La semaine phocéenne

  •    
  •    
  • om facebook

La déception de Diouf, le rôle de Beye, la nostalgie d'Issa, le bonheur de Cantareil, les rumeurs de transferts, la blessure de Ribéry, l'affaire VA-OM, la mise au point d'Aldonin, la victoire de Ribéry contre Galatasaray, la victoire face à Valenciennes. Les Phocéens retrouvent la réussite qui leur avait manqué lors des dernières semaines.

Lundi 13 novembre : malgré la défaite, Albert Emon est satisfait de la performance tactique de ses joueurs : " ce soir, c'est un scénario catastrophique pour nous. Je pense toutefois que mes joueurs doivent retenir pas mal de choses de ce match. J'encourage mes joueurs à retenir ce qu'ils ont produit ce soir car c'était très bien. Nous avons choisi d'être offensifs, je ne reproche rien à mes joueurs car ils ont disputé le match que j'attendais d'eux. " Pape Diouf est très déçu : " c'est une grande déception pour notre équipe. Sur le contenu du match, nous méritions mieux. Nous avons cédé sur un coup du sort. Dans un autre contexte, cela aurait juste été une défaite à déplorer, mais actuellement, elle est lourde de conséquences. (...) Il n'en demeure pas moins que nous ne devons pas baisser les bras, nous devons rester combatifs et garder les yeux rivés vers nos objectifs. " Habib Beye évoque son rôle de capitaine : " j'ai le devoir de montrer l'exemple dans mon travail. Après, sur le terrain, je dois être un guide par rapport à mon expérience, on a un groupe qui a envie de s'en sortir et on va réussir tous ensemble. "
Pierre Issa se remémore sa période marseillaise : " Quand on porte une fois le maillot de l'OM, on le porte à vie. On peut dire que je me suis même marié avec cette ville puisque ma femme est Marseillaise. Je me rappelle que lorsque j'étais plus jeune, j'étais déjà fan de Marseille avec la grande époque des Boli, Papin, Waddle... Quand j'ai pu signer mon premier contrat pro avec l'OM, ça représentait vraiment énormément de choses pour moi. D'ailleurs, je suis toujours accroc au club. "

Mardi 14 novembre : Franck Ribéry ne jouera probablement plus pour l'Olympique de Marseille en 2006. En effet le milieu de terrain souffre d'une pubalgie et devrait être absent des terrains jusqu'à fin décembre. Alain Cantareil exprime son bonheur de jouer à l'OM : " j'ai toujours été fan de l'OM. Mon premier match au Vélodrome comme supporter ? Je ne me rappelle pas exactement de l'adversaire. Ce qui me vient à l'esprit c'est d'avoir eu peur pendant la "Ola". C'est un peu normal j'étais tout petit. L'ambiance du stade, les chants des supporters, les victoires, les grands joueurs, tout cela ne s'oublie pas ! C'était exceptionnel ! " Albert Emon se tourne de son côté vers le match du week-end prochain face à Valenciennes : " on aura une pression supplémentaire encore mais maintenant les joueurs doivent être habitués à cette pression, ils doivent avoir un peu plus de confiance en eux, à savoir qu'ils ne doivent pas renouveler le match de Lorient qui a été vraiment très pauvre. Ils doivent réagir avec beaucoup d‘humilité et beaucoup de caractère aussi. " Enfin lorsqu'on lui demande s'il se souvient de l'affaire VA-OM, il répond : " non pas du tout. Que s'est-il passé ? " Pape Diouf ajoute : " les Valenciennois seront bien accueillis et leurs supporters qui veulent venir sont les bienvenus. "
L'Olympique de Marseille a par ailleurs fait savoir par l'intermédiaire d'un communiqué qu'il réfléchissait à un éventuel appel suite à " l'affaire Roko ".
Steve Gohouri défenseur des Young Boys Berne, pourrait rapidement s'engager en faveur du club phocéen. Daniel Majstorovic serait également suivi.

Mercredi 15 novembre : les médias se faisant un plaisir de rappeler le contexte particulier du match à venir, Toifilou Maoulida se souvient : " j'étais jeune et comme tout le monde j'en voulais aux Valenciennois, j'en voulais à Glassmann, j'étais "foufou", je donnais toujours raison au club et à Tapie. Depuis j'ai mûri, mon sentiment à changé, j'ai lu, je me suis intéressé à l'affaire et sachant que mon agent est Jean-Pierre Bernès je suis bien placé pour savoir des choses. Aujourd'hui c'est de l'histoire ancienne qui a fait du mal aux deux clubs et qui reste dans les têtes. " Pape Diouf ajoute : " Les événements de 1993 font partie de l'histoire du club et du foot français, c'est comme cela, on ne la réécrira pas, mais cela fait depuis belle lurette qu'on n'en parle plus à Marseille où ce match n'est pas considéré comme un événement en tant que tel. " Selon Cédric Carrasso, le moral des Marseillais est à la hausse : " si on baisse toujours la tête ça ne sert à rien. Surtout ici. On l'a bien fait à Lille, mais on n'a pas eu le résultat. On va faire aussi bien avec un résultat dimanche. C'est ça qu'il faut se dire. "
Le Russe Evgueni Aldonin dément tous les propos qui lui ont été attribués concernant l'Olympique de Marseille : " je n'ai jamais parlé à personne de mon transfert à Marseille, pour la simple et bonne raison que je ne suis au courant de rien de tout cela. A regarder à quel moment ces informations sont apparues, tout cela ressemble de près à une provocation. "

Jeudi 16 novembre : malgré les revers de ces dernières semaines, Ronald Zubar reste déterminé : " on sait que notre salut viendra du jeu. Il ne faut pas baisser les bras. " Laurent Dufresne, l'un des rares rescapés du match de 1993, se rappelle de cette période et met un peu d'huile sur le feu : " Quand on regarde le parcours des deux clubs, Valenciennes à clairement été pénalisé. Il a aussi davantage souffert. (...) Partout où nous allions nous étions conspués. On avait du mal à comprendre mais c'était comme ça. Marseille, il ne fallait pas y toucher. De cette façon au moins on apprend. Ca forge un caractère. Cet épisode m'a servi pour la suite. "
Dans le litige opposant Franck Ribéry à Galatasaray, la FIFA a finalement débouté le club turc. Selon elle, le joueur phocéen a rompu son contrat pour " juste cause ". Son agent Bruno Heiderscheid réagit : " j'espère que certaines personnes comprendront maintenant mieux mon indignation envers ceux qui traînaient les pieds depuis un an et demi pour respecter leurs engagements alors que l'OM compte maintenant dans ses rangs un joueur de niveau international pour lequel le transfert n'aura rien coûté. "
Didier Drogba pourrait finalement terminer sa carrière à Chelsea : " à 28 ans je pense définitivement à terminer ma carrière à Chelsea. A un moment j'ai pensé quitter le club pour plusieurs raisons ; mais maintenant je souhaite rester en Angleterre et j'espère que cela va mettre un terme à la confusion du passé. "

Vendredi 17 novembre : Samir Nasri revient sur l'affaire VA-OM : " j'avais six ans. Comme tout supporter, j'ai été très affecté par la descente qui a suivi. Petit, je voyais la même équipe jouer, mais dans une division inférieure. C'était une injustice. Après, on m'a expliqué ce qui s'est réellement passé, et j'ai trouvé ça désolant parce que cette équipe n'avait absolument pas besoin de ça pour gagner à Valenciennes. (...) Je ne comprends pas la corruption, la triche. On a remis en cause quasiment l'intégralité du parcours de l'OM à cette époque, je ne crois pas que cette équipe exceptionnelle méritait ça. " Antoine Kombouaré aborde ce match particulier avec sérénité : " ce match peut être pour eux un moyen d'exorciser le passé, de faire la paix. On a rencontré les supporters, je comprends leur frustration par rapport à tout ce qui s'est passé. " Enfin, Jacques Glassmann ne se montre pas bavard : " cette histoire est derrière moi. Je n'ai rien à dire. "
Selon certaines rumeurs, Brahim Hemdani pourrait faire son retour à l'Olympique de Marseille. Il se souvient : " Cette équipe était très solidaire. Sur le second but de Didier en demi-finale retour face à Newcastle, le stade Vélodrome a explosé, je ne l'avais jamais vu comme ça. C'est pour connaître ce genre d'émotions qu'on joue au foot ! " Franck Ribéry clarifie de son côté sa situation avant le Mercato hivernal : " Ribéry il est blessé et il a un début de pubalgie. S'il doit se reposer, il se repose ; si ça doit être quinze jours, ça sera quinze jours. Si ça doit être un mois, ça sera un mois, mais ce n'est pas pour ça que tout de suite il faut se poser plein de questions : Ribéry a peut-être envie de partir ou pas... Non, je suis là, je suis là jusqu'à la fin de saison et on verra par la suite... "

Samedi 18 novembre : toute la presse se déchaîne désormais en rappelant les faits datant d'il y a 13 ans. Jean-Pierre Papin donne son point de vue sur la rencontre à venir : " ce sont deux clubs où j'ai vécu d'excellents moments et qui ont beaucoup compté pour moi. J'imagine que tout le monde va reparler de l'affaire mais je pense qu'il faut savoir oublier le passé, même si ce n'est simple ! " Ronald Zubar est confiant : " je n'envisage pas la défaite. Pour moi il est impossible de perdre ce match. Vu les conséquences qui suivraient... Il ne faut plus se poser de question, il faut absolument gagner pour rester collé au peloton de tête. " Côté valenciennois et à la veille de la rencontre, Laurent Dufresne révise ses propos : " Pour moi, c'est un match comme un autre. Vous savez, les Marseillais, je les ai déjà rejoués avec Châteauroux et avec Nancy. Aujourd'hui, le hasard fait que je les retrouve plus de dix ans après avec à nouveau le maillot de Valenciennes sur le dos. J'essaie de ne pas y consacrer une attention particulière. Au-delà du match qui, pour nous, est une affiche, il n'y a rien d'exceptionnel. Je crois qu'il y a quand même prescription. "
Par ailleurs, le pompier blessé à Nice, Anthony Roko, donnera le coup d'envoi de la rencontre.
Jonathan Zebina veut quitter l'Italie et pourrait se retrouver rapidement sous les couleurs marseillaises. La direction phocéenne songerait à recruter le défenseur qui joue en série B italienne.

Dimanche 19 novembre : jour de match ! Jean-Pierre Bernès avoue avant la rencontre que la cicatrice n'est pas refermée : " revenir ici, ça ne fait pas toujours du bien. (...) Au stade, personne ne le remarque. Je souris, je parle, mais au fond de moi, j'ai mal. Tout le temps. Quand j'entre au stade Vélodrome, c'est comme si j'entrais dans mon passé et à chaque fois, tout revient. " Surprise lors de la découverte de l'équipe : le jeune Thomas Deruda est titulaire. Les supporters affichent par ailleurs une banderole à l'encontre de la commission de discipline : " OM-Monaco. Nouveau record de la Ligue: 60.000 Marseillais interdits de stade. " Malgré jeu brouillon et peu spectaculaire, les Marseillais prennent peu à peu le dessus et finissent par l'emporter 1-0 sur un but de Mickael Pagis. C'est un grand soulagement suite aux précédentes semaines. Albert Emon est satisfait : " on savait que notre équipe avait beaucoup de caractère et de qualités. A un moment donné, le déclic peut se faire si jamais on va le chercher. Ce soir, tous les joueurs sont à féliciter car ce n'est pas facile au Vélodrome, contre une équipe difficile à jouer. L'important, ce sont les trois points. Cela nous fait du bien, on remonte un peu, on est soulagé. " Cédric Carrasso ajoute : " c'est vraiment le genre de match très dur. Surtout au Vélodrome. Je n'ai pas beaucoup de ballons à négocier mais avec un centre en retrait, une frappe... il faut être là. Ce soir on fait les arrêts quand il le faut, on marque quand il le faut. On se bat comme on peut, à la fin c'était un peu du n'importe quoi mais on a les trois points et c'est ça qui est le plus important. J'avais dit avant le match que peu importait la manière. C'est comme ça parfois. On a le résultat, mais la manière on l'a laissée un peu de côté sur la fin ! " Antoine Kombouaré est amer : " on le sait qu'ici il ne faut pas s'attendre à ce que l'arbitrage nous soit favorable ! ". Thomas Deruda, largement conspué par son propre public, a le mot de la fin : " pour moi qui suis Marseillais, c'est une fierté de pouvoir porter ce maillot. Depuis gosse j'en rêve et de pouvoir le faire aujourd'hui, c'est exceptionnel. "
La valse des rumeurs de transferts se poursuit : Gaël Givet est à son tour annoncé à l'Olympique de Marseille. Lassé par les médiocres prestations de son club, il serait tenté par l'aventure.

par Meyer Lanski le mercredi 22 novembre 2006 à 10h10
Pagis sur le podium
Sochaux - OM avancé

Franck Ribery : son actualité