Montpellier-OM:coupe en bois pour équipe en bois ?

  •    
  •    
  • om facebook

Les Marseillais ont l'habitude de subir des crasses de tous bords. Cette fois-ci presque tous les clubs sont concernés par cette même galère : la coupe de la Ligue est présente dans le calendrier. Beaucoup de personnes ont du mal à le comprendre, vu que cette coupe semble ridicule. Mais il faudra quand même se plier à ce match et affronter avec envie et solidarité l'équipe de Montpellier.

Le club de Loulou Nicollin a beaucoup de mal à débuter ce championnat de L2 qui devient de plus en plus dur. Ce président n'ayant pas la langue bien planquée dans sa poche n'hésite pas à fusiller certains joueurs dont le rendement est insuffisant. Il affiche clairement et avec un phrasé sans surprise son mécontentement. Les recrues lui semblent plutôt correctes et le recrutement ne lui parait pas stupide. Il a un petit peu le même soucis que l'effectif marseillais censé être "la meilleure équipe depuis 10 ans". Le syndrome de la feignasse ! De leur côté la généreuse prime élevée pour une victoire contre Marseille ne sera pas là. Il ne doit y avoir que le PSG qui affiche sa peur. Dieu que cette L1 est malade. Non, Nicollin va aller voir les troupes pour leur dire d'au moins bouger leurs jambes voire plus. Il ne souhaite que ça. Il va demander à certains qu'ils doivent prouver d'autres choses pour justifier ce qu'ils touchent par mois. C'est normal.
Le club marseillais a pour l'instant le moral. La réussite est là avec un début de championnat très convaincant. Deux clubs de prestige sont tombés contre les phocéens et dans la même semaine, le club a pris une option sur la qualification en coupe d'Europe. Non, franchement, le principe des matchs couperets de ce type ne dérange en rien le club olympien. Il acquiesce sans broncher de se taper l'Intertoto, c'est dire. Point de soucis pour l'Olympique de Marseille ; il a bien compris qu'il faudra disputer ce match en se concentrant encore sur la rencontre. Cette coupe est en sucre mais peut offrir un billet direct pour la magique coupe UEFA au final. Ce n'est même plus un bonus, c'est une récompense plus que légitime pour ce pensum. Cette compétition ne concerne que les clubs professionnels, elle a surtout le chic de rajouter une surcharge à un calendrier déjà bien rempli. Entre deux matchs de championnat, l'entraîneur Albert Emon va encore se débrouiller pour faire tourner son effectif. Classique pour une rencontre qui ne risque pas de déchaîner les foules, vu que cette coupe est placée sous le signe chinois de la pochette surprise. On demande aux grandes formations françaises de tendre gentiment la joue pour filer leurs internationaux. Il faudrait peut-être aussi sortir sa calculatrice, et avec le sourire ? Le temps de jeu de certains devient vite important si les dirigeants n'ont pas la lucidité de faire reposer leurs cadres par moments. La donnée est simple : il va falloir brider le club pour gérer la surcharge. Heureusement que notre équipe n'est seulement dopée que par les supporters...
Va t-on envoyer les minots ? Dans un sens oui. La plupart de nos joueurs sont très jeunes et certains cadres vont avoir l'occasion de souffler puisque le turn-over et les changements judicieux du coach Emon le permettent. Mais ce ne sera pas la même rengaine que le nul héroïque obtenu au parc. D'une part parce que l'accueil des Marseillais a toujours été très bon et que les deux clubs s'apprécient depuis toujours. D'autre part, parce qu'au final, le stade sera peut-être même plus rempli par des supporters marseillais que d'Héraultais...
Bien entendu, cette rencontre ne devrait pas ressembler à ce match de folie qui a fait parler de lui lors d'un 5-4 mémorable. Non c'est plutôt une lutte virile mais correcte qui va avoir lieu. Un match haché est à prévoir entre des joueurs qui ont envie de se racheter pour montrer qu'ils ont des tripes et une formation phocéenne qui avance, qui avance... Mais il faudra un jour nous expliquer pourquoi cette coupe minable est possible. Enrichir France Télévision ? Nos joueurs font l'image et on paye la redevance pour alimenter le compte bancaire des incultes en ballon rond qui font le son ? C'est à hurler de rire ! L'équipe marseillaise semble gourmande cette année et ne crachera pas sur cette coupe. Le club de l'Hérault ne pouvait pas mieux tomber avec ce tirage car il n'y aura jamais de malaises. Ce qui peut plomber l'issue de cette rencontre n'est que la crainte d'avoir des regrets. Les dirigeants marseillais ont envie de croquer dans tout ce bouge même avec le ventre plein de matchs. Chaque confrontation sera à gagner : enfin une bonne nouvelle ! La disette de titre est tellement longue qu'une Coupe de la Ligue en carton nous calmerait un peu. Une très bonne place en championnat restant l'objectif final.

Une rencontre sérieuse, appliquée de notre équipe devrait suffire pour gagner ce match. Le groupe semble avoir un esprit sain. Le coach semble bien gérer ses joueurs. Ce match reste pourtant inutile ! Cette Coupe de la Ligue ne sert à rien. Qu'on se le dise ! Certains hauts placés dans les instances se traînent dans des faux-problèmes en oubliant certaines méthodes crades ; là c'est sûr, ils tournent au caviar et surtout au champagne. Elle porte bien son nom la Coupe de la Ligue. Un autre match SVP garçon... L'équipe marseillaise répondra présent, elle va faire ce match avec tout le sérieux que mérite le club de Nicollin. La victoire sera belle, la défaite ne serait même pas une catastrophe. Mais on salive d'avance à entendre les paroles de moustachus qui regretteront le manque de jus de certains joueurs cet hiver... Quelque soit la formation qu'on alignera, la victoire devrait être largement à notre portée. Tout le groupe semble marcher dans le même sens. On devrait, nous, éviter ce problème de fatigue au moins pendant un certain temps. Parce qu'en ce moment, notre équipe actuelle est une drogue tellement bonne, qu'il ne faut pas hésiter à faire tourner !

par krovider le mercredi 20 septembre 2006 à 09h16
Affaire Clerc : l'OM ne renonce pas
Nantes : Eo remplace Le Dizet et attend l'OM de pied ferme

Wilson Oruma : son actualité