OM 3-4 Bayern : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Après la terne demi-finale perdue contre la Lazio, les Olympiens affrontent le Bayern de Munich pour la 3ème place de cette Dubaï Cup.
Cette fois Albert Emon aligne une équipe type dans un 4-2-3-1 composé de Cédric Carrasso dans le but, Habib Beye (le capitaine), Ronald Zubar, Renato Civelli et Taye Taiwo (de droite à gauche) en défense ; Lorik Cana et Modeste M'Bami sont les milieux récupérateurs, Samir Nasri (dans l'axe), Franck Ribery (à gauche), Toifilou Maoulida (à droite) sont derrière Djibril Cissé.
On retrouve Sébastien Hamel, Hassoun Camara, Salomon Olembé, Mame N'Diaye, Mathieu Valbuena, Mickael Pagis, Mamadou Niang et Habib Bamogo sur le banc de touche. Garry Bocaly, Bostjan Cesar et Wilson Oruma ne sont pas sur la feuille de match. Tous les autres joueurs sont restés à Marseille.

La rencontre débute tranquillement et sur un bel une-deux Cissé/Nasri, le milieu de terrain olympien place une frappe dans le petit filet depuis l'entrée de la surface pour l'ouverture du score. A la demi-heure, Nasri lance Cissé dans la course plein axe pour le 2-0. Les Bavarois se réveillent enfin et sont dangereux à plusieurs reprises avant la pause et réduisent le score sur un coup-franc de Van Bommel. Pagis remplace Nasri, blessé, avant la pause.
Au retour des vestiaires, Olembé a pris la place de Civelli et rapidement Pagis marque le 3ème but marseillais. C'est ensuite le bal des changements avec Niang (à la place de Maoulida), Valbuena (pour Ribery), Bamogo (à la place de Cissé) et N'Diaye (pour M'Bami). Alors que l'OM se dirige vers une victoire tranquille, les 5 dernières minutes sont catastrophiques et les Phocéens (avec un piteux Carrasso) perdent 4-3.

Cédric Carrasso (2) : Après quelques petites hésitations mais aussi de bonnes interventions, sa fin de match a été effroyable avec deux erreurs de main hallucinantes sur des frappes peu dangereuses. Il faut maintenant espérer qu'il puisse oublier cela.
Habib Beye (5) : L'arrière droit et capitaine de l'OM a fait une prestation convenable prenant un minimum de risque offensif. Défensivement, excepté quelques petites erreurs, il a été à l'auteur d'un match correct sans trop s'employer.
Taye Taiwo (5) : Le Nigérian s'est aussi cantonné aux taches défensives avec sérénité. Il a de plus donné une belle passe décisive à Pagis en début de seconde période et placé un coup-franc dans le mur munichois.
Renato Civelli (5.5) : Le stoppeur argentin a joué la première mi-temps et a bien contenu les attaquants remplaçants du Bayern sans trop forcer.
Salomon Olembé (5.5) : Il est entré à la place de l'ex joueur de Banfield. Il a évolué milieu défensif et a fait une performance intéressante, dans la droite ligne des précédentes ce qui peut lui faire espérer de revenir assez rapidement dans les possibles prétendants au 11 de départ.
Ronald Zubar (5) : De retour après sa blessure, il a joué l'intégralité de la rencontre sans visiblement souffrir. On l'a quand même peu vu et n'est jamais monté. Une reprise sérieuse et prudente.
Lorik Cana (5.5) : Après avoir joué à son poste habituel de milieu défensif, il a évolué stoppeur après la sortie de Civelli. Comme la saison passée, il a montré qu'il se débrouillait convenablement dans ce rôle.
Modeste M'Bami (5) : Le Camerounais a alterné le bon et le moins intéressant avec des récupérations mais aussi des relances douteuses.
Mame N'Diaye (non noté) : Il a pris la place de l'ancien Sedanais en toute fin de match.
Samir Nasri (6.5) : Positionné meneur de jeu axial, il a commencé par un beau but sur une frappe précise d'une vingtaine de mètres. Il a ensuite donné le deuxième but à Cissé sur une belle ouverture. Il est sorti juste avant la pause après un faute de Van Bommel et une prestation très efficace.
Mickael Pagis (5) : Il a donc pris la place du numéro 22 juste avant le repos. Dès l'entame de la seconde période, il a inscrit un but tout en finesse sur une déviation intelligente après un beau travail de Ribery et Taiwo. Par la suite, on l'a peu vu dans son rôle de meneur de jeu axial, derrière l'attaquant de pointe. Il a seulement placé une superbe reprise de volée à la fin des arrêts de jeu.
Toifilou Maoulida (4) : Positionné sur l'aile droite, il n'a eu que très peu de ballons et n'a pas réussi à s'imposer. Il est sorti un peu avant l'heure de jeu.
Mamadou Niang (non noté) : Il a donc pris la place de l'homme à la bandelette et a joué à gauche où il a été transparent.
Franck Ribery (4.5) : A gauche puis à droite (à l'entrée de Niang), il a été peu présent à la création ne tentant que trop rarement de percer balle au pied, avec ses dribbles et ses passes.
Mathieu Valbuena (non noté) : Il n'a encore pas assez joué pour véritablement montrer ce dont il est capable.
Djibril Cissé (6) : Il eu pas mal de ballons intéressants, dans la course, plein axe. Sur le premier, il a ouvert le score d'une belle frappe croisée. Par la suite, il n'a pas connu la même réussite mais a été quand même assez présent.
Habib Bamogo (non noté) : Il a joué le dernier quart d'heure sans pouvoir s'illustrer.

Les Olympiens tenaient donc tranquillement le match mais 5 dernières minutes catastrophiques et un Carrasso calamiteux ont permis au Bayern de renverser la vapeur et de gagner.
Individuellement, on a vu une équipe type en première période et de bonnes prestations sur l'ensemble du match. La cataclysmique fin de rencontre de Cédric Carrasso annule les performances de ses coéquipiers. Samir Nasri (même s'il a joué moins d'une mi-temps) peut-être considéré comme le meilleur Olympien.
Le gros point d'interrogation restera de savoir si le gardien olympien, déjà auteur de plusieurs boulettes en fin d'année 2006, réussira à redresser la barre après ses deux nouvelles grossières erreurs de la fin du match. Néanmoins, c'est en coulisse que devraient se dérouler les événements les plus importants pour l'OM dans les heures qui arrivent...

par seb le jeudi 11 janvier 2007 à 10h02
La vente de l'OM se précise selon RMC
L'OM pour le prince de Dubaï ?

Cédric Carrasso : son actualité