OM-Valenciennes : un rappel à l'ordre

  •    
  •    
  • om facebook

Certaines personnes pensaient que cette rencontre n'avait aucune chance d'avoir lieu si ce n'est par les magouilles des tirages au sort que nous proposent les pitres au sourire ahuri malgré leur tronche d'enfant de coeur. De nombreuses années sont passées et le climat a bien changé depuis. Un club indifférent squatte le championnat, son petit chien résiste et dans cette merveilleuse Ligue 1 autant ridicule qu'injuste on retrouve enfin l'OM et le club de Valenciennes dans la même division. Une rencontre qui n'a pas pour but de nous rajeunir, les sanctions nous ont donnés beaucoup de rides...

Un brin de nostalgie animera ce match, des vieux démons qui ressortent, des soucis oubliés qui se réveillent... On nous demande de tourner la page, depuis cette avanie de 93, ce n'est pas possible. Les instances du football qui n'aimaient pas avant les équipes qui plaquaient leur domination sans aucune discussion possible sur la pelouse sont en train de doucement prôner un pitoyable favoritisme. Penser que les Marseillais et leurs supporters ont de la haine et un esprit de revanche est un euphémisme puisque par nature chaque brimade ridicule passe pour un tsunami. Que dire de la double relégation alors ? Une double insulte, une plaie qui ne restera pas totalement cicatrisée vu que depuis cette folle aventure en seconde division, malgré la bonne volonté de certains de nos joueurs, restera un vide énorme en titres. La proie idéale, l'Olympique de Marseille, sert de bouc-émissaire à beaucoup de personnes : LFP, pigistes de pacotille, investigateurs de fortune ou autres pitoyables fouteurs de merde. Notre club dérange, il dérange encore. Il faudra nous expliquer pourquoi, vu que des naines personnes ont tout de même bien contribué à nous foutre à terre ! En observant certaines anomalies on se rend compte que le supporter a payé et qu'il reste dommage de voir que son club soit toujours le sujet d'attaques et d'une surveillance minutieuse... Lâchez-nous la grappe !

Le supporter marseillais est bien entendu un paranoïaque de base, il va s'en dire que chaque penalty refusé est un scandale, celui concédé restera un vol et chaque expulsion une décision inadmissible... Pourtant il se retrouve souvent bafoué par les décisions des hautes têtes pensantes qui composent l'organisation de ce football à priori professionnel. Un nouveau promu au Vélodrome. Une bien triste nouvelle, des gamins sont venus s'imposer, il y a peu, avec le même avantage. Après une série aussi noire que la vague de succès était un leurre, notre équipe se doit de retrouver des couleurs et ne pas se morfondre dans ce ventre mou qui ne sent vraiment pas bon. Surtout lorsque l'objectif est une place dans la prestigieuse Ligue des Champions. Valenciennes va présenter une équipe valeureuse, personne n'en doute. Une équipe qui respecte les valeurs nordistes : gaillarde, tenace et qui travaille pour défendre sa peau. La formation du sud a un étrange challenge à relever puisque au lieu de fêter une triste retrouvaille, elle doit cravacher et se déchirer pour surtout reprendre une vision plus claire de la tête au classement. Cette équipe ou une autre après l'accumulation des défaites ne reste qu'une formation à battre. L'OM doit tenir son rang pour ne pas montrer qu'il est usurpé. Il faut gagner, surtout à la maison...

Il parait que beaucoup d'apprentis journalistes s'amusent à parfaire cette rencontre comme un choc particulier. En regardant le classement, on se demande même pourquoi cette rencontre est privilégiée par les caméras... C'est la règle de ce jeu ridicule qu'est d'utiliser la batte mais tout de même arriver à se rincer régulièrement sur notre dos. On a du mal à régler nos problèmes en famille alors foutez-nous la paix. Ce soir c'est un match à disputer. Sans notre meneur de jeu titulaire, le Chti. En peu de matchs le classement s'est resserré, il faut reprendre le bon wagon. Valenciennes dispose d'une bonne équipe, il faut le reconnaître. Mais les conneries contre les promus (et celui-ci est à part), ça suffit ! Une victoire et rien d'autre !

par krovider le dimanche 19 novembre 2006 à 09h19
Le week-end des Olympiens prêtés en France
Fiorèse de retour

Ronald Zubar : son actualité