Affaire Eydelie : Tapie débouté

  •    
  •    
  • om facebook

Après avoir repoussé l'examen de la plainte de Bernard Tapie contre Jean-Jacques Eydelie et son livre "Je ne joue plus", le tribunal correctionnel de Paris a rendu son verdict et débouté l'ancien président de l'Olympique de Marseille. Nanard devrait faire appel selon ses avocats. Toutefois c'est l'occasion pour nous de revenir sur les différentes réactions qui suivirent cette nauséabonde campagne de presse menée par le tout puissant journal l'Equipe dont on connait la probité. Surtout quand il s'agit du PSG ou de l'OM, leurs vaches à lait préférées et têtes de turcs attitrées.


Frédéric Thiriez et Jean-Pierre Escalettes, présidents de la LFP et de la FFF
"Nous sommes tout à fait favorables à ce que l'UEFA prenne toutes les dispositions qu'elle estimera possibles pour dissiper les doutes que ces déclarations regrettables ont pu faire naître dans l'opinion. En tout état de cause, nous souhaitons que l'UEFA arrête le plus vite possible une position publique afin de rétablir les faits, de clore cette lamentable polémique et de condamner des propos qui portent atteintes à l'honneur du football européen et français en particulier."


Silvio Berlusconi
"Je crois que justice serait finalement faite. Ce match suscita plus d'un point d'interrogation sur le comportement de l'arbitre, la vivacité des joueurs de Marseille et la façon dont ils quittèrent le terrain, presque sans ressentir de fatigue."


Marcel Desailly
"Je ne suis pas surpris vu sa situation actuelle. Il avait sans doute besoin de faire un bouquin pour extérioriser tout ce qu'il a vécu depuis douze ans. C'est une thérapie. Mais vous savez, tout ça, ce n'est pas très grave. Dans un mois, on n'en parlera plus (...) C'est des conneries (ndlr: le dopage à l‘OM). Jamais on n'a été aligné pour recevoir des piqûres. Dans tous les clubs, vous recevez des produits de récupération par injection ou des produits vitaminés. Mais ce n'est pas du dopage. Mais franchement, à la queue leu leu (...) Avant une finale de Coupe d'Europe, ce n'est pas crédible. Et puis, il y a bien eu des contrôles antidopage après le match. Sur ce point, il s'est trompé (...) Le plus grave finalement, c'est qu'il remette en cause notre victoire sur le terrain. Franchement, ça, ça me dérange."


Bernard Tapie
"Quand on est un homme avec un grand H, il faut avoir la pudeur de ne pas faire cas de sa situation personnelle devant la France entière. Des gens au chômage, au RMI, il y en a beaucoup. Ce n'est pas parce qu'on est un ex-joueur de football qu'on a ce genre de privilège. Dans ce cas précis, je ne sais pas s'il en veut au monde entier. Mais le premier à qui il peut en vouloir c'est à lui-même. Il a gagné beaucoup d'argent, d'autres n'ont pas eu sa chance. On dirait qu'il en veut au monde du football. Mais s'il s'est imaginé que le football était une grande famille, il a eu tout faux (...) Ca me met en colère de voir quelqu'un tenter de salir la coupe d'Europe, le seul trophée remporté par un club français. Laisser entendre que l'OM l'a gagnée par le biais du dopage, c'est nul et petit. Je le dis clairement : l'OM a gagné la Ligue des Champions grâce au talent de ses joueurs, et grâce à rien d'autre. C'était une grande équipe. Après on peut faire des amalgames avec VA/OM et ce qu'on veut... "
" Je ne sais pas si ceux qui ont monté cette opération le faisaient pour me faire mal. Mais je vais leur faire au moins ce plaisir, c'est réussi ! (...) Sur le dopage, je n'ai jamais accepté cela et pire, je l'ai toujours combattu. Il est impossible que les professionnels du football se laissent avoir. (...) Tous ces braves gens, qui depuis maintenant trois jours me mettent dans une lessiveuse, vont avoir à s'expliquer devant la justice dans une procédure qui est simple, qui est la citation directe. Vous avez dix jours pour préparer vos preuves et pour venir démontrer ce que vous avez dit. (...) Eydelie a fait le tour de tous mes anciens joueurs et collaborateurs pour faire du chantage, en leur disant : Si vous me donnez pas de fric je me venge. Aujourd'hui il sort un article qui n'a pour seul objectif que de me nuire. "
" J'ai pris connaissance, avec une grande gourmandise, des meilleurs passages (...) Je vais demander à mes avocats de déposer de nouvelles plaintes en diffamation dès sa sortie. (...) Nous allons reprendre à M. Eydelie ce qu'il espère gagner en publiant ce livre."


Franck Sauzée
"J'ai eu mon avocat. Je n'accepterai pas d'être sali de la sorte. Tout va être fait pour attaquer cette personne, qui ferait mieux de réfléchir de manière saine avant de balancer ce genre d'info (...) Je ne peux pas accepter que quelqu'un qui, à un moment, pour des raisons qui lui sont propres, a triché, qui s'est mis hors jeu, me salisse. Je suis profondément choqué. Je le répète, je n'ai jamais pris de piqûre avant ce match là, ainsi que durant toute ma carrière à l'OM."


Arsene Wenger
"Ce sont des choses que je savais, que beaucoup de gens savaient (...). On parle ici de la pire période qu'a connue le football français. Il était gangrené de l'intérieur par l'influence et les méthodes de Tapie à Marseille. (...) Ce qu'Eydelie dit rejoint tout ce que les gens pensaient. (...) J'avais essayé d'alerter. Pour qu'on fasse attention. Je ne pouvais rien prouver. C'était très dur. À l'époque, on vivait dans le sentiment de la corruption et du dopage. Il n'y avait rien de pire que savoir que les dés étaient pipés." (...) J'ai eu des doutes et j'en ai fait part à certains d'entre eux. (...) Ce n'est même pas la peine de lever le pied. Il suffit de tirer un corner un mètre un peu plus à gauche ou un peu plus à droite, de ne pas être très bien placé. Ça suffit et on peut même donner l'impression de faire un bon match par ailleurs."


Adriano Galliani, vice-président du Milan AC
"Nous sommes certains que l'UEFA ouvrira une enquête d'elle-même, sinon nous le lui demanderons. Pour l'instant, il faut rester prudent, mais si ce que dit Eydelie est prouvé, alors des sanctions devront être prises et l'UEFA devra nous rendre le titre 1993."


Bruno Germain
"À l'OM mais aussi dans les autres clubs où je suis passé, on recevait des piqûres, bien sûr. Mais c'était des vitamines ! Tous les athlètes de haut niveau le font pour la récupération. Mais je le répète : pourquoi ressortir tout cela treize ans après ?"


Eric Di Meco
"J'ai été tiré au sort et j'ai été contrôlé pour ce match-là, en même temps que le gardien de but Fabien Barthez et deux autres joueurs. (...) Si le reste du livre est dans le même style, c'est un roman, ce n'est pas une autobiographie. (...) Eydelie est à l'agonie, prêt à tout pour vendre son livre. Moi je peux me regarder en face, je n'ai pas vécu ce qu'il raconte, ni joué dans le même club."


Jean-Philippe Durand
"Ça m'attriste qu'il agresse tous les vainqueurs de la Ligue des Champions. Eydelie a fait un amalgame alors que c'est sans doute Bernard Tapie sa cible. (...) Mais que ce soit des piqûres ou des cachets, la seringue peut contenir de l'eau ! A chacun ensuite de faire son interprétation et de choisir de consommer ou pas... (...) Je pense que ces déclarations font partie de sa psychothérapie. Il a des problèmes en ce moment."


Rudi Völler
"Tout ce que raconte Jean-Jacques Eydelie est incroyable. Je n'ai pas le moindre souvenir de ce qui s'est passé avant cette finale de la Ligue des Champions. Je me souviens encore moins avoir vu ou entendu que mes coéquipiers de l'époque s'étaient fait piquer juste avant ce match et que j'aurai soi-disant refusé de recevoir cette piqûre. Non, vraiment, je ne me souviens d'absolument rien. "


Bernard Casoni
"Si Jean Jacques dit ça, il a ses raisons. Tout ce que je sais, c'est que j'ai toujours tout donné sur les terrains et que je n'ai pas vécu ce qu'il a du vivre. Ce qui s'est passé derrière mon dos, je n'en sais rien."


Tony Cascarino
"Je ne sais pas exactement ce que c'était, mais je suis sûr à quatre-vingt-dix-neuf pour cent que ce n'était pas légal. Il y avait quelque chose de pas net. (...) J'admets que j'ai reçu des piqûres mais je connais beaucoup d'autres joueurs qui ont fait la même chose. (...) On ne savait pas ce qu'on prenait (mais comme) je me sentais vachement en forme après chaque piqûre, j'ai accepté ce qui m'arrivait (...) Je me sentais tellement bien et mon temps de récupération était tellement plus rapide que j'avais de plus en plus de doutes."


Didier Deschamps
"Je ne souhaite pas commenter les propos tenu par Jean-Jacques Eydelie, mais je me réserve le droit de donner suite à ces allégations."


Sabri Lamouchi
"Nous, les joueurs actuels de l'OM, nous sommes comme les dirigeants : nullement concernés par cette histoire. Mais à partir du moment où l'on parle de notre club, et pas forcément en bien, je ne dirais pas qu'on est accusé mais touché. En effet on pointe du doigt notre club, celui qui nous fait confiance, celui dans lequel on vit chaque jour qui passe. Ce n'est pas forcément une très belle chose. D'autant que cette histoire a plus de douze ans. Il ne faut pas faire l'amalgame avec l'équipe actuelle."


Basile Boli
"Les déclarations de Jean-Jacques Eydelie ne sont pas très élégantes pour nous ses partenaires. Ce n'est pas facile à accepter que quelqu'un vienne dire, 13 ans après, que ce qu'on fait c'était du bidon. Cela enlève une partie très forte à ce que nous avons vécu ensemble (...) Je comprends qu'il puisse être malheureux aujourd'hui, qu'il a vécu des moments difficiles. Je peux comprendre sa détresse, mais de grâce qu'il change d'armes... (...) La victoire de 93, la finale de 91, les cinq titres, ils sont là. Il ne faut pas oublier que les personnalités de l'équipe se sont ensuite exprimées dans d'autres clubs. Marcel Desailly à Milan, Didier Deschamps à la Juventus, Chris Waddle a été élu meilleur joueur d'Angleterre, Fabien Barthez a été champion avec Monaco, etc... (...) Moi, j'ai vécu mon métier avec rage, avec force. Je dors vraiment tranquille. Je suis propre et digne de la carrière que j'ai faite. Je marche la tête haute."


Pape Diouf
"Ces propos ne peuvent pas nous plaire, car, même s'il déterrent une affaire ancienne et qu'on peut s'interroger sur la motivation de ses auteurs, il écornent toujours l'image du club. Nous, dirigeants actuels, pourrions aisément dire qu'il s'agit d'une période ne nous concernant pas. Mais nous sommes quand même comptables de l'héritage du club. (...) Une fois de plus, l'OM est sous les feux des projecteurs de manière abusive. Mais cela n'émousse pas la détermination du club à construire et bâtir une grande équipe. Marseille a toujours fait la Une et nourrit commercialement certains medias. Il est évident que cela devient gênant quand il ne se passe plus rien au club. On préférerait tellement qu'il y ait ici gabégie et pataquès."

par TontonFlingueur le samedi 10 février 2007 à 00h01
Benatia perd encore
Bordeaux - OM : un tifo de 25 minutes

Bernard Tapie : son actualité