Lille 1-0 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Après 4 défaites consécutives, le déplacement à Lille ne s'annonce pas le plus facile pour redresser la barre étant donné le niveau actuel des hommes de Claude Puel qui enchaînent les résultats en L1 et en Ligue des Champions.
De plus, côté olympien, Ronald Zubar et Modeste M'Bami sont suspendus, Alain Cantareil blessé et Djibril Cissé en phase de reprise. Albert Emon n'a aussi pas convoqué Mehdi Sennaoui, Leo, Khalifa Ba et Hassoun Camara. Il n'y a étonnamment pas trop de changements dans l'équipe qui évolue dans un 4-3-3 différent dans sa disposition. Cédric Carrasso est dans le but, Garry Bocaly, Habib Beye (le capitaine), Renato Civelli et Taye Taiwo sont en défense (de droite à gauche), Lorik Cana est l'unique milieu défensif, Wilson Oruma et Samir Nasri évoluent un cran plus haut, tandis que Franck Ribery est derrière le duo Toifilou Maoulida/Mamadou Niang.
Sébastien Hamel, Bostjan Cesar, Salomon Olembé, Thomas Deruda, Mathieu Valbuena, Mickael Pagis et Habib Bamogo sont sur le banc de touche.

Les 45 premières minutes sont d'un ennui terrible et on ne voit qu'une tête d'un défenseur lillois (sur un coup-franc de Nasri) détournée difficilement en corner par Sylva, évitant un but contre son camp. Dans les arrêts de jeu de la première mi-temps, alors qu'on se dirige vers un 0-0 plus que logique et alors que les Nordistes sont à 10, Bodmer décoche une superbe frappe qui trompe Carrasso.
La seconde période débute avec plus d'occasions et le gardien de l'OM évite au LOSC de faire le break. Néanmoins, les Olympiens pressent plus haut et gênent beaucoup les Lillois mais ni Maoulida, ni Niang n'arrivent à tromper Sylva alors qu'ils ont une superbe opportunité chacun. Les entrées de Bamogo et Pagis (à la place de Bocaly et Maoulida) ne changent rien et les Phocéens s'inclinent après un bon match qui a basculé sur un exploit individuel nordiste.

Cédric Carrasso (5.5) : Il n'a eu à effectuer que deux arrêts en début de seconde mi-temps et il a été bien présent. Sur le but, il ne peut pas grand-chose sur l'énorme frappe de Bodmer. Pour le reste, il a trop abusé de longs dégagements.
Garry Bocaly (5.5) : Encore titularisé sur la droite de la défense, il a globalement bien tenu son couloir, jouant très haut et étant agressif sur son adversaire direct. Il est sorti pour le dernier quart d'heure pour un choix tactique.
Habib Bamogo (non noté) : Il a remplacé le jeune Olympien poste pour poste et a donc évolué sur le flanc droit. Il n'a pas réussi à faire la différence malgré une bonne montée.
Taye Taiwo (5.5) : Le Nigérian a très bien contenu le rapide et technique Keita. Il n'est donc quasiment jamais monté car l'attaquant lillois est en général un véritable poison. Avec cette performance, on voit qu'il peut être un vrai défenseur efficace face à un adversaire de grande valeur.
Habib Beye (5.5) : Le capitaine de l'OM a joué stoppeur droit et bien défendu. Ainsi, Odemwingie a été inexistant et a été remplacé avant la fin du match.
Renato Civelli (5.5) : Il était de retour après sa blessure en amical à Strasbourg début octobre. Il a évolué stoppeur gauche et, excepté une relance loupée en début de match (qu'il a bien récupérée), il a été très présent surtout dans les airs. Il devrait donc logiquement retrouver sa place dans le 11 de départ.
Lorik Cana (6.5) : Avec la suspension de M'Bami, l'Albanais était le seul milieu défensif et il a fait un énorme travail étant très présent à la récupération et au pressing sur les milieux lillois. De plus, il n'a pas fait beaucoup de fautes et n'a donc pas pris de carton.
Wilson Oruma (5) : L'habituel remplaçant a bénéficié de l'absence du Camerounais pour être titulaire. Il a joué milieu gauche et a été assez présent à la récupération mais a trop peu pesé sur le jeu offensif de l'équipe.
Samir Nasri (4) : Le milieu droit de l'OM a encore été trop peu influant dans le jeu, n'arrivant quasiment jamais à donner des ballons intéressants à ses attaquants.
Thomas Deruda (non noté) : Il a remplacé le numéro 22 phocéen en toute fin de match alors qu'on pensait voir Valbuena.
Franck Ribery (4) : Positionné derrière un duo d'attaquants, il a été légèrement moins absent que contre Lorient mais n'a quand même rien réussi de décisif.
Mamadou Niang (5) : Dans un dispositif tactique offensif inédit, il était en pointe avec Maoulida, permutant souvent leurs positions. Il s'est battu, a couru mais a loupé sa seule nette occasion en butant sur un bon Sylva. A l'image de son équipe, il est bien peu en réussite en ce moment.
Toifilou Maoulida (5) : Titularisé en pointe, il a fait une rentrée intéressante avec de la présence alors qu'il a essentiellement reçu (tout comme Niang) de longs ballons peu exploitables. Il a eu une très belle occasion mais, après un bon contrôle de la poitrine, il a tiré sur Sylva.
Mickael Pagis (non noté) : Il a pris la place de Maoulida pour les 15 dernières minutes sans pouvoir faire basculer la rencontre.

Les Phocéens s'inclinent donc pour la 5ème fois consécutive mais cette prestation est bien meilleure que la précédente face à un adversaire d'un tout autre calibre. On peut quand même noter une absence d'animation offensive et un manque de réalisme devant le but. Néanmoins, la performance globale de l'équipe (en particulier la défense) est plus qu'encourageante.
Individuellement, le duo de meneurs Franck Ribery et Samir Nasri a été bien peu en vue ce qui a entraîné une animation de jeu très faiblarde. A l'opposé, Lorik Cana a encore été omniprésent à la récupération durant toute la rencontre.
Si cette solidité globale de l'équipe est associée avec plus de jeu et un peu de réalisme, les Marseillais devraient renouer avec le succès dans une semaine face à Valenciennes et cela devient urgent.

par seb le mardi 14 novembre 2006 à 07h47
Damien Ledentu pour OM-Valenciennes
OM - Valenciennes : Ribéry incertain

Toifilou Maoulida : son actualité