Nantes 2-1 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Le très chargé mois de septembre bat son plein et les Olympiens, 4 jours après leur qualification à Montpellier en Coupe de la Ligue et 4 autres avant le match retour du premier tour de la Coupe UEFA à Mlada Boleslav, se déplacent à Nantes, auteur d'un début de saison catastrophique et qui vient de changer d'entraîneur.
Albert Emon doit toujours se passer de Mathieu Valbuena et Djibril Cissé qui continuent de se soigner. Pour le reste, le groupe est sans surprise avec les absences de Mehdi Sennaoui, Leo, Khalifa Ba, Garry Bocaly, Hassoun Camara et Thomas Deruda.
L'équipe type est alignée dans un 4-3-3 habituel. Cédric Carrasso est le dernier rempart, Habib Beye, Ronald Zubar, Renato Civelli et Taye Taiwo (de droite à gauche) sont les défenseurs, Lorik Cana et Modeste M'Bami sont les milieux récupérateurs, Franck Ribery est libre de ses mouvements derrière Samir Nasri (à droite), Mamadou Niang (à gauche) et Mickael Pagis (dans l'axe) qui forment le trident offensif.
Sébastien Hamel, Bostjan Cesar, Alain Cantareil, Salomon Olembé, Wilson Oruma, Toifilou Maoulida et Habib Bamogo complètent la feuille de match.

La rencontre débute par une gigantesque occasion nantaise mais Carrasso est miraculeusement sauvé par son poteau puis Taiwo sauve sur sa ligne après une tête de Rossi. Il faut attendre une vingtaine de minutes pour voir la seule tentative dangereuse des Olympiens de la première période mais le tir de Pagis est détourné par la tête de Cetto. Peu avant la pause, Nantes exploite une Nième erreur de relance marseillaise et ouvre le score par Payet après un beau mouvement collectif.
Dès le retour des vestiaires, les Canaris se baladent dans la défense olympienne et doublent la mise par Norbert. Les Phocéens sont incapables de réagir même après l'expulsion de Cetto et les entrées de Bamogo et Maoulida. Sur une frappe précise et puissante, Niang réduit le score mais, alors qu'il reste un quart d'heure, les Olympiens n'ont qu'une unique occasion nette de revenir au score (coup-franc indirect de Taiwo dans les arrêts de jeu) et s'inclinent logiquement.

Cédric Carrasso (5) : Il a tout d'abord été aidé par son poteau en tout début de match. Par la suite, il a fait une bonne sortie devant Rossi et a été globalement peu aidé par sa défense fébrile. Il a aussi fait un dégagement au pied douteux. Finalement, il a été peu sollicité mais a encaissé deux buts et il ne pouvait rien sur ces deux actions.
Habib Beye (4.5) : Le capitaine phocéen a eu du mal et a commis pas mal d'erreurs techniques à la relance. Comme pour la plupart de ses coéquipiers, un match à oublier pour le Sénégalais.
Taye Taiwo (5) : Le Nigérian a été peu sollicité car les Nantais sont étonnamment plus passé par leur aile gauche. Il a globalement peu souffert et n'a pas été trop mis en difficulté. Il aurait pu égaliser dans les arrêts de jeu mais son coup-franc a été détourné en corner.
Ronald Zubar (4.5) : Il a alterné quelques bonnes interventions et des erreurs de placement et de relance (notamment sur le premier but nantais). En fin de match, il est monté d'un cran mais sans la moindre influence sur le résultat.
Renato Civelli (4.5) : Le second stoppeur marseillais a lui aussi fait quelques bonnes choses mais a globalement souffert face à la volonté des attaquants nantais.
Lorik Cana (5) : L'Albanais a sûrement fait son plus mauvais match depuis le début de la saison avec trop peu de ballons récupérés et donc un OM sans munition. De plus il a perdu plus de ballons qu'à l'habitude. Même à un de plus après le rouge de Cetto, le milieu de terrain olympien n'a pas réussi à s'imposer. Il est sorti avant la fin du match.
Wilson Oruma (non noté) : Il a donc remplacé Cana pour les dernières minutes et n'a pas eu le temps de s'illustrer.
Modeste M'Bami (4) : Le Camerounais n'a pas été très à l'aise face à la fougue des Jaunes. Il a du faire beaucoup de fautes (il a d'ailleurs pris son premier carton jaune avec l'OM) sans jamais s'imposer. Il est logiquement sorti en début de seconde mi-temps.
Habib Bamogo (non noté) : Il a évolué ailier droit et malgré quelques bons ballons n'a rien réussi d'intéressant. Il s'est aussi énervé et a écopé d'un carton jaune inutile.
Franck Ribery (4.5) : Très effacé, il a touché quelques ballons mais n'a jamais réussi à accélérer et à être décisif, très bien surveillé par les Nantais. Il est aussi très peu revenu chercher la balle très bas comme il le fait d'habitude.
Samir Nasri (5) : Il a alterné sa position sur l'aile droite et dans l'axe avec Ribery. Il a tenté quelques percées et tirs mais rien de fulgurant. Après les sorties de M'Bami (puis de Cana), il est passé complètement milieu axial sans plus de réussite.
Mamadou Niang (6) : L'ailier gauche phocéen s'est battu, est revenu défendre et a tenté quelques tirs. Sur l'un deux, il a réduit le score et a redonné de l'espoir aux siens. Mais il était trop seul pour au moins ramener un point de la Beaujoire.
Mickael Pagis (5) : Présent en début de match avec beaucoup de ballons touchés en milieu de terrain, il s'est petit à petit éteint, comme son équipe. Excepté une frappe en milieu de première mi-temps, détournée par la tête de Cetto, il n'a pas réalisé d'action intéressante.
Toifilou Maoulida (non noté) : Il a remplacé le numéro 10 marseillais mais n'est jamais parvenu à faire pencher la balance, touchant un minimum de ballons.

C'est donc la première contre-performance olympienne de la saison dans le jeu mais aussi dans le résultat. Les Marseillais ont été incapables de réagir (malgré la supériorité numérique), visiblement émoussés et ont fait énormément d'erreurs techniques.
Individuellement, des performances pas très brillantes. Seul Mamadou Niang est sorti un peu du lot tandis que Modeste M'Bami a été le moins en vu (suivi de près par bon nombre de ses coéquipiers).
Les deux prochains matches (avant la trêve internationale) vont être très intéressants car ils vont permettre de savoir comment le groupe va réagir après ce premier mauvais résultat en plus de deux mois de compétition. Rendez-vous en République Tchèque jeudi puis contre Toulouse dimanche pour avoir un premier indice sur les capacités de réaction de l'OM version 2006-07.

par seb le lundi 25 septembre 2006 à 19h53
Affaire Clerc : l'OM sanctionné
L'OM et le Ramadan : Samir Nasri se confie

Habib Beye : son actualité