Habib Beye a bien signé à Newcastle

  •    
  •    
  • om facebook

C'est désormais totalement officiel, le capitaine olympien vient de s'engager avec le club du nord de l'Angleterre. L'OM devrait toucher 4M&euro pour cette transaction juste avant la fin du mercato estival.

N'ayant jamais eu sa chance avec l'équipe pro du PSG, il part avec Claude Le Roy à Strasbourg durant l'été 1998. International sénégalais, il devient la pièce maîtresse du dispositif défensif strasbourgeois et c'est Alain Perrin qui fait appel à lui lors du début de saison 2003-2004 pour renforcer l'arrière-garde olympienne.
Il est capable de jouer en défense centrale comme sur le côté droit, et c'est à ce poste que Perrin le lance dans le grand bain, face à Auxerre, le 8 août 2003. Mais Habib Beye vient à peine d'arriver, et l'expérience s'avère peu concluante : on le trouve lent, emprunté, maladroit dans son placement comme dans ses relances. Cet échec initial marquera fortement sa première partie de saison : manquant de confiance dans un groupe en décomposition croissante, le Franco-Sénégalais ne fait pas forte impression, si bien que l'OM recrute Ferreira pour pallier aux carences du couloir droit.
Mais tout change lors de son retour de la CAN, en février 2004. Le supporter olympien découvre un joueur puissant et rigoureux, dur sur l'homme mais toujours correct, sobre mais capable d'apporter le danger en attaque. Des qualités qui, mises en rapport avec le montant de son transfert (1.2M&euro), nous amènent à penser que Perrin avait eu le nez creux en allant le chercher.

Il confirme la saison suivante (2004-05) en étant le meilleur joueur de champ de l'OM au poste de stoppeur (et parfois à droite de la défense). Malgré le forcing de clubs anglais, le staff olympien obtient qu'il prolonge son contrat de 2 années supplémentaires.

En 2005-06, il a débuté la saison par des performances moyennes (et très éloignées de celles des années passées). Il a donc été poussé sur le banc. Il n'est revenu dans le 11 de départ que mi-octobre mais le plus souvent sur le flanc droit de la défense. Cantonné dans ce couloir, il est beaucoup moins performant que dans l'axe mais c'est ainsi qu'il a été utilisé cette saison là.

Il est le capitaine de l'OM version 2006-07 qui finit deuxième du championnat et finaliste de la Coupe de France. Il joue encore arrière droit et fait une saison solide.

Lors des premiers matches de la saison 2007-08, il n'a visiblement pas retrouvé son niveau (comme son équipe d'ailleurs) et, malgré son statut de capitaine, se retrouve écarté. Néanmoins, cela était visiblement du aux négociations qu'il menait avec Newcastle.

Il quitte donc le club après 5 saisons, 174 matches (128 en L1, 13 en Coupe de France, 3 en Coupe de la Ligue, 4 en C1, 5 en Coupe Intertoto, 21 en Coupe UEFA) et 2 buts sous le maillot blanc.
Il aura était le capitaine de l'équipe vice-championne de France en 2006-07, deux fois finaliste de la Coupe de France (2006 et 2007). Il aura aussi participé à une finale de Coupe UEFA en mai 2004.
Même si son départ, en toute fin du Mercato alors qu'il devait être le titulaire au poste d'arrière droit et le capitaine de l'équipe, se fait dans des conditions assez douteuses, il restera un des joueurs importants de l'OM des années 2000.

par seb le samedi 01 septembre 2007 à 07h23
L'OM aura tenté un dernier coup
PSG-OM : paroles de supporters

Habib Beye : son actualité