Strasbourg 0-0 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

L'heure de la reprise a sonné et le promu alsacien a le privilège de faire l'ouverture de la Ligue 1 version 2007-08 dans son stade face au vice Champion de France. Bien évidemment, la Meinau est comble pour le retour des Strasbourgeois dans l'élite et espère faire tomber les Marseillais.
Albert Emon déplore les blessures de Wilson Oruma et Samir Nasri mais, pour le reste, son groupe est complet. Il a donc du laisser à Marseille Sébastien Hamel, Sébastien Maté, Mehdi Sennaoui, Hassoun Camara, Leyti N'Diaye, Andre Ayew et Fabrice Fiorèse.
C'est dans un dispositif oscillant entre le 4-2-3-1 habituel et un 4-4-2 que l'OM débute la saison. Cédric Carrasso est dans le but ; Habib Beye (à droite) et Taye Taiwo (à gauche) sont les arrières latéraux, le Sénégalais portant le brassard ; Gaël Givet et Julien Rodriguez forment la charnière centrale ; Lorik Cana et Benoit Cheyrou sont la paire de récupérateurs ; Mamadou Niang, Karim Ziani et Boudewijn Zenden (de droite à gauche) sont derrière Djibril Cissé. L'attaquant sénégalais se retrouve de temps en temps en position de second attaquant avec le milieu algérien basculant à droite.
Le banc de touche est occupé par Steve Mandanda, Jacques Faty, Ronald Zubar, Laurent Bonnart, Modeste M'Bami, Mathieu Valbuena et Salim Arrache. Vincent Gragnic n'est pas sur la feuille de match.

Le Racing débute bien la rencontre mais Carrasso détourne un coup-franc excentré, meilleure occasion strasbourgeoise de la première période. L'OM ne réagit que par un tir de Zenden sorti en corner par Cassard.
La seconde période est aussi pauvre en occasion, la seule étant brillamment détournée par Carrasso en duel avec Renteria. L'entrée de Valbuena, à la place de Niang blessé, amène un peu vitesse et de percussion mais il n'y a pas assez de soutien offensif pour que cela donne la victoire aux Phocéens.

Cédric Carrasso (6.5) : Peu sollicité, il n'a eu à stopper que deux tentatives, une par mi-temps. Sur la première, il est attentif sur un coup-franc depuis sa droite de Johansen et sur la seconde, il sort avec autorité devant Renteria. Par conséquent, un bon premier match pour le portier marseillais.
Habib Beye (5) : Le capitaine olympien a tenu son couloir droit sans prendre de risque offensif. A l'image de ses coéquipiers, une prestation moyenne de la part du Sénégalais.
Taye Taiwo (5) : Le Nigérian a lui aussi été étonnamment prudent, ne montant quasiment jamais mais n'étant pas trop inquiété défensivement.
Gael Givet (5) : Pour son premier match officiel sous la tunique olympienne, l'ancien Monégasque a fait quelques belles interventions défensives mais a aussi fait une grosse erreur, amenant la meilleure occasion du match des Alsaciens.
Julien Rodriguez (5) : Un peu moins en vu que son compère de la défense centrale, il a aussi fait une prestation convenable n'étant pas trop mis en danger par une attaque strasbourgeoise globalement peu dangereuse.
Lorik Cana (5) : Le milieu récupérateur albanais a eu de l'activité mais, comme dès que son équipe avait le ballon elle le balançait loin devant, il n'a finalement pas pu être trop influent.
Benoit Cheyrou (5) : Le compère de Cana a lui aussi très peu eu de possession de balle et n'a donc guère pu se mettre en évidence.
Modeste M'Bami (non noté) : Le milieu camerounais a pris la place du numéro 7 olympien pour les 10 dernières minutes. Il a eu une superbe occasion mais il a raté son contrôle puis hésité alors qu'il était idéalement positionné à l'entrée de la surface.
Karim Ziani (5.5) : Le milieu de terrain algérien a alterné une position sur la droite (où il a beaucoup gêné les Strasbourgeois en début de match) et une autre plus libre, bougeant sur toute la largeur du terrain. Ses quelques dribbles et accélérations n'ont pas amené le danger devant le but adverse mais l'ancien Sochalien a été le meilleur joueur de champ de son équipe.
Boudewijn Zenden (5) : Assez timide sur son côté gauche, le Néerlandais a pâti de la tactique de son équipe qui a préféré balancer de longs ballons vers ses attaquants au lieu de passer par les milieux de terrain afin de construire. Il a eu l'unique occasion de but marseillaise de la rencontre avec un tir difficilement détourné par Cassard. Il a aussi pris un carton des plus idiots en fin de match, en tirant au but alors que l'arbitre avait sifflé.
Salim Arrache (non noté) : Il a pris la place et le poste du numéro 10 marseillais pour la fin de match sans avoir le temps de s'illustrer.
Mamadou Niang (5) : Tantôt milieu droit, tantôt attaquant, il a vainement essayé de créer des brèches dans la défense strasbourgeoise, sans succès. Il est sorti en début de seconde période, visiblement blessé au genou.
Mathieu Valbuena (5.5) : Il a pris la place du Sénégalais et, après deux premiers ballons difficiles, il a montré une belle vivacité sur son aile droite (et même une fois à gauche) où il a fait de bons débordements.
Djibril Cissé (5) : Très esseulé, surtout après la sortie de Niang, il n'a eu aucun ballon intéressant à négocier dans une rencontre où on l'a surtout vu dévier de la tête les longues ouvertures de ses coéquipiers.

Les Olympiens (encore avec ce maillot hideux et honteux) ramènent un bon point d'Alsace et débutent donc bien le championnat dans un match où les occasions ont été rares et où le jeu d'une effarante pauvreté. Le point noir pourrait être la blessure de Niang car s'il devait manquer les prochaines rencontres, les solutions offensives seront minces pour l'entraineur marseillais.
Individuellement, des prestations très homogènes et moyennes de tous les Olympiens. Seul Cédric Carrasso est sorti du lot, avec une présence décisive sur les tentatives alsaciennes.
Il faudra être aussi solide dans une semaine mais plus percutant et créatif afin de battre Rennes et confirmer ce bon début et se mettre sur de bons rails.

par seb le lundi 06 août 2007 à 09h34
Un point chez un promu : un bon présage ?
OM-Rennes : Philippe Kalt sera de la partie

Cédric Carrasso : son actualité