Lyon - OM : chronique d'une défaite annoncée ?

  •    
  •    
  • om facebook

Dans cette L1 d'un niveau extraordinaire, où un prétendant au podium possède 9 points d'avance sur un club menacé de relégation, les passions s'éteignent peu à peu. Et ce n'est pas le quatuor magique Aulas - Martel - Seydoux - Plessis qui va s'en plaindre. Heureusement que des clubs comme le PSG ou l'OM sont là. Des marseillais qui peuvent alterner des rythmes de champions et de reléguables plusieurs fois dans une saison et des parisiens qui semblent aimer l'odeur de la descente restent les deux équipes préférées des français. Dans l'Hexagone, on a toujours préféré les moitiés de perdants et l'énergie du désespoir.
Toutefois, et toujours grâce à la compétitivité monstrueuse des équipes adverses, l'OM peut être ce soir à 1 petit point de la Ligue des Champions en cas de victoire chez le ténor européen lyonnais. Une victoire qui serait analysée dans les moindres détails, où chaque fait de jeu serait décortiqué. En exclusivité, voici l'analyse de l'avant match !

Mardi 6 mars, 23h00 : à peine la défaite consommée, Jean Michel Aulas prouve à quel point rien ne perturbe sa stratégie. Une petite phrase assassine pour l'OM, où il affirme que la défaite en Coupe de France était plus cruelle à vivre car subie face à un club faible. Il est vrai que depuis 3 ans la Ligue des Champions est un objectif mineur pour Lyon par rapport au fait d'humilier marseillais et stéphanois.

Mercredi 7 mars, 2h00 : Anthony Réveillère sort du bloc. La pose de sa prothèse rénale est un succès. Pas rancunier, il demande à ce que les originaux soient mis dans un flacon de formol et envoyés en trophée à Alessandro Mancini.

Mercredi 7 mars, 8h00 : Fred se rend au commissariat du 7ème arrondissement de Lyon pour déposer plainte. Son agresseur de la veille, Chivu, lui a en effet adressé un violent coup de nez dans le coude la veille. Il souhaite également prendre des nouvelles de sa plainte pour plagiat qu'il a déposée conjointement avec Malouda au match aller, tant les romains ont plongé aux abords de la surface de réparation lyonnaise. Il est confiant, il détient le copyright.

Mercredi 7 mars, 9h00 : Pape Diouf s'est accordé une grasse matinée. En effet il s'est offert une soirée Ligue des Champions sur écran plasma, il attend maintenant les quarts de finale avec impatience, pour voir Drogba marquer des buts.

Mercredi 7 mars, 11h00 : fin de l'entraînement à la Commanderie. Albert Emon parle de sa mise en place tactique. Les mêmes joueurs que d'habitude, on défend pour ne pas prendre de buts et on attaque pour essayer d'en marquer. La séance de travail sur les coups de pieds arrêtés a été reportée, aucun olympien n'ayant réussi à lever son ballon sur les corners.

Mercredi 7 mars, 11h30 : Cédric Carrasso fait du rab et travail des sorties aériennes. Il en ressort épuisé, ses sprints courts sur 5 mètres et ses pas de reculons en catastrophe l'ont lessivé.

Mercredi 7 mars, 20h30 : Jean Michel Aulas est tendu. Si jamais Lille va battre Manchester et se qualifie, il va falloir qu'il s'occupe du cas Seydoux. Parce que bon il veut bien être gentil, mais pas trop.

Mercredi 7 mars, 23h00 : non, en fait c'était vraiment con de se faire du sang d'encre pour ça. Et comme l'année prochaine c'est son pote Gervais qui va la jouer, il est tranquille jusqu'en 2009.

Jeudi 8 mars, 10h00 : Taye Taiwo appelle Juninho. Ils font un pari, celui qui cadre le plus de coups francs dimanche a gagné. En même temps, cela devrait être le score du match.

Jeudi 8 mars, 13h00 : Jack Kachkar est confiant. Avec son emprunt auprès de Dreyfus à qui il rachète le club, + les sous que Sportfive va lui donner pour que Christophe Bouchet et Francis Graille s'occupent de la régie commerciale de l'OM, il va enfin pouvoir signer le chèque.

Vendredi 9 mars, 10h00 : Carlos Tevez est là dernière rumeur en date pour renforcer l'attaque olympienne. Gignac est donc très confiant et décide de chercher une maison dans l'arrière pays provençal.

Vendredi 9 mars, 14h00 : Mamadou Niang envoie un SMS à Sydney Govou. " Salut ça va ? Tu c que dimanche je v en vendangé + ke toi ? lol non jdéconne c toi le + fort à ça mais je cours + vite. @+ "

Vendredi 9 mars, 18h00 : Bernard Tapie en place une petite sur Aulas, qui affaiblit la L1 pour asseoir sa suprématie en L1. Diouf, Pastor, Cayzac et Triaud se sentent floués, parce que quand même ils y travaillent dur aussi depuis 2 ou 3 ans.

Samedi 10 mars, 15h00 : Gimenez marque pour le Herta. José Anigo se demande si il ne serait pas le pendant en attaque de Gignac pour la prochaine saison. En tout cas ce soir c'est décidé, Knackis pour tout le monde !

Samedi 10 mars, 16h00 : le bus olympien est perdu aux abords de Lyon. Sur le bord de la route le conducteur aperçoit 2 piétons avec le maillot de l'OL. Pas de doute, c'est un meilleur renseignement que son GPS.

Samedi 10 mars, 17h00 : les marseillais regardent la rencontre Toulouse - Monaco. Bon si la logique est respectée, les toulousains ne devraient pas gagner pour permettre de garder un peu le suspens dans les places européennes.

Samedi 10 mars, 20h00 : séance vidéo pour le groupe marseillais. Albert Emon a sélectionné les points importants. Première partie, Cris il faut éviter sa route, sinon on ne marque pas. Défensivement, si on approche Malouda ou Fred à moins de 50 centimètres, coup franc. Pour finir, un best of des frappes de Juninho de 40 mètres en lucarne. Carrasso se fait prescrire du Prozac.

Samedi 10 mars, 22h30 : visionnage de Jour de Foot. C'est la tradition, de la troisième à la cinquième place personne n'a gagné. Auxerre commence à croire à l'Europe, une victoire contre Paris et ils sont à 5 points du podium. Peut être que Fernandez devrait revenir ?

Dimanche 11 mars, 10h00 : dans la presse, Albert Emon voit qu'il est soutenu par Houiller. Cette fois il se fait vraiment du souci pour sa place...

Dimanche 11 mars, 11h45 : en visionnant Téléfoot, pape Diouf se rend compte qu'en cas de défaite, l'OM ne serait qu'à 5 points de la Ligue des Champions, alors qu'il restera 30 points à prendre. Il n'y a pas péril en la demeure.

Dimanche 11 mars 14h30 : à 6 heures de la prise d'antenne, les supporters olympiens n'attendent pas grand-chose de ce match. Question d'habitude... Une défaite ne serait qu'une de plus au compteur, 11 ou 12 de toutes façon ça ne change pas grand-chose. Une victoire ? Il ne vaut mieux pas y penser, peur de la déception sans doute. L'OL va vouloir oublier l'élimination et va sans doute jouer pour marquer, voilà peut être la meilleure nouvelle de la semaine. Plus que deux matchs avant la fin de l'hiver... Vivement le printemps !

par Yoyo73 le dimanche 11 mars 2007 à 14h26
Lyon - OM : les déclarations d'avant-match
La CFA2 gagne son derby

Pape Diouf : son actualité