OM 0-0 Rennes : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Comme la saison passée, le premier match au Vélodrome en Ligue 1 se déroule contre Rennes lors de la deuxième journée. Alors que les Phocéens ont convenablement débuté à Strasbourg (0-0), les Rennais ont perdu sur leur pelouse face à Nancy et sont donc déjà sous pression.
Albert Emon ne peut compter sur Wilson Oruma, Andre Ayew et Mamadou Niang, blessés. Il n'a pas retenu Sébastien Hamel, Sébastien Maté, Mehdi Sennaoui, Hassoun Camara, Leyti N'Diaye et Fabrice Fiorèse. Il aligne un 4-2-3-1 composé de Cédric Carrasso dans le but, Laurent Bonnart, Gaël Givet, Julien Rodriguez et Habib Beye (de gauche à droite) en défense, ce dernier est le capitaine ; Lorik Cana et Benoit Cheyrou sont les milieux défensifs ; Karim Ziani, Samir Nasri et Boudewijn Zenden (de droite à gauche) évoluent derrière Djibril Cissé.
Le banc de touche est occupé par Steve Mandanda, Ronald Zubar, Jacques Faty, Taye Taiwo, Modeste M'Bami, Mathieu Valbuena et Salim Arrache. Vincent Gragnic n'est pas sur la feuille de match.

Les Olympiens débutent bien la rencontre avec du mouvement mais peu d'occasions. En première mi-temps, seul Ziani inquiéte Pouplin avec un tir sur le poteau. En contre, la rapidité de Briand fait du mal à la défense centrale marseillaise.
Nasri cède sa place et son poste à Valbuena à la pause et il y a moins de permutations entre les milieux phocéens et donc aucune action dangereuse. Les Rennais finissent mieux le match physiquement mais n'ont qu'une grosse occasion, sortie miraculeusement par Beye qui était à terre. C'est donc un assez logique 0-0 qui ponctue ce match typique de début de saison.

Cédric Carrasso (6) : Peu sollicité, il a été décisif sur les quelques tentatives bretonnes, notamment devant Briand en première période et sur un coup-franc en fin de match. Comme la semaine passée, une prestation appliquée du gardien marseillais.
Habib Beye (5.5) : Le capitaine olympien a bien tenu son couloir droit, venant de temps à autre aider Ziani en tentant de déborder. Il a aussi sauvé son équipe en contrant avec beaucoup de chance un ballon qui allait au fond des filets en fin de rencontre.
Laurent Bonnart (5.5) : Sa titularisation a été la surprise de la composition d'équipe. L'ancien capitaine manceau a fait une bonne prestation sur la gauche de la défense, dans un style bien différent de Taiwo. Petit, mais vif et rapide, il n'a pas connu de problème défensif (si ce n'est quelques montées qui ont créés des trous en fin de match sur son côté). Il a aussi souvent combiné avec Zenden pour lui prêter main forte. A l'image de son équipe, il a eu plus de mal après le repos.
Gaël Givet (5.5) : Pris de vitesse par Briand sur une action en première période, il s'est ensuite démené dans son style habituel, bagarreur, rageur mais parfois brouillon. Dans l'ensemble, ses interventions défensives ont fait du bien à son équipe, surtout durant les 45 dernières minutes où les Rennais étaient plus présents.
Julien Rodriguez (5) : Lui aussi a été mis en danger par la vitesse de Briand en fin de première mi-temps mais Carrasso a bien rattrapé le coup. Par la suite, il a été moins sollicité que son compère de la défense centrale.
Lorik Cana (5) : Le milieu de terrain albanais a été moins à son avantage qu'à l'habitude à la récupération mais il a eu la meilleure occasion de la seconde période sur un tir que Pouplin a bien stoppé.
Benoit Cheyrou (6) : L'ancien Auxerrois a été très précieux à la récupération avec de la combativité et une grosse présence mais aussi de la précision à la relance. Ce qui en a fait un des joueurs les plus réguliers sur l'ensemble des 90 minutes.
Karim Ziani (5.5) : Positionné sur la droite, il n'a pas hésité à repiquer dans l'axe voire à gauche. C'est sur une de ces percées qu'il s'est retrouvé devant Pouplin et que son tir a heurté le poteau, pour ce qui est la meilleure occasion olympienne du match. Après la pause, il s'est cantonné sur son aile et a donc été beaucoup moins dangereux.
Boudewijn Zenden (5.5) : Lui aussi a fait une bonne première période avec de l'activité, du mouvement et des combinaisons mais au final rien de véritablement dangereux. Il a été très timide durant la dernière demi-heure qu'il a passé sur le terrain.
Salim Arrache (non noté) : Il a donc pris la place du Néerlandais pour le dernier quart d'heure mais sa capacité d'accélération et de débordement a semblé trop limitée pour inquiéter les défenseurs bretons.
Samir Nasri (5) : Il n'a joué que la première mi-temps et a été assez prudent malgré quelques belles orientations du jeu (notamment la balle donnée à Ziani qui s'est terminée sur le poteau). De façon peu surprenante après un retour de blessure, il a eu un petit pépin musculaire et a donc du céder sa place au retour des vestiaires.
Mathieu Valbuena (5.5) : Il a donc joué milieu axial durant les 45 dernières minutes. Malgré une évidente bonne volonté, il n'a quasiment pas pu porter le danger devant le but rennais malgré quelques combinaisons avec Ziani. En effet, il a nettement penché à droite, ce qui a fait que Zenden puis Arrache ont eu peu de munitions.
Djibril Cissé (5) : Il a touché quelques longs ballons de la tête mais n'a eu qu'un seul ballon potable, dans les arrêts de jeu. Sur celui-ci, il était beaucoup trop excentré et n'a pu trouver l'ouverture. Comme à Strasbourg samedi dernier, il semble bien trop esseulé.

Au terme d'un match assez fermé, typique de début de saison, avec des intentions mais de la maladresse, un manque d'automatisme (la moitié des joueurs de champ étaient nouveaux côté olympien) et une évidente baisse de pied physique en seconde période, le résultat est logique. La seule chose que l'on peut regretter c'est qu'Albert Emon n'a pas de solution offensive (l'entrée d'un second avant-centre en fin de match aurait pu faire du bien) et qu'il n'en aura pas tant qu'un nouvel attaquant ne sera pas recruté ou que Niang ne revienne. Et comme il y a beaucoup de matches dans les jours qui viennent cela pourrait être préjudiciable pour l'ensemble de la saison.
Les prestation individuelles ont été très homogènes et moyennes avec une bonne première mi-temps et 45 dernières minutes plus poussives. Benoit Cheyrou semble avoir été le seul à tenir le rythme durant l'intégralité de la rencontre. Par contre, difficile de dire qui a été le " moins moyen ".
Avant de recevoir Nancy dimanche prochain, les Olympiens se rendent à Valenciennes mercredi après-midi. Il faudra espérer que cela tienne physiquement et que l'attaque soit plus créative afin d'avoir des munitions pour que la saison se lance rapidement dans la bonne direction.

par seb le lundi 13 août 2007 à 10h28
Une contracture pour Nasri
Un Luxembourgeois pour l'OM

Djibril Cissé : son actualité