La semaine phocéenne : rien de neuf à Marseille

  •    
  •    
  • om facebook

La joie de Civelli, la satisfaction d'Emon, la brouille Plessis-Diouf, le retour de Beye, les confessions de Bouchet, les rumeurs de transferts, l'affaire non classée de Tapie, le bon de sortie de Ribéry, l'autosatisfaction d'Anigo, la blessure de Cana, le match nul obtenu à Valenciennes. L'OM manque le coche en laissant échapper les trois points face à VA mais l'espoir subsiste néanmoins. Cependant à la lecture des propos tenus par les dirigeants cette semaine, l'avenir ne s'annonce pas tout rose...

Lundi 9 avril : la victoire face à Lille remet du baume aux coeurs de tous les Marseillais. Auteur d'un magnifique doublé, Renato Civelli prend la parole : " le match d'aujourd'hui était très important. Mes deux buts sont anecdotiques, il fallait gagner, c'est chose faite. J'essaie toujours de donner le meilleur sur le terrain. Des fois ça marche, d'autre pas. On travaille bien, le moral est excellent et je suis très content ce soir. " Albert Emon est satisfait du comportement de ses joueurs : " ce qui est intéressant c'est la révolte. Une révolte aux niveaux tactique et collectif. On parle toujours des individualités, mais il y a un collectif, il y a une équipe. De temps en temps, elle est moyenne de temps en temps, elle est très bonne comme ce soir. L'OM est un collectif. " Pape Diouf reste prudent : " vu les résultats du week-end, il fallait gagner et on l'a fait. Les renforts de Franck Ribéry et Julien Rodriguez ont transfiguré l'équipe. Ce soir, c'est au mental que nous avons gagné ce match en y ajoutant la manière. Ce soir nous sommes ravis. On vit un championnat accidenté, il faut rester les pieds sur terre. " Il ajoute par ailleurs à l'attention de son homologue sochalien Jean-Claude Plessis : " ces victoires au mental, cela justifie quelque fois ces matchs de l'OM qu'on télévise et qui font tant de mal à certains. Suivez mon regard du côté du Doubs, du côté de Sochaux... C'est vrai que peut-être là bas, il n'y a pas de Kachkar, qu'il n'y a pas de mise en examen mais je crois que si j'avais pris dans les mêmes conditions que les Sochaliens ont pris ce fameux Brésilien Ilan, peut-être qu'on aurait parlé de mise en examen à Marseille... Que Plessis apprenne à fermer sa gueule ! "
Ismaël Yartey serait suivi par les dirigeants phocéens. Le dossier s'avère cependant délicat car le jeune Ghanéen est également en contact avec le FC Barcelone, l'Ajax Amsterdam et le FC Porto.

Mardi 10 avril : victime d'une blessure à la cheville, Habib Beye se prépare à reprendre : " comme cela fait deux-trois semaines que je suis arrêté, il va falloir un peu reprendre physiquement. Je vais faire des essais avec le ballon cette semaine. Pour ce qui est des tests cliniques, tout s'est bien passé. Tout est rentré dans l'ordre. " Jean-Pierre Papin prend pour sa part la défense de Djibril Cissé : " il faudrait qu'il marque tout de suite but sur but ! Il lui manque un peu de confiance, la dernière seconde, le dernier geste, tout ce qui fait un buteur. Mais il ne l'a pas perdu. Il n'a simplement pas encore retrouvé cent pour cent de ses sensations, il est à 70 %. Et on est en train de le démolir, ce n'est pas normal. "
Le rappeur Soprano dresse des louanges de Samir Nasri : " Samir c'est le genre de joueur que tu as envie d'aimer quand tu es fan de l'OM. Il sait ce que représente ce club pour des Marseillais. Il connaît la ferveur qui entoure l'équipe. Quant tu es dans les tribunes et que tu vois Samir mouiller le maillot, c'est un peu comme si ton frère était sur le terrain. " Le milieu phocéen revient quant à lui sur son trophée de joueur du mois : " j'ai été surpris. En même temps je suis très content. Cette reconnaissance fait très plaisir à un jeune joueur comme moi. Je suis très heureux mais je sais que si ce mois ci je suis élu meilleur joueur, je le dois avant tout à mes coéquipiers de l'OM qui m'ont permis de faire ce que j'ai réussi en matchs... "
Annoncé sur le départ en fin de saison, Franck Ribéry serait toujours sur les tablettes d'Arsenal, du Réal Madrid, du Bayern Munich et de Manchester.
Christophe Bouchet revient sur ses années à la présidence de l'OM et déplore que tout le monde ne tire pas dans le même sens : " cette instabilité, ces luttes permanentes d'influences en son sein, la présence dans son entourage de personnes présentées comme guère recommandables par la justice elle-même, doivent au final arranger tout le monde à Marseille. Pour arranger au final les différents "acteurs" influents de cette ville. " Il ajoute au sujet du départ de Didier Drogba : " garder Drogba était une décision d'actionnaire. RLD ne l'a pas souhaité ainsi. "

Mercredi 11 avril : Albert Emon considère être au tournant de la saison : " cette semaine de pré-compétition est la plus importante de l'année. Ces trois matches vont nous permettre de voir où on en est et où on veut aller. " Pape Diouf reste lucide : " compte tenu des ambitions du début de saison, ce serait un échec de ne pas atteindre la Ligue européenne des champions. " Il évoque également le possible départ de Franck Ribéry : " tout réside dans l'accord qui sera trouvé avec le club où il souhaite partir. " Djibril Cissé revient sur sa situation actuelle au sein de l'effectif phocéen : " je ne baisserai pas les bras. Je pourrais me résigner, mais je n'ai pas l'intention d'en rester là. " Lorik Cana compte gagner les sept derniers matchs : " on ne peut pas toujours bien jouer, on ne peut pas toujours être au top, c'est tout à fait normal, mais qu'après 31 matchs l'OM enregistre 12 défaites, c'est beaucoup trop. On est toujours dans le coup, donc on va essayer de ne pas gâcher cette chance là et montrer qu'on a envie d'aller jusqu'au bout. Il nous reste sept matchs, il faut qu'on gagne sept fois. "
A quelques journées de la fin du championnat et toujours à même de provoquer du remue-ménage chez ses adversaires, Jean-Michel Aulas ouvre le dossier Samir Nasri. Selon la presse, le président de Lyon en ferait sa priorité afin de remplacer le déclinant Juninho. David Jemmali, latéral droit de Bordeaux en fin de contrat, serait dans le collimateur des dirigeants olympiens. Chacun espère à une blague...
Jean-Pierre Papin est énervé par les rumeurs qui l'envoient à Marseille : " la seule chose qui m'énerve, ce sont les médias qui m'envoient déjà à Marseille, sous prétexte que l'OM aurait besoin de moi. Je trouve cela indécent, pour Albert Emon, déjà. Ma mission à Strasbourg n'est pas terminée. "
Jean-Claude Plessis décide de s'enfoncer davantage et répond à Pape Diouf : " il y a actuellement 9,5 millions d'euros d'écart de recette entre les deux clubs cette saison au seul chapitre des droits perçus pour les différents passages TV. S'il n'y avait que 3 ou 4 M&euro je ne serais pas choqué mais là il y a de quoi s'interroger. (...) Le transfert d'Ilan de Paranaense à chez nous s'est déroulé dans les règles et a été homologué par la Ligue, je le rappelle. Ce que dit Diouf c'est donc de la diffamation et on se réserve le droit de réagir comme il se doit... "

Jeudi 12 avril : la tension monte peu à peu concernant les retrouvailles entre l'OM et VA. Francis Decourrière, président de Valenciennes, lance un appel au calme : " je demande du respect pour les joueurs et les dirigeants de l'OM. Ca doit rester un sport. Je souhaite qu'on gagne ce match et que ça se passe dans la fête. N'oublions pas que nous sommes troisièmes au classement des supporters. (...) Tapie a payé, a été condamné. La Ligue a également eu un jugement de Salomon sur ce match, en n'attribuant pas de points. Ce n'est plus les mêmes dirigeants, les mêmes joueurs. C'est le passé. Les Marseillais ont souffert également. Je tiens à signaler que nous avons été très bien reçus au Vélodrome lors du match aller. " Mickael Pagis estime pour sa part que l'OM est sur " une bonne dynamique " : " VA est dans une situation délicate mais elle a montré par le passé qu'elle tenait la route dans ce championnat. Il faut absolument garder la même détermination, la même volonté et le même esprit d'équipe que lors de nos deux derniers matchs à domicile. "
Jean-Claude Plessis décide finalement de calmer le jeu via un communiqué en vue du déplacement de Sochaux au Stade Vélodrome : " côté sochalien, l'incident est considéré comme clos et le club ne souhaite pas envenimer la situation à l'approche du prochain Marseille-Sochaux. "
Le père de Samir Nasri intervient afin de mettre un terme aux rumeurs envoyant son fils à Lyon : " Samir est sous contrat jusqu'en 2009, il n'y a aucune raison qu'il parte. Si toutes les conditions sont réunies ici pour qu'il puisse progresser, il n'y a aucune raison qu'il aille voir ailleurs. L'OM est déjà un grand club. "
Christian Gimenez, actuellement prêté au Hertha Berlin, ne devrait pas revenir à Marseille. En effet, Dieter Hoeness explique avoir " trouvé un accord avec Marseille. Les négociations nous ont données satisfaction. " L'attaquant italo-argentin a déjà marqué 9 buts en Bundesliga.

Vendredi 13 avril : Habib Beye est content de retrouver les terrains : " je me suis préparé tout au long de la semaine pour être prêt samedi. (...) Jusque là, nous n'avons pas su saisir les opportunités de nous installer durablement dans le trio de tête quand elles se sont présentées. D'un autre côté, nous nous sommes plutôt bien sorti des passages à vide. Maintenant, le sprint final est lancé. Nous sommes dans un groupe de 5 à 6 équipes pour deux places et les plus réguliers iront au bout. Le déplacement à Valenciennes donne le coup d'envoi d'une semaine capitale pour notre avenir européen. Nous allons jouer notre saison sur trois matches. " Mickael Pagis donne quant à lui son point de vue sur Steve Savidan : " je pense qu'on l'a rapidement vu trop beau. C'est un joueur qui a d'énormes qualités et qui s'est découvert sur le tard au plus haut niveau. Il a vraiment flambé mais le plus difficile, c'est d'être régulier. Il marque moins mais reste utile à son équipe. Il est à surveiller car il ne faudrait pas le relancer samedi. "
Péguy Luyindula devrait rester Paris-SG la saison prochaine. Les dirigeants parisiens, en passe de voir leur club sauvé de la relégation, souhaitent conserver l'ex-international pour lequel l'OM demanderait 2,75 millions d'euros. Albin Ebondo fait de son côté un énième appel du pied : " si le TFC ne veut pas me conserver et que l'OM me propose un bon contrat, c'est clair que je suis partant ! "
Interrogé au sujet des retrouvailles VA-OM, Bernard Tapie est amer : " pour moi, cette affaire sera terminée le jour où Jean-Pierre Bernès voudra bien dire ce qui s'est vraiment passé en mai 1993. Aujourd'hui, je ne lui en veux pas plus que ça, alors que nous étions tellement proches à l'époque. C'est la vie. (...) Lors du procès Tuzzio, Me Dupont-Moretti, avocat de Pierre Dubiton, a tenté le même coup : "Nous n'y sommes pour rien, c'est Tapie!". Or, ce qui avait marché en 1995 ne fonctionne plus aujourd'hui. Avant, il suffisait d'appliquer le principe "Accusez Tapie, vous n'aurez rien" pour que ça passe. Mais à cette époque, la justice était trop peureuse pour aller au-delà de ça. Il s'agissait, en fait, d'éliminer un Tapie symbole de réussite financière, sportive et politique. "

Samedi 14 avril : jour de match ! Des échauffourées éclatent entre supporters des deux camps avant la rencontre. Les Valenciennois attendent les Marseillais de pied ferme et entendent bien l'emporter. Malgré de bonnes intentions, l'OM ne parvient à marquer et obtient le point du match nul 0-0. Franck Ribéry reste optimiste : " on y croit toujours. Il y a trois matchs à domicile qui arrivent avec la coupe, il faudra tout gagner. " Ronald Zubar se contente du match nul : " on voulait les trois points, on a essayé d'aller les chercher mais on ne veut pas faire non plus les difficiles et on va se contenter de ce point et maintenant essayer de faire le plein à domicile. " Albert Emon ajoute : " on n'a pas été assez tueur devant le but et c'est ce que je regrette. "
Pape Diouf autorise Franck Ribéry à partir cet été : " cette saison, il y a un bon de sortie, ce qui ne veut pas dire mécaniquement un départ. (...) Si nous sommes qualifiés en Champions League, rien ne dit non plus que Franck ne voudra pas rester avec nous. Et dans le cas contraire, il faudrait que les conditions que j'ai évoquées soient réunies. " Il estime le montant de son transfert à " 25 millions d'euros ". Il précise également que Samir Nasri ne partira pas cet été : " Samir représente l'avenir de l'OM. " Et pas Ribéry ? José Anigo avoue pour sa part que le budget du Mercato estival sera serré : " il faudra faire avec les moyens du bord. " Il espère y remédier en vendant son meilleur joueur : " si on vend Franck, on aura un budget. Il y a aussi de nombreux joueurs libres cette saison. Savidan ? Il fait partie des joueurs suivis. Une certitude on aura une bonne équipe si on est en C1. " Pour la cinquième fois en cinq ans, Marseille ne pourra investir lors du Mercato estival, de quoi réjouir tous les supporters.
Par ailleurs, Djibril Cissé est convoité par le club américain de New York Red Bull. Il est cependant fort improbable qu'il donne une suite favorable à cette proposition.

Dimanche 15 avril : sorti au bout de dix huit minutes de jeu en raison d'une blessure au genou, Lorik Cana a un hématome et devrait pouvoir tenir sa place lors du match de mercredi face à Nantes. José Anigo a déjà la tête au match de Coupe de France : " maintenant que ce match est passé, l'objectif prioritaire c'est d'aller chercher notre billet pour le Stade de France. " Le directeur sportif de l'OM dresse par ailleurs un curieux bilan d'où se dégage une lueur d'autosatisfaction : " pour ceux qui ont la mémoire courte, je voudrais juste dire qu'en quatre saisons, si on se qualifie pour la finale contre Nantes, ça fera quand même trois finales en quatre ans, ce qui n'est pas trop mal. " Mickael Pagis regrette un manque de constance au cours de la rencontre : " il faudrait qu'on arrive à reproduire la même mi-temps que la première aussi en seconde. " Habib Beye espère rapidement retrouver son endurance : " après trois semaines d'arrêt et seulement trois entraînements dans les jambes, physiquement, ça a été un peu dur. " Pape Diouf fait le bilan à six journées de la fin : " on va recevoir deux fois et on espère faire le plein à la maison. C'est une satisfaction de ne pas avoir été largué et il reste six journées avec des enjeux à tous les niveaux. Ce qui s'est passé il y a 14 ans c'est pour nous une affaire entendue depuis longtemps. Pour nous la page était déjà tournée, mais on n'a pas été accueillis avec des fleurs. " Franck Ribéry croit toujours en la C1 : " je pense que le plus important, ça reste quand même une qualification en C1. Un club comme Marseille doit jouer la Ligue des champions chaque année. " Il souhaite également remporter la Coupe de France : " cette année, on veut la gagner. Il faudra bien aborder ce match et surtout ne pas se mettre une pression inutile. Il ne faut pas faire n'importe quoi. Même s'ils sont mal classés, les Nantais ont une belle équipe qui est toujours difficile à battre. "

par Meyer Lanski le lundi 16 avril 2007 à 17h07
Nantes : un habitué des 1/2 en Coupe de France
OM-Nantes : paroles de supporters

Pape Diouf : son actualité