OM 2-1 Saint-Etienne : la victoire sans convaincre

  •    
  •    
  • om facebook

Avec un staff stabilisé, des résultats médiocres qui ne débouchent sur aucune crise, un fond de jeu fantomatique sans l'ombre d'une discorde, la presse pouvait se demander quand elle pourrait faire ses choux gras sur le dos de leur vache à lait préférée. Le costard du Paris Saint-Germain taillé sur mesure durant deux semaines, restait à passer au tour du club phocéen puisque manifestement le cavalier seul de l'OL ne déchaîne pas les foules (pas encore). Et quoi de plus porteur que le départ possible d'un Robert Louis-Dreyfus qui a réussi la prouesse de faire la quasi-unanimité contre lui ? Toujours est-il que cette semaine n'a été que conjectures, enfonçages de portes ouvertes et ramassages d'infos poubelle. Pour en arriver où ? Nulle part. Mais çà fait vendre alors pourquoi pas ...
Ce soir, l'Olympique de Marseille reçoit le grand Saint-Etienne, histoire de vérifier comment les anciennes gloires se portent. Pas si mal du côté des Verts puisque les hommes d'Ivan Hasek pointent à la 3ème place tandis que les Phocéens, dont on attend bien mieux, accumulent les mauvaises performances depuis des semaines. En cas de victoire, les coéquipiers de Djibril Cissé pourrait revenir à 1 point des Stéphanois. Autant dire que ce match vaut de l'or.


Le match :
Albert Emon aligne ce soir un nouveau schéma, certainement plus adapté au dévoreur d'espace qu'est Djibril Cissé. Un 4-4-2 avec l'Arlésien en pointe, Mamadou Niang sur le coté gauche. Au milieu, Mickaël Pagis axial et Samir Nasri sur le côté droit. A la récupération, le duo habituel Modeste M'Bami et Lorik Cana. Derrière, grand classique aussi avec l'excellent Ronald Zubar, Renato Civelli, Taye Taiwo et captain Habib Beye.

1ère minute : récupération de Modeste M'Bami, Samir Nasri crochète un Stéphanois et décoche une bonne frappe bien captée par Janot.
8ème minute : centre de Cissé pour Cana qui amortit de la poitrine et propulse une mine que Janot détourne en corner.

1-0 : corner de Samir Nasri dévié par Ronald Zubar pour Cissé qui, seul devant les buts, ouvre son intérieur du droit pour ouvrir le score (9ème minute).

31ème minute : Dernis décalle plein axe Sablé qui enroule son droit sans trouver le cadre.
32ème minute : centre de Beye pour la tête décroisée de Pagis qui passe à côté.
36ème minute : reprise de demi-volée de Sablé de 20 mètres captée par Cédric Carrasso.

Depuis plusieurs minutes, les Stéphanois se font plus pressants, multiplient les occasions et font courir les Phocéens qui n'ont plus le pied sur le ballon. Par moment, on retrouve même le Marseille insipide qu'on a connu à Nancy.

45ème minute : Djibril Cissé en contre-attaque, décale Habib Beye dont la frappe est repoussée par le gardien, Niang s'en saisi et allume sa frappe (au lieu de placer un petit intérieur) ; le gardien emporte une nouvelle fois le duel.

Petite erreur, grosse conséquence. Une occasion ratée pour tuer le match et ...

1-1 : frappe de Feindouno repoussée par Carrasso, Piquionne bute encore sur le jeune gardien, Dernis décalle Heinz qui de l'intérieur du pied trompe facilement Carrasso(45ème minute).

Les joueurs sortent sous des sifflets soutenus.

52ème minute : déviation de la tête de Civelli pour Niang qui, dans un angle totalement fermé, place un tête que Janot écarte.
54ème minute : frappe de Djibril Cissé aux 20 mètres contré une première fois par Camara, le ballon revient sur l'ex-joueur des Reds qui remet une couche mais une nouvelle fois contrée par le même Camara.

Bonne séquence des Olympiens qui, lorsqu'ils enflamment le match, offrent un tout autre visage.

56ème minute : coup-franc aux 20 mètres pour les Verts, sans conséquence.
61ème minute : aux 25 mètres, Taiwo décoche un missile que Janot relâche une fois pour se coucher dessus ensuite.
62ème minute : centre de Niang pour Pagis qui, d'un intérieur du pied droit lobé et très travaillé, oblige le portier stéphanois à se détendre.

2-1 : Lorik Cana au pressing pour Samir Nasri ; le jeune Marseillais décalle Taye Taiwo qui centre rapidement pour Mickaël Pagis qui d'une reprise-karaté décroisée trompe Janot (62ème minute).

73ème minute : centre enroulé de Diatta dans la course de Piquionne dont la tête est trop croisée pour accrocher le cadre.

Une nouvelle fois, les Marseillais reculent et laissent la possession de balle aux Stéphanois. Les Marseillais l'avaient pourtant chèrement payé en première mi-temps. Marseille souffre et s'essouffle.

90ème minute : Gomis, sur une remise plein de axe de la défense olympienne, reprend de volée et envoie le ballon dans les nuages


Conclusion :
Victoire importante des Marseillais qui recollent au peloton des " poursuivants " et notamment aux Stéphanois qui ce soir n'ont pas été à la hauteur de ce qu'on attendait d'eux. Côté marseillais, Samir Nasri a été le seul joueur à poser le ballon quand d'autres s'adonnaient au kick & rush. Reste que cette victoire n'efface pas les déceptions de ces dernières semaines et ce n'est pas le jeu inconstant produit ce soir qui rassurera les supporters que nous sommes. La trêve peut-être y contribuera. Et avec le retour de Franck Ribéry, qui sait ...

par TontonFlingueur le vendredi 22 décembre 2006 à 23h41
Begeorgi vainqueur, Benatia défait
Rumeurs : au tour de Balmont !

Mickaël Pagis : son actualité