Auxerre 0-3 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Après la courte trêve internationale du milieu de semaine, le championnat reprend avec un déplacement, a priori plus difficile que le précédent, à Auxerre. Les Bourguignons ont moyennement débuté leur saison vu qu'ils ont fait 2 matches nuls en L1, ont gagné la Coupe à Toto mais auront un match retour au second tour préliminaire de la Coupe UEFA compliqué après leur défaite 1-0 en Belgrade.
Albert Emon a du se passer de Lorik Cana (récemment blessé) tout comme de Djibril Cissé et Mathieu Valbuena (eux aussi à l'infirmerie). Les " lofteurs " Leo, Khalifa Ba, Salomon Olembé et Péguy Luyindula ne sont pas retenus tout comme Mehdi Sennaoui, Garry Bocaly et Hassoun Camara.
Le 11 olympien est donc composé de Cédric Carrasso dans le but, Habib Beye, Ronald Zubar, Bostjan Cesar et Taye Taiwo sont les 4 défenseurs de droite à gauche, Sabri Lamouchi est le milieu le plus défensif et axial, Franck Ribery (plutôt à gauche) et Wilson Oruma (légèrement à droite) évoluent un cran plus haut, Toifilou Maoulida (à droite), Mamadou Niang (à gauche) et Mickael Pagis (au centre) forment le trident offensif. C'est donc un 4-3-3 très classique.
Sébastien Hamel, Alain Cantareil, Renato Civelli, Samir Nasri, Mame N'Diaye et Habib Bamogo sont sur le banc de touche, sur lequel il reste encore une place de libre.

L'OM prend rapidement le match en main et il faut attendre une vingtaine de minutes pour voir la première occasion mais Maoulida bute sur Cool. Petit à petit, les Auxerrois se reprennent mais ne sont pas vraiment dangereux. Alors qu'on se dirige vers la pause, sur un dégagement de Carrasso, Pagis, Niang et Ribery combinent dans la surface et c'est le numéro 7 marseillais qui ouvre le score.
Dès le retour des vestiaires, Niang déborde sur la gauche puis centre pour Maoulida dont la frappe du gauche est imparable pour Cool, abandonné par sa défense. Quelques secondes plus tard, Akalé est expulsé pour un coup de coude inutile sur Zubar. Le match semble alors plié et Ribery cède sa place à Nasri. Le jeune Phocéen, sur son premier ballon, fait la différence en dribblant plusieurs bourguignons, sert Niang dont le centre est repris par Pagis dans le but vide. Les 20 dernières minutes sont anecdotiques vu que les Olympiens gèrent le plus tranquillement possible ce large succès.

Cédric Carrasso (6) : Pas grand-chose à faire pour le portier marseillais qui a bien stoppé une frappe d'Akalé en première mi-temps. Pour le reste, il s'est bien appliqué sur ses dégagements au pied.
Habib Beye (6.5) : Il était dans la zone du plus dangereux des Auxerrois, Akalé. Il l'a globalement bien tenu même si l'ailier bourguignon est passé une ou deux fois. Sa seconde mi-temps a été plus tranquille après l'expulsion de l'Ivoirien. Il n'a donc pas participé au jeu offensif.
Taye Taiwo (6) : Vu que les Auxerrois ne sont pas passés sur son aile, il n'a quasiment pas été sollicité et a proprement réalisé les rares choses qu'il lui a été données de faire. Il n'est pas trop montré mais a quand même fait un bon centre en première mi-temps et 2 frappes lointaines en fin de match.
Ronald Zubar (6.5) : Le stoppeur droit de l'OM est venu épauler Beye quand Akalé repiquait dans l'axe mais n'a pas été mis en danger. Il a été propre dans ses interventions et ses relances excepté à une reprise en fin de rencontre.
Bostjan Cesar (6) : Le stoppeur gauche slovène a vécu une rencontre paisible vu la faiblesse offensive bourguignonne et que tout se passait de l'autre côté.
Sabri Lamouchi (6.5) : Il a pris la place de Cana et, dans un style complètement différent, a répondu présent. Il a récupéré moins de ballons mais a gêné, pressé et surtout orienté le jeu et gardé le ballon. Il a donc été précieux et important.
Wilson Oruma (6.5) : Légèrement positionné à droite, il a lui aussi surtout couru, pressé, gardé le ballon et fait de bon appels pour des passes courtes et faire courir les Auxerrois. Il a aussi donné une passe décisive à Maoulida mais le numéro 13 marseillais a buté sur Cool.
Franck Ribery (7) : Il a été le pendant du Nigérian à gauche et a logiquement été plus porté vers l'avant avec des accélérations, des dribbles. Il a surtout été décisif en ouvrant le score en toute fin de première mi-temps sur un geste intelligent. Il est aussi à l'origine du but de Maoulida en servant Niang. Il n'a joué que 70 minutes et devrait donc être frais jeudi.
Samir Nasri (non noté) : Il a remplacé le balafré et a été décisif sur son premier ballon avec une série de dribbles et une belle passe pour Niang qui a servi Pagis pour le 3-0. Pour le reste, il a bien tiré un coup-franc et fait une frappe de loin très dangereuse. C'est donc une très bonne rentrée.
Toifilou Maoulida (6.5) : Il a commencé par une superbe occasion mais il a buté sur Cool. Par la suite, on l'a surtout vu en début de seconde mi-temps avec des récupérations assez basses et surtout un beau but du gauche prenant toute la défense auxerroise à défaut.
Alain Cantareil (non noté) : Il a remplacé Maoulida pour les 5 dernières minutes et a évolué milieu gauche.
Mamadou Niang (7) : Le Sénégalais a joué ailier gauche. Il a été dans l'action du premier but et a fait 2 passes décisives sur les 2 suivants après des débordements sur la gauche et des centres. Il n'a pas eu d'occasion de but.
Habib Bamogo (non noté) : Il a pris la place du Sénégalais et a pu jouer un quart d'heure sans pouvoir se mettre en avant.
Mickael Pagis (6) : Très timide en première mi-temps car il revenait très bas, il a quand même été dans l'action de l'ouverture du score avec un beau contrôle dos au but puis un raté qui a profité à Ribery. Il a été un peu plus présent après le repos avec beaucoup de ballons touchés, aidant ses milieux à orienter le jeu et garder la balle. Il a été aussi présent et efficace sur sa seule occasion (comme contre Rennes) pour le 3-0 qui a définitivement scellé l'issue du match.

Les Olympiens ont donc frappé un grand coup avec une maîtrise impressionnante et inattendue (surtout défensivement). Ils n'ont jamais été inquiété et ont marqué à des moments importants et stratégiques.
Individuellement, des prestations homogènes, sérieuses et solides de tous les Olympiens. Impossible donc de dire qui a été le meilleur et surtout qui a été le moins bon tellement tous les Phocéens ont tous été au diapason.
Il faudra maintenant ne pas faire de bêtise jeudi et se qualifier pour le tableau final de la Coupe UEFA en ne perdant contre Berne avant de penser à confirmer ce bon début de championnat contre Le Mans le dimanche suivant.

par seb le dimanche 20 août 2006 à 18h44
Boumsong n'ira pas à Hambourg
Un arbitre macédonien pour OM - YB Berne

Toifilou Maoulida : son actualité