OM 1-3 Lazio : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Un jour et demi après la piètre qualification en Coupe de France face à Cambrai, l'OM se retrouve à Dubaï pour y disputer un tournoi amical. Le premier adversaire est la Lazio de Rome qui est dans sa trêve hivernale.
Albert Emon a emmené beaucoup de joueurs pour faire tourner le plus possible et éviter de rentrer en France sur les rotules. Seuls Alain Cantareil, Salim Arrache (en phase de reprise), Mehdi Sennaoui, Leo, Khalifa Ba (choix de l'entraineur) sont restés à Marseille. Le 4-2-3-1 de départ est donc très original avec Sébastien Hamel dans le but, Hassoun Camara, Habib Beye (le capitaine), Renato Civelli et Taye Taiwo (de droite à gauche) en défense ; Modeste M'Bami et Salomon Olembé sont les milieux récupérateurs ; Samir Nasri (dans l'axe), Toifilou Maoulida (à droite) et Franck Ribery (à gauche) doivent animer le jeu pour Djibril Cissé, seul en pointe.
Le banc de touche est occupé par Cédric Carrasso, Garry Bocaly, Mathieu Valbuena, Mame N'Diaye, Habib Bamogo, Mamadou Niang et Mickael Pagis. Bostjan Cesar, Ronald Zubar, Lorik Cana et Wilson Oruma ne sont pas sur la feuille de match.

Les Olympiens prennent la rencontre en main mais une claquette ratée d'Hamel sur un coup-franc permet à Mauri d'ouvrir le score. Quelques minutes plus tard, c'est Nasri qui profite d'une erreur de l'autre gardien sur un coup-franc (il est trop avancé et le jeune Marseillais, pourtant sur la ligne de touche, le lobe). Ces 45 premières minutes sont globalement dominées par les Phocéens mais il y a peu d'actions dangereuses.
Au retour des vestiaires, Ribery et Cissé sont remplacés par Niang et Pagis. Il ne se passe rien d'intéressant et on note seulement les entrées de Valbuena et Bocaly (à la place de Nasri et Camara). A l'orée du dernier quart d'heure, la Lazio reprend l'avantage alors qu'on se dirige vers un résultat nul dans un match tristissime. En toute fin de rencontre, les Romains marquent encore sur un penalty généreux.

Sébastien Hamel (3.5) : Il a débuté par une boulette (claquette loupée) qui a permis aux Italiens d'ouvrir le score. Quelques secondes plus tard, il a fait une belle sortie dans les pieds d'un attaquant italien. Par la suite, il n'a fait que quelques dégagements au pied et ne peut rien sur les deux autres buts romains.
Hassoun Camara (5) : Il est l'un des rares à avoir mis de l'engagement physique ce qui est normal étant donné son statut d'habituel remplaçant voulant montrer ce dont il est capable. Il a été appliqué dans son rôle d'arrière droit mais difficile de juger s'il peut réellement concurrencer Beye à ce poste. Il est sorti après un mauvais coup.
Garry Bocaly (non noté) : Il a donc joué un quart d'heure à la place de Camara, poste pour poste. On peut seulement noter que l'OM a pris un but dès son entrée, sur son aile.
Taye Taiwo (5) : Après avoir joué 120 minutes face à Cambrai, il a encore été sur le terrain durant l'intégralité de la rencontre. Il a été présent, a imposé son physique et n'a pas connu de problème défensif (difficile de lui reprocher le penalty qu'il concède car la faute est peu évidente). Néanmoins, il n'a rien apporté offensivement.
Habib Beye (4.5) : Le capitaine olympien a joué stoppeur droit et n'a lui aussi pas forcé ni puisé dans ses réserves.
Renato Civelli (4.5) : L'Argentin a aussi géré tranquillement son match et est souvent monté (surtout en fin de rencontre) pour tenter de marquer sur un ballon aérien, sans réussite.
Modeste M'Bami (4) : Le milieu défensif droit n'avait pas joué face à Cambrai mais n'a pas pour autant mis plus d'engagement que ses coéquipiers présents à Villeneuve d'Ascq.
Salomon Olembé (4) : Après un début de rencontre intéressant avec quelques choix de passes et de dribbles judicieux, il s'est éteint petit à petit.
Mame N'Diaye (non noté) : Il a joué quelques secondes à la place du Camerounais et n'a même pas du toucher le ballon.
Samir Nasri (4.5) : Il a évolué une heure au poste de meneur de jeu. Il a fait quelques rares tentatives de dribbles mais rien de faramineux. Il a été très chanceux sur son but et peut dire merci au gardien romain.
Mathieu Valbuena (non noté) : Il était visiblement très motivé et avait une grosse envie de jouer. Il a donc pris pas mal de coups lors de la demi-heure passée sur le terrain et a essayé d'amener de la percussion sans réel succès.
Toifilou Maoulida (4) : Il a été un peu présent après le repos (suite aux sorties de Ribery et Cissé) mais ses rares tentatives de débordements et de centres n'ont pas été concluantes.
Habib Bamogo (non noté) : Il a pris la place de l'homme à la bandelette et a été transparent lors des 10 minutes passées sur la pelouse.
Franck Ribery (4.5) : Positionné sur la gauche, il a timidement tenté quelques débordements mais, dans un match avec si peu de rythme et d'enjeu, difficile de lui en demander plus ; surtout qu'il a presque joué deux heures samedi après deux mois d'absence.
Mamadou Niang (3.5) : Il a donc pris la place de l'international tricolore sur la gauche et n'a fait presque que des mauvais choix dans ses passes. Il s'est aussi énervé en fin de rencontre alors qu'il n'y avait pas de quoi.
Djibril Cissé (5.5) : Il était seul en pointe et n'a joué que la première période. Il a eu quelques ballons intéressants et, malgré plusieurs frappes, n'a pas connu la réussite de samedi.
Mickael Pagis (3.5) : Lui aussi s'est énervé à la fin du match. A part ça, rien malgré 45 minutes de présence.

Difficile de tirer des conclusions de ce match amical car le rythme a été faible et la motivation minime des deux côtés.
Les prestations individuelles ont donc été timides, sans prendre de risque pour se blesser. Il n'est donc pas très parlant de désigner le meilleur et le moins bon Phocéen.
Mercredi, pour la troisième place, les Olympiens affronteront le Bayern avant de repartir pour la Bretagne et un stage à Port-Crouesty avant le match de dimanche à Rennes. Néanmoins, l'information la plus importante de ce match est la présence de Sven Goran Eriksson dans la tribune. Cette apparition ne fait qu'enfler les bruits au sujet de la possible revente de l'OM et donc de l'arrivée du technicien suédois. Les heures et jours qui arrivent pourraient donc voir des changements majeurs pour l'Olympique de Marseille mais ils ne se dérouleront ni à Dubaï ni en Bretagne.

par seb le mardi 09 janvier 2007 à 15h28
L'OM affrontera le Bayern
Gravgaard, le stabilisateur sera-t-il Danois ?

Salomon Olembe : son actualité