Cambrai 1-4 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

L'année 2007 débute par un 32ème de finale de la Coupe de France et un déplacement à Villeneuve d'Ascq pour y affronter un club de CFA2, Cambrai.
Albert Emon retrouve un effectif quasi complet, seuls Ronald Zubar (blessé), Modeste M'Bami (suspendu) et Salim Arrache (en phase de préparation) sont absents. Mehdi Sennaoui, Leo, Khalifa Ba, Hassoun Camara, Alain Cantareil et Habib Bamogo n'ont pas été retenus. C'est dans un 4-2-4 qu'évoluent les Olympiens avec une équipe type (malgré l'écart de niveau supposé). Cédric Carrasso est le dernier rempart, Habib Beye, Renato Civelli, Bostjan Cesar et Taye Taiwo (de droite à gauche) sont les défenseurs, le Sénégalais portant le brassard ; Wilson Oruma est le milieu le plus défensif, Lorik Cana évolue un cran plus haut, Franck Ribery (à gauche), Samir Nasri (à droite) et Mickael Pagis (dans l'axe) doivent alimenter en ballons Djibril Cissé, en pointe.
Le banc de touche est occupé par Sébastien Hamel, Garry Bocaly, Salomon Olembé, Mamadou Niang et Toifilou Maoulida. Mathieu Valbuena et Mame N'Diaye ne sont finalement pas sur la feuille de match.

Les Marseillais débutent sérieusement la rencontre et, après une transversale et un poteau, Cissé ouvre le score de la tête sur un centre de Ribery. On joue alors depuis une vingtaine de minutes et la fin de la première mi-temps est terne avec des Cambraisiens timides et facilement maitrisés par des Olympiens sereins.
La seconde période est du même acabit mais, à une dizaine de minutes de la fin, un coup-franc lointain est dévié et trompe Carrasso. Les Phocéens sont donc contraints de jouer la prolongation mais les Nordistes craquent en fin de rencontre : Cissé (par deux fois) et Maoulida donnent une ampleur imméritée au score.

Cédric Carrasso (5.5) : Le gardien olympien a bien stoppé les rares frappes lointaines cambraisiennes mais il n'y en a pas eu beaucoup.
Habib Beye (5) : Le capitaine phocéen a fait une prestation terne, sans briller mais sans être mauvais face à de bien modestes adversaires. Il s'est contenté de défendre et n'a pas pris de risque offensif.
Taye Taiwo (5) : Le Nigérian a lui aussi été trop moyen pour peser sur la rencontre. Ses rares montées n'ont pas efficaces tout comme ses tirs. Il a tout de même donné le deuxième but à Cissé sur une longue et précise ouverture.
Renato Civelli (5) : Il a évolué stoppeur droit et n'a pas trop souffert face aux timides attaquants nordistes.
Bostjan Cesar (5) : Le Slovène a profité de la blessure de Zubar pour retrouver une place dans le 11 de départ. Lui aussi n'a pas été trop mis en danger par ses adversaires même s'il n'a pas paru très serein.
Lorik Cana (5) : Il a évolué un cran plus haut qu'à l'accoutumée (avant de reprendre son poste naturel) et il n'a pas eu son rendement habituel, étant peu en vue à la récupération.
Wilson Oruma (4.5) : C'est lui qui était le milieu le plus bas en début de match puis il a permuté avec l'Albanais sans véritable changement : il n'a pas réussi à faire le piston entre les joueurs défensifs et offensifs de son équipe.
Franck Ribery (5.5) : Il a évolué sur la gauche (alternant de temps en temps à droite) et, après un bon début de match avec de la présence et des percées (il a ainsi donné l'ouverture du score à Cissé), il a rapidement disparu. On l'a retrouvé dans la seconde période de la prolongation donnant un autre but au numéro 9 olympien. Il a tout de même joué 113 minutes, ce qui est assez étonnant après plus de deux mois d'absence.
Salomon Olembé (non noté) : Il a pris la place du double passeur décisif de la soirée et, malgré seulement 7 minutes de présence, il a aussi fait une passe décisive sur un centre intelligent et précis pour Maoulida.
Samir Nasri (4.5) : Lui aussi a bien commencé avec des dribbles et de la présence à l'animation sur le flanc droit avant de s'éteindre et de ne plus rien faire d'intéressant.
Toifilou Maoulida (non noté) : Il a donc pris la place du jeune Marseillais sur la droite. Il n'a pas été meilleur ou plus tranchant mais a clôturé le score d'un plat du pied précis.
Mickael Pagis (4) : En retrait de Cissé, il a touché peu de ballons et n'a rien fait de bon sur ses rares tentatives. Il a logiquement été remplacé par Niang.
Mamadou Niang (3) : Le Sénégalais a tout raté, faisant briller le gardien cambraisien à de nombreuses reprises et ne faisant presque que des mauvais choix. Match après match, la confiance du numéro 11 phocéen semble s'en aller...
Djibril Cissé (7) : Peu présent dans le jeu, il a été à la conclusion et a donc inscrit 3 buts sauvant l'OM d'une piteuse élimination. Bien placé et précis sur le premier et le dernier, il a été chanceux sur le deuxième.

Les Olympiens ont souffert malgré le score et s'en sont donc sortis grâce à la défaillance physique de leurs adversaires à la fin de la prolongation. Avant cela, après un bon et sérieux début de match, ils se sont faits endormir et, même s'ils n'ont pas concédé d'occasions, ont du jouer 120 minutes.
Individuellement, des prestations très moyennes avec un Djibril Cissé réaliste et efficace et un Mamadou Niang tout son contraire, tristement maladroit devant le but.
Avant d'aller à Rennes dimanche prochain, les Phocéens joueront la Dubaï Cup dans la semaine (contre la Lazio puis le Bayern ou le Benfica) ce qui ne semble pas la meilleure préparation étant donné ce triste et long match...

par seb le lundi 08 janvier 2007 à 10h58
Le Mans-OM en 16ème de finale de la Coupe de France
Dubaï Cup : le groupe élargi de l'OM

Djibril Cissé Taye Taiwo joie : son actualité