L'été de l'OM

  •    
  •    
  • om facebook

Chaque été depuis maintenant plus de 13 ans, la ville de Marseille s'était habituée à la désormais célèbre valse des joueurs, des entraîneurs et des dirigeants. En gros " la valse marseillaise " et son éternel instabilité chronique faisait de Marseille, non pas forcément que la risée des Parisiens, mais aussi la honte et la colère de ses propres supporters, lassés de voir ce jeu de chaise musicale égratigné notre blason et notre passé si riche.

Au sortir d'une Coupe du Monde plus que réussie de la part de nos joueurs français, l'un d'entre eux fut la révélation de cette compétition et ce joueur appartient à notre club. D'un côté nous étions ravis que Francky explose aux yeux de la planète, nous, on l'avait déjà vu à l'oeuvre, on savait de quoi il était capable et d'un autre côté on savait que c'était le début de la fin de notre histoire d'amour avec ce joueur que tous les grands clubs s'arracheraient à coups de millions, ce par rapport à quoi nous sommes impuissants tellement l'attrait de clubs aussi prestigieux avec des salaires qui vont avec, sont de véritables rouleaux compresseurs de clubs français comme le notre. Comment le petit Francky (il y a deux ans, il était en National) allait résister à tout ce remue-ménage autour de lui ?

Et bien oui, notre pote Franky a pris le melon comme cela était prévu. Que pouvait-on alors lui reprocher à ce moment là ? De vouloir jouer autre chose que la Coupe à Toto après une finale de Coupe du Monde, après avoir fait des passes à Zizou ?
On a tous eu un sentiment de trahison et pourtant ce n'est pas notre copain, mais il nous a fait rêver, comme l'a fait Didier avant lui et Didier nous avait bien lâché après un an alors qu'il respirait OM ! Alors comment penser qu'on allait garder le petit Franck ?

La différence avec ces 13 dernières années est justement là ! Nous avons enfin une équipe dirigeante qui a été reconduite d'une année sur l'autre et bizarrement une certaine continuité qui va avec. Pape porte vraiment bien son prénom, il aura retenu Ribéry dans notre club avec un projet sportif à moyen terme et ça, c'est exceptionnel ! Cette continuité tant espérée dans notre club, que ce soit au niveau de l'équipe dirigeante ou au niveau de l'effectif, parle déjà d'elle-même. L'année dernière, avec certes plus de matchs de Coupe à Toto, nous étions derniers au bout de 5 journées, aujourd'hui vous connaissez le résultat ! Il n'y a pas de recette miracle, ou plutôt si y' en a une, la stabilité. Vous me direz, la stabilité c'est bien beau, mais pour cela il faut que l'équipe dirigeante en place soit crédible et cohérente. Et bien Pape a l'air de rassembler tous ses facteurs. Avant le bras de fer qui l'a opposé à Ribery, il a du faire front à un autre souci de taille, le remplacement de Jean Fernandez, parti pour des raisons qui lui appartiennent, les récents présidents qui ont occupés ce poste depuis 13 bonnes années auraient inévitablement sélectionner un nom " clinquant " pour satisfaire l'appétit de quelques supporters qui préfèrent des noms plutôt qu'un profil et bien Pape a encore frappé par son bon sens et sa patience pour peser le pour et le contre et il a opté une fois de plus pour la continuité, ce qui fonctionne, jusqu'ici plutôt bien. Certains regrettent peut-être l'arrivée d'un Zeman, mais son temps d'adaptation, ses problèmes de langue et le fait qu'il aurait sans nulle doute voulu imposer un nouveau système de jeu aurait replongé le club dans un semblant de reconstruction, un sentiment de déjà vu, en fait. En plaçant Emon à ce poste, il a maintenu cet esprit conquérant qui a fait que l'OM a bien finit sa saison 2005/06 à partir du moment où l'équipe s'est montrée plus offensive. Je pense que ce choix était le meilleur même si l'OM a le droit à un grand technicien reconnu sur son banc, mais pas n'importe lequel et c'est ce qu'a su faire Pape.

Dernier volet d'un été mouvementé : les transferts !
Avant d'avoir réalisé le plus gros coup de l'été en gardant Franck à bord et en ridiculisant au passage notre lointain ami Aulas, auparavant les dirigeants avaient déjà fait signer Cissé, alors blessé pour 5 mois, ce qui montre une certaine humanité dans un football qui en manque beaucoup trop. Si l'équipe maintient son rythme jusqu'au retour de ce dernier, nous avons de beaux jours devant nous. Nous avons récupéré des jeunes prometteurs à l'image de Valbuena, un autre présenté comme un futur grand défenseur central, Zubar, et comme le veut désormais la tradition nous avons eu notre Parisien le dernier jour du mercato. Sur les forums, les opinions étaient très partagées quant à sa venue, attendons la suite pour juger, mais si nous avons de la chance et que M'Bami retrouve son niveau qu'il avait avec Lorik il y a deux ans, là aussi nous avons de beaux jours devant nous.

Pour résumer tout ceci, je suis très satisfait de tout cela. Fini " les contrats de 8 ans " à des joueurs de seconde zone qui nous plombent les finances tout en les prêtant à droite à gauche et qui marquent en général quand ils viennent au Vél' ! Fini les changements d'entraîneurs tous les 3 mois. Nous ne sommes plus dans une éternelle année de transition, ça c'était l'année dernière !
Si on maintient le cap à tous les niveaux avec tout ce que cela implique, l'OM s'installera à nouveau dans les hauteurs du classement durablement et nous aurons enfin droit à nos matchs du mardi et du mercredi soir.

Mais tout ceci à un prix pour nous, supporters : la patience, le bon sens et bien sûr, cela va de soi, un soutien sans faille.
Merci à l'équipe dirigeante, merci à tous les supporters qui font que Marseille est Marseille et restera Marseille et merci à OMplanète qui nous permet de nous exprimer et pour finir Allez l'OM.

par El niño le samedi 16 septembre 2006 à 12h14
Montpellier vraiment en forme ?
OM - Bordeaux : un groupe de 19 Girondins

Stade Vélodrome : son actualité