmoins, les premiers matches officiels ont encore une fois de plus démontré (pour l'OM et comme pour beaucoup d'autres clubs) que les résultats s'obtiennent sur le terrain et par sur le papier en alignant des noms.
Il est donc impossible de faire un bilan définitif sur cette période qui a été, comme à son habitude, assez riche en mouvements de joueurs. On attendra donc le mois de mai et la fin de saison pour les conclusions de cette campagne de transfert.

par seb le dimanche 09 septembre 2007 à 08h56
Italie-France : un 0 à 0 sans Nasri
Ayew et Niang à la CAN 2008

Djibril Cissé : son actualité