La semaine phocéenne : y croire encore !

  •    
  •    
  • om facebook

Semaine charnière pour l'Olympique de Marseille. L'OM affronte cette semaine le 17ème et le 20ème du Championnat de France. Face à Nantes, en demi-finale de la Coupe de France, les joueurs olympiens devront vaincre pour avoir la possibilité de jouer leur deuxième finale de Coupe de France en 2 ans. Bizarrement, après une saison en dents de scie, l'OM peut encore atteindre ses objectifs. En gagnant face à Troyes, l'Olympique de Marseille pourra encore croire à une qualification en Ligue des Champions. Croire toujours croire. En supportant l'Olympique de Marseille, nous sommes condamnés à espérer. Difficile destin que d'être supporter marseillais. En enchainant deux victoires cette semaine, l'unique Olympique du championnat de France donnera une autre envergure à cette fin de saison.

Lundi 16 avril : les joueurs de l'OM ont désormais le regard tourné vers la Coupe de France. Franck Ribéry est déterminé à prendre sa revanche sur l'année passée : " on veut retourner une deuxième fois au Stade de France, et surtout gagner cette coupe. (...) La défaite contre Paris, cela reste une blessure. Les supporters attendaient un trophée depuis longtemps, nous on voulait aussi la gagner. Peut-être que nous avons été trop confiants dans ce match contre le PSG, on l'a pris trop à la légère. Mais je pense que cette défaite peut nous servir. " Il donne cependant la priorité à la Ligue des Champions : " je pense que le plus important reste la Ligue des Champions. Un club comme l'OM doit la jouer chaque année. " Habib Beye estime de son côté que Fabien Barthez n'est pas invincible : " il fera le maximum. A nous de faire ce qu'il faut pour concrétiser nos occasions. En championnat, on est tombé sur un grand Barthez mais il n'est pas invincible. C'est un grand gardien mais on devra faire la différence. Il est très respecté ici mais il faut qu'il soit notre ami avant et après mais pas pendant la rencontre. " Raymond Domenech ajoute : " Marseille est un spécialiste de la coupe mais aura en face un gardien de but spécial... C'est quand même Fabien Barthez ! Il a joué longtemps à Marseille et avait ramené le point du nul en février dernier (OM-Nantes 0-0, 25e j. L1). Barthez sera la clé du match. C'est évident. "
Actuellement en difficulté avec l'OM, Djibril Cissé serait pisté par Bolton et Everton en vue de la prochaine saison pour laquelle Rafael Benitez ne semble pas compter sur lui.
Le père de Samir Nasri évoque son avenir : " Samir est sous contrat jusqu'en 2009 et si tout est réuni, il n'y a aucune raison qu'il parte. Si toutes les conditions sont réunies pour qu'il puisse progresser ici, il n'y a aucune raison qu'il aille voir ailleurs. L'OM est déjà un grand club. "

Mardi 17 avril : Pape Diouf veut une victoire : " j'espère que nos joueurs savent maintenant que l'on n'a plus de joker, plus de droit à l'erreur si nous voulons aller au bout, d'abord en championnat, ensuite en Coupe de France. " Il insiste également sur le fait qu'aucune décision n'a été prise concernant Djibril Cissé : " il y a trois parties concernées : il y a l'OM, Liverpool et Djibril. On ne s'est pas encore réunis. Il reste encore pas mal de choses à faire cette saison, que ce soit en coupe ou en championnat. Certes, Djibril connait actuellement des moments difficiles et critiques. Mais on connait la versatilité du public, on sait aussi comment, dans le milieu du football, les choses vont et viennent. S'il nous qualifie en Coupe de France, que le match suivant il marque et la situation changera. " Enfin il confirme le bon de sortie alloué à Franck Ribéry : " l'an passé, c'était : "Il ne partira pas". Aujourd'hui, c'est différent. Si les circonstances se prêtent à un départ, on ne fermera pas la porte. " Albert Emon reste quant à lui méfiant avant la rencontre face à Nantes : " Ils nous ont pris quatre points cette saison. Donc on ne peut pas sous-estimer cette équipe. On a rencontré des difficultés pour les jouer à Nantes et même à domicile. Il faudra élever notre niveau de jeu pour les battre. " Eric Di Meco espère une victoire pour les joueurs et les supporters : " pour les joueurs, gagner un titre avec l'OM c'est rentrer dans l'histoire. De nos jours, certains ne restent au club que peu de temps, mais il est bien de pouvoir laisser son nom dans l'histoire de ce club. Ils s'en souviendront toute leur vie. Mais c'est surtout important pour les supporters. Ils ont mal depuis quelques années, ils souffrent par rapport aux résultats de l'OM et ils mériteraient d'avoir cette Coupe de France. Car c'est un trophée que l'on peut toucher et leur présenter. Pour les joueurs et les inconditionnels de l'OM, cela fait partie des grands moments d'une carrière. "
Contacté par l'OM alors qu'il est en fin de contrat avec Bordeaux, David Jemmali aurait refusé et souhaiterait terminer sa carrière en Gironde.
Djibril Cissé a le plus gros salaire de Ligue 1. L'attaquant phocéen touche 4,8 millions d'euros par an.

Mercredi 18 avril : jour de match ! Albert Emon veut la victoire : " ce match est une priorité. Il arrive le premier tant mieux. A nous de saisir cette chance extraordinaire de pouvoir aller de nouveau au Stade de France, cette chance de recevoir devant nos 60000 supporters. On veut les faire rêver. Même si l'année dernière le résultat final a été négatif, c'est toujours intéressant de faire vibrer ses supporters jusqu'au bout. " Julien Rodriguez aborde la rencontre avec maturité : " on a tous envie d'aller au Stade de France. Mais l'envie est une chose, y aller en est une autre. Il va falloir se donner à fond pour obtenir un ticket pour la finale. J'ai déjà perdu trois demi-finales de coupe de France à domicile contre Sedan, Châteauroux et Nantes. " Après un début de rencontre poussif, c'est Franck Ribéry qui débloque la rencontre d'une énorme frappe qui vient se loger sous la barre des buts de Fabien Barthez. Nantes est assommé et encaisse deux autres buts en seconde période par l'intermédiaire de Toifilou Maoulida et Djibril Cissé. Le public est aux anges, Marseille est qualifié pour la finale de la Coupe de France. Pape Diouf est satisfait : " on a vécu une soirée dont le Vel' est coutumier et qui a fait sa réputation de grand stade. (...) L'équipe semble retrouver certaines de ses vertus. Espérons que la dernière ligne droite soit de la même veine que la première que nous avions effectuée. " Il ajoute : " depuis Parme on a toujours perdu nos finales mais je pense qu'on ne peut pas envisager les choses autrement que sous le signe du succès d'autant que la Coupe de France est une spécialité olympienne. "
Marseille se serait renseigné au sujet de Yohan Demont en vue du prochain Mercato. Selon la presse, les dirigeants phocéens pistent également Mario Yepes. Pas toujours convaincant depuis son arrivée, Modeste M'Bami veut rester à l'OM : " je suis là pour trois ans et je compte m'imposer ici. " Djibril Cissé se montre hésitant : " c'est sûr que se faire siffler à tous les matches, ce n'est pas trop ce que j'attends et ce que j'ai envie de vivre sur la durée. Mais si ça s'arrange, pourquoi pas ? " Xavier Gravelaine estime qu'il ne fera pas long feu : " pour moi, il joue ses derniers matches avec Marseille. "

Jeudi 19 avril : Lendemain de qualification. L'OM est finale de la Coupe de France et se déplacera cette année encore au Stade de France. Toifilou Maloulida pense que l'OM mérite un titre et rappelle que l'année dernière aussi, l'OM s'était qualifié sur le score de 3-0 : " j'espère que l'on aura notre revanche de la saison dernière. Quand on goûte au Stade de France, on veut y retourner encore. L'année dernière on avait fait 3-0 en demi-finale, cette année c'est la même chose. Cette fois-ci j'ai envie de la gagner et de la ramener sur le Vieux Port et sur la Canebière la Coupe de France. Cela va faire bientôt dix ans que l'OM n'a pas remporté de titre, je suis marseillais, j'ai envie d'un titre avec ce club car il le mérite. ". Pour José Anigo, se qualifier en finale était un nécessaire au bon déroulement de la fin de saison. Sans cette qualification, l'OM aurait eu des difficultés selon lui : " Etre en finale de la Coupe de France conditionne forcément notre fin de saison. Si nous avions été éliminés ce soir, les sept derniers matches de championnat auraient sans doute été très difficiles. Cette victoire va maintenir le groupe jusqu'au bout car il y a cette perspective de finale. Tout le monde va être motivé ". Djibril Cissé sifflé depuis plusieurs matchs sort enfin la tête de l'eau et déclare : " Je suis très content, cela c'est bien passé ce soir, affirmait le joueur prêté par Liverpool après la rencontre. Le plus important c'est la finale ! Les supporters font la fête, il n'y a pas besoin de mots ! J'espère marquer au Stade de France, pour l'équipe, les dirigeants. Il n'y a pas beaucoup d'équipes qui peuvent nous embêter si on joue comme ca ! ". Samir Nasri quant à lui revient sur la finale perdue de l'an passé et met en garde ses coéquipiers : " C'est un avantage, mais il ne faut pas que les vieux démons ressurgisses le jour de la finale. On espère avoir plus de chance que la saison passée. On ne va pas monter au Stade de France pour rien. Il ne faudra pas se mettre de pression inutile avant le match. Une finale c'est toujours un gros enjeu, mais il ne faut pas jouer la rencontre la veille ou l'avant-veille. Il faudra répondre présent dès le coup d'envoi. L'année dernière c'est ce qu'il s'est passé car sur le terrain, nous n'avons pas fait l'entame qu'il fallait. "

Vendredi 20 avril : La FFF annonce aujourd'hui que le club olympien aura 21000 places réservées. Soit plus de 3000 places supplémentaires que l'année dernière. En vue de la confrontation du lendemain face à Troyes, Albert Emon decide de reconduire le même groupe qui fut victorieux face à Nantes. L'entraîneur marseillais continue de croire en Djibril Cissé : " Je n'ai pas eu besoin de lui parler avant son entrée, ce n'est pas facile pour lui en ce moment mais cela fait partie de son métier. Il sait se mobiliser pour l'équipe et il peut apporter beaucoup. Il a beaucoup souffert mais il a un moral à toute épreuve. Il va redevenir le Djibril Cissé que l'on a connu. " Samir Nasri dresse pour sa part les louanges de son entraîneur : " En France les entraineurs veulent d'abord ne pas perdre. Il y a beaucoup de calculs, beaucoup de tactique. Nous avons la chance d'avoir un coach et c'est le seul dans notre championnat qui a le culot de batir une équipe avec cinq joueurs portés vers l'avant, vers l'offensive. Il ne faut pas oublier avant tout que le football est un spectacle. Hors en France malheureusement on a un peu perdu cette notion. "
Habib Beye évoque son avenir : " Je ne pense pas encore à mon avenir. J'ai envie de finir la saison, mais il me reste an de contrat. Donc forcément il y aura des discussions qui auront lieu le moment venu. Pour l'instant la priorité ce n'est pas mon avenir. C'est de qualifier l'OM, pour la Ligue des Champions et après on aura le temps de discuter de mon futur, mais forcément à la fin de cette saison, il y aura des discussions. L'Europe n'a jamais été un impératif. Celui-ci c'est de se sentir bien dans un club, d'avoir la confiance de ses dirigeants, après on discutera entre hommes. Ca s'est toujours bien passé jusqu'à présent, alors on discutera encore entre hommes et on fera au mieux dans l'intérêt des deux parties. Mais pour moi partir n'est pas un objectif. "

Samedi 21 avril : Jour de match ! Le second de la semaine. Enchainé une victoire en championnat après la victoire en coupe laisserait entrevoir une fin de championnat plutôt positive pour l'Olympique de Marseille malgré ses 12 défaites. Jean-Marc Furlan souligne que son équipe mérite mieux que la lutte pour le maintient : " Nous sommes un groupe qui joue le maintien. Nous sortons de deux matches nuls, contre Nancy et Monaco. Ils ne suffisent pas à notre bonheur, dans cette lutte pour ne pas descendre. C'est une équipe qui rêve de victoires. Mais comme toute formation qui joue le maintien, elle n'est pas à son véritable potentiel". En décidant de titulariser Mikaël Pagis, Albert Emon envoie Djibril Cissé encore une fois sur le banc. Après une première mi-temps bloquée, Djibril Cissé fait son entrée et remplace le transparent Toifilou Maoulida. Seulement 10 minutes après son entrée sur la pelouse, Djibril Cissé reçoit un centre de bonne qualité de Mamadou Niang et place sa tête au raz du poteau de Le Crom. Jaziri, à la stupeur générale égalise à la 79ème mais le Vélodrome continue à encourager son équipe. Deuxième stupeur, sur une passe de Salim Arrache, Modeste M'Bami décoche une frappe lourde déviée par un Troyen qui trompe encore une fois Le Crom à 4 minutes de la fin du match. Tout arrive à l'OM. Modeste M'Bami marque le but décisif et donne les trois points. Pour Pape Diouf, tout reste ouvert sur cette fin de championnat : " L'égalisation est la résultante de cette forme de nonchalance que nous avons connu durant la partie. Il faut retenir ce dernier but marqué alors que nous avions fourni tant d'efforts mercredi. Tout reste ouvert pour la Ligue des Champions. Il faut regarder les résultats ce soir pour s'apercevoir que tout est jouable. Pas seulement pour nous, mais aussi pour les autres. Dès la semaine prochaine il faut remettre le tablier. Il était important pour nous, après le match capital pour Nantes de ne pas dilapider ce qu'il nous restait comme chances, histoire de jouer notre coup à fond en Champions League. " Albert Emon est bien conscient que la qualité du match fut médiocre mais insiste sur la victoire finale et souligne la pertinence des changements qu'il a effectué au cours du match : " Ce soir je ne regarde ni la qualité, ni le contenu. Mais nous avons pris trois points ce soir. Ils étaient très difficiles à prendre, mais nous les avons pris. (...) Dimanche (contre Sochaux) ce sera encore un match très dur. Avec une équipe difficile à manier que l'on va rencontrer ensuite en finale. Les joueurs sont enclins à vouloir toujours faire des matches pleins. L'adversaire nous a bien gêné ce soir. Nous n'étions pas très frais, ni très forts. Mais je pense que mentalement nous étions toujours là pour aller chercher la victoire, ce que nous avons fait. Les remplacements de ce soir ont été positifs. " L'OM se replace pour la course à la troisième place à seulement 3 points.

Dimanche 22 avril : Après la victoire face à Troyes, les Olympiens sont laissés au repos. Un émissaire de l'OM se serait rendu en Turquie pour observer Ibrahima Yattara, le milieu de terrain de 26 ans de Trabonzonspor. Après sa bonne semaine, Djibril Cissé déclare qu'il aimerait rester à l'OM la saison prochaine mais reste prudent quant à son avenir. Il indique en effet qu'il envisagera la suite une fois que l'OM aura gagné la Coupe de France et aura atteint la Ligue des Champions. Autrement dit, si l'OM ne se qualifie pas, il pourrait faire ses valises après avoir été payé grassement pendant sa rééducation à l'OM : " Je n'ai jamais dit que j'allais partir. Il y a une option à lever ou pas. On n'a pas encore eu de discussion sur ce plan, cela viendra logiquement en temps voulu. Il y aura bien un moment où il faudra s'asseoir autour d'une table. Si Liverpool me demande de rentrer... la conversation sera terminée. Il faut attendre aussi de ce côté-là. C'est beaucoup d'argent en jeu, c'est un risque. Me connaissant, je parierai sur moi... Je mettrai les 12 millions d'euros sur Cissé. Je suis d'ici ; donc, ça me plairait bien de rester. Je m'étais fixé quinze buts cette saison, j'en suis à dix, donc il m'en manque cinq, mais au delà de ce challenge personnel, l'autre pari à relever, c'est de gagner la Coupe de France et de qualifier l'OM en Ligue des Champions. Une fois que tout cela sera accompli, il sera temps d'envisager mon avenir. " Djibril Cissé resterait donc en cas de Ligue des Champions, autrement, levé un transfert estimé à 12 millions d'euros serait tout simplement inenvisageable pour l'OM. L'équipe dirigeante devant alors se retourner sur les espoirs de Ligue 2 et les joueurs confirmés évoluant dans le nord de la France, en région Nord-Pas-de-Calais.

Les victoires se sont enchainées cette semaine. L'OM fera le déplacement dans la capitale pour affronter le club de Jean-Claude Plessis le 12 mai. L'OM ayant gagné son match face à Troyes, tout est encore permis. Permis de pleurer dimanche prochain, si l'OM ne gagne pas face à Sochaux, mais permis d'y croire encore plus si l'OM parvient à abattre les Doubistes au Vélodrome. Voilà, où nous en sommes aujourd'hui : alors que la Ligue des Champions aurait pu être assurée bien plus tôt, elle se jouera sur une série de cinq coups de dés pour les Marseillais.

par gamk le mercredi 25 avril 2007 à 09h21
L'OM juste après les élections
Galatasaray débouté par le TAS

Djibril Cissé Taye Taiwo joie : son actualité