OM 1-1 PSG : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Pas le temps de savourer le beau succès contre l'OL en Coupe mercredi, il faut se replonger dans le championnat et encore un gros match face au très mal en point PSG, à la limite de la relégation.
L'entraineur marseillais n'a pu retenir Salim Arrache qui devrait être bientôt opérationnel, Wilson Oruma, touché au genou, et Mehdi Sennaoui, aussi blessé. Il n'a pas convoqué Sébastien Maté, Garry Bocaly, Khalifa Ba, Hassoun Camara et Alain Cantareil. Albert Emon continue d'aligner son équipe dans un 4-2-3-1. Cédric Carrasso est le gardien de but, Taye Taiwo, Julien Rodriguez, Ronald Zubar et Habib Beye sont les défenseurs de gauche à droite (le Sénégalais étant le capitaine) ; Lorik Cana et Salomon Olembé sont les milieux récupérateurs ; Franck Ribery (à droite), Samir Nasri (dans l'axe) et Mamadou Niang (à gauche) sont derrière Djibril Cissé.
Le banc de touche est occupé par Sébastien Hamel, Bostjan Cesar, Renato Civelli, Modeste M'Bami, Mathieu Valbuena, Mickael Pagis et Toifilou Maoulida.

La première mi-temps est équilibrée avec des Olympiens abusant trop souvent le longs ballons. Les occasions sont très rares et on peut seulement noter un tir loupé de Gallardo (pourtant idéalement placé) et un coup-franc lointain de Nasri sur la transversale.
La seconde période débute sur les chapeaux de roue avec des tirs de Nasri, Ribery et Niang stoppées par Landreau et son poteau. Très rapidement, avant l'heure de jeu, Emon lance Pagis à la place d'Olembé pour faire la décision. L'OM bascule dans un très offensif 4-1-4-1 et la rencontre devient échevelée. A 20 minutes de la fin, Niang rate son tir mais Cissé est bien placé pour pousser le ballon dans le but et ouvrir le score. Pauleta, après un coup-franc mal renvoyé, égalise rapidement et la fin de match est difficile pour les Olympiens qui ne concèdent qu'une occasion (loupée par l'avant-centre portugais) malgré une nette baisse physique.

Cédric Carrasso (4) : Il a hésité à plusieurs reprises en première mi-temps sur des passes en retrait et des dégagements au pied. Il fait surtout l'erreur de ne pas sortir sur le coup-franc amenant l'égalisation parisienne. A part ça, il n'a eu aucun autre arrêt à effectuer. Espérons qu'il ne va pas perdre la confiance qu'il venait à peine de retrouver après une bonne série de matches.
Habib Beye (6.5) : Une performance solide de l'arrière droit marseillais, il a débuté par un beau retour devant Gallardo après la boulette de Zubar. Par la suite, il a été bien présent au marquage et a fait quelques rares montées. Il a aussi placé une belle tête sur coup-franc en fin de première mi-temps. On peut noter qu'il s'est bêtement énervé avec Rodriguez (celui du PSG) en fin de match.
Taye Taiwo (6.5) : Au marquage de Frau, il encore fait une grosse prestation avec une grande présence physique. C'est avec cette qualité qu'il est revenu sur Frau en début de seconde mi-temps, alors que le Parisien partait seul au but. On peut quand même relever un coup-franc mal tiré en fin de match et une relance trop rapide dans les arrêts de jeu qui aurait pu couter très cher.
Ronald Zubar (5.5) : Il a fait une grosse erreur par mi-temps avec une passe loupée en début de match et un tacle raté devant Pauleta juste après l'égalisation parisienne. A part ça, il a été solide et a imposé son physique devant les attaquants franciliens.
Julien Rodriguez (7.5) : Le stoppeur gauche marseillais a sans aucun doute fait sa prestation la plus aboutie sous le maillot blanc avec une grande précision dans son placement et une incroyable justesse dans toutes ses interventions. Il a aussi placé une tête sur coup-franc en fin de première mi-temps stoppée par Landreau. A peine un mois après son arrivée au club et des performances de haut niveau, il a été appelé pour la première fois en équipe de France, quelques minutes après la fin de ce match auquel assistait le sélectionneur.
Lorik Cana (6.5) : Le milieu de terrain défensif droit olympien s'est encore énormément donné, courant et pressant ses anciens coéquipiers sans cesse. Il a du passer la vitesse supérieure à la sortie d'Olembé, devenant le seul milieu récupérateur.
Salomon Olembé (6.5) : Confirmé dans le onze de départ, le Camerounais a évolué milieu défensif gauche. Il a été présent à la récupération et a tenté de porter le ballon vers ses attaquants. Il a encore joué moins d'une heure à cause d'un choix tactique mais, avec cette nouvelle bonne performance, devrait être conforté comme un titulaire à la place de son compatriote, M'Bami, pour les prochaines rencontres.
Mickael Pagis (non noté) : Il a joué une grosse demi-heure et n'a pas connu la réussite de mercredi. On peut se rappeler d'un centre loupé qui n'est pas passé loin de la lucarne.
Samir Nasri (7) : Meneur de jeu derrière Cissé, il a touché beaucoup de ballons et, cette fois, il a été percutant et dangereux. Il a tiré un coup-franc sur la transversale dans les arrêts de jeu de la première mi-temps. Au retour des vestiaires, il a placé deux superbes tirs, un détourné par Landreau et l'autre par le poteau. Il est aussi revenu aider Cana à la sortie d'Olembé.
Franck Ribery (4) : Positionné à droite, il a très peu influé sur le match avec un minimum de ballons touchés et beaucoup de mauvais choix de passe. Heureusement, ses 5 dernières minutes ont été bien meilleures avec plusieurs percées mais sans pouvoir faire la décision.
Mamadou Niang (4.5) : Remuant mais très brouillon sur son aile gauche, le Sénégalais a loupé une énorme occasion sur un centre de Nasri avec un plat du pied non cadré. Il est l'auteur d'une belle action sur le but même si c'est sa frappe loupée qui se transforme en dernière passe. Il est sorti pour le dernier quart d'heure.
Toifilou Maoulida (non noté) : Rentré à la place du numéro 11, il a joué à droite sans avoir le temps de se montrer.
Djibril Cissé (4.5) : Il a touché très peu de ballons et n'a pas participé au jeu ni aux actions de son équipe. Il a néanmoins eu la chance d'être à la réception du tir loupé de Niang pour marquer le seul but olympien de la rencontre.

Malgré un bon match face à un adversaire qui vaut bien mieux que son classement, les Olympiens continuent donc de lâcher du terrain dans la course aux places européennes faute à un manque de réalisme (comme mercredi), une erreur individuelle qui coute cher et un physique très défaillant en fin de rencontre.
Les performances de chaque joueur ont été bonnes dans l'ensemble avec surtout un Julien Rodriguez impérial en défense. A l'opposé, le trio Mamadou Niang/Franck Ribery/Djibril Cissé a été peu inspiré.
Il faudra encore faire un très bon match dans une semaine à Bordeaux pour essayer d'enrayer cette glissée au classement en espérant que la plupart des internationaux titulaires à l'OM ne jouent pas dans la semaine afin de retrouver un peu de jus, ce qui a cruellement fait défaut en fin de rencontre pour faire la décision.

par seb le mardi 06 février 2007 à 08h12
Bostjan Cesar convoqué avec la Slovénie
OM - Vannes, le 27 février ?

Pedro Miguel Pauleta : son actualité