Saint-Etienne 1-2 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Alors que la finale de la Coupe est encore dans tous les esprits, il faut absolument oublier et repartir lors des deux derniers matches pour essayer de bien finir le championnat et décrocher une place en Coupe d'Europe. Avant de recevoir Sedan pour la clôture, c'est un difficile déplacement à Saint-Etienne qui attend les Phocéens. De plus, les Verts sont aussi encore dans la course à l'Europe.
Albert Emon dispose d'un effectif quasi complet étant donné que seul Ronald Zubar est blessé. Toifilou Maoulida a été envoyé en réserve pour un retard à l'entrainement alors que Mehdi Sennaoui, Sébastien Maté, Garry Bocaly, Hassoun Camara, Khalifa Ba et Bostjan Cesar n'ont pas été retenus. Le coach marseillais n'apporte aucune modification à son équipe : le 4-2-3-1 est composé de Cédric Carrasso qui est le dernier rempart, Taye Taiwo (à gauche) et Habib Beye (à droite) sont les arrières latéraux, le Sénégalais portant le brassard ; Julien Rodriguez et Renato Civelli sont les stoppeurs ; Lorik Cana et Modeste M'Bami sont les milieux récupérateurs ; Franck Ribery, Samir Nasri et Mamadou Niang (de droite à gauche) évoluent derrière Djibril Cissé.
Le banc de touche est occupé par Sébastien Hamel, Alain Cantareil, Salomon Olembé, Wilson Oruma, Mathieu Valbuena, Salim Arrache et Mickael Pagis.

La première mi-temps est assez terne avec très peu d'occasions si ce n'est quelques frappes stéphanoises faute à une équipe marseillaise scindée en deux et fatiguée.
La seconde période reprend avec un schéma identique jusqu'au coup de fusil de Cissé à l'heure de jeu pour le 1-0. Quelques minutes plus tard, face à un OM de plus en plus éprouvé physiquement, Feindouno décoche un tir précis pour l'égalisation des Verts. Ribery puis Cissé cèdent leurs places à Valbuena et Pagis pour redonner un peu de tonus à des Phocéens qui sont à la limite d'exploser. A quelques minutes de la fin, sur une belle action Nasri/Niang/Pagis dans la surface, Valbuena marque son premier but sous le maillot marseillais et installe mathématiquement son équipe sur la deuxième place de la L1.

Cédric Carrasso (6) : Il a bien stoppé ou détourné les tirs stéphanois (essentiellement Landrin et Feindouno) et ne pouvait rien sur la superbe frappe du Guinéen qui a donné l'égalisation aux Verts. Il s'est aussi imposé sur plusieurs ballons aériens et a donc fait une nouvelle belle performance.
Habib Beye (5) : Le capitaine marseillais a souffert face au rapide et technique Feindouno mais n'a finalement pas atteint le point de rupture malgré quelques erreurs qui auraient pu coûter cher.
Taye Taiwo (5.5) : L'arrière gauche nigérian a fait une performance sérieuse et appliquée se concentrant quasi essentiellement sur ses taches défensives, montant très rarement.
Renato Civelli (5.5) : L'Argentin a bénéficié de la blessure de Zubar pour intégrer le onze de départ. Il a fait une prestation solide avec notamment une belle présence aérienne et on a finalement peu vu Ilan, l'avant-centre des Verts.
Julien Rodriguez (5.5) : Le second stoppeur marseillais est souvent sorti de sa défense centrale pour faire remonter son équipe qui jouait très bas et laissait venir les Stéphanois trop près de la surface. C'est d'ailleurs lui qui a du venir gêner Feindouno (sans y parvenir) sur le but du Guinéen. Pour le reste, un match courageux, à l'image de ses coéquipiers.
Lorik Cana (5) : Le milieu de terrain albanais, comme la semaine passée, était visiblement très émoussé et a essayé de compenser cette évidente fatigue par une grande volonté. Il a surtout joué très bas, près de sa défense centrale, ce qui a permis aux milieux des Verts de se mettre assez facilement en situation de tir hors de la surface.
Modeste M'Bami (5) : Un peu moins en évidence que son compère à la récupération, le Camerounais a beaucoup couru pour essayer de compenser le faible repli défensif de ses attaquants mais il a finalement touché peu de ballons.
Samir Nasri (5.5) : Le meneur de jeu marseillais a encore été performant à la conservation du ballon mais pas assez présent dans le repli défensif. Néanmoins, il est dans l'action qui amène chaque but avec notamment une passe intelligente sur le second qui met hors de position la défense stéphanoise.
Franck Ribery (4) : Il a débuté à droite puis a vite basculé à gauche sans jamais amener le danger. Il était encore visiblement sans jus ni tonicité. Par contre, on l'a un peu plus vu que la semaine passée dans le travail défensif mais il est logiquement sorti pour le dernier quart d'heure.
Mathieu Valbuena (non noté) : Il a donc joué les 15 dernières minutes sur l'aile droite et a inscrit son premier but en Blanc à quelques instants de la fin. Il a été présent et n'a pas tremblé lors de son duel face à Viviani qui envoie son équipe sur la deuxième marche du podium de la L1.
Mamadou Niang (4.5) : Le Sénégalais était encore sur les rotules et n'a donc quasiment rien pu faire offensivement. Il a aussi énormément du puiser pour faire quelques retours défensifs pour gêner les montées des défenseurs des Verts. Bizarrement il n'est sorti que dans les derniers instants.
Wilson Oruma (non noté) : Il a donc joué les arrêts de jeu à la place du numéro 11 marseillais.
Djibril Cissé (6) : Dans une équipe dominée qui a eu très peu de munitions offensives, l'avant-centre marseillais a marqué sans avoir la moindre occasion sur une frappe puissante et précise. Pour le reste, pas grand-chose à signaler. Mais on ne lui en demande pas autre chose que de marquer et il le fait efficacement depuis plusieurs matches.
Mickael Pagis (non noté) : Il a joué les dix dernières minutes à la place de Cissé et n'a eu le temps que de donner une intelligente passe décisive à Valbuena.

Ce match a ressemblé à celui de samedi dernier avec un OM fatigué, très fatigué qui a subi à cause d'un repli défensif de ses attaquants quasi inexistant ce qui a conduit à une équipe coupée en deux. Heureusement, le dénouement a été différent et les résultats des concurrents directs permettent aux Olympiens de décrocher définitivement la place de vice Champion de France quelque soit les résultats de samedi prochain.
Les performances individuelles ont été homogènes et très moyennes mais le courage et la réussite ont permis une fin heureusement différente de celle du week-end dernier. Franck Ribery a encore été l'Olympien le moins présent alors qu'il est bien difficile de dire qui a été le meilleur, peut-être Djibril Cissé pour son superbe but.
Avant de penser à la saison prochaine, à la Ligue des Champions, à la future équipe, aux transferts, il faut que tout le club et son entourage profitent jusqu'au dernier match contre Sedan samedi prochain. En effet, ces moments de réussite sportive sont tellement rarissimes depuis de longues années qu'il ne faut pas s'en priver.

par seb le lundi 21 mai 2007 à 15h31
Les performances des Olympiens prêtés
OM - Sedan : Zidane sera là

Samir Nasri : son actualité