OM 2-0 Rennes : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

C'est le 5ème match officiel de la saison pour les Olympiens mais seulement le 1er au Vélodrome (la Coupe à Toto a eu lieu à Fos-sur-Mer). A cette occasion, les Phocéens espèrent bien gagner leur premier match (après 5 résultats nuls) contre Rennes, défait à domicile par Lille le week-end dernier.
L'entraîneur marseillais conserve quasiment le même groupe qu'en Suisse jeudi si ce n'est l'absence de Renato Civelli, suspendu après un carton rouge reçu contre Lille en amical. Djibril Cissé est quant à lui toujours en rééducation ; Leo, Khalifa Ba, Salomon Olembé, Koke et Péguy Luyindula sont encore en attente d'un transfert. Hassoun Camara et Mame N'Diaye sont à la disposition de la CFA2 pour le début du championnat.
Albert Emon conserve son 4-3-3 composé de Cédric Carrasso dans le but, Habib Beye à droite de la défense, Taye Taiwo à gauche, Ronald Zubar et Bostjan Cesar sont les stoppeurs, Lorik Cana et Sabri Lamouchi sont les milieux récupérateurs, Mickael Pagis évolue un cran plus bas que Franck Ribery, Mamadou Niang et Habib Bamogo.
Sébastien Hamel, Alain Cantareil, Garry Bocaly, Samir Nasri, Wilson Oruma et Toifilou Maoulida sont sur le banc. On peut donc noter qu'il n'y a que 6 remplaçants alors qu'il pourrait y en avoir un de plus.

Le début de match est assez équilibré et il faut un sauvetage de Zubar et Cesar devant Briand pour réveiller leurs coéquipiers car sur le contre Ribery est crocheté dans la surface mais l'arbitre, pourtant à quelques centimètres de l'action, ne dit rien. En fin de mi-temps, Cana se bat comme un lion pour récupérer un ballon puis le donner à Pagis qui ouvre le score. Juste avant le repos, Lamouchi dégage un ballon sur sa ligne après un immense cafouillage suite à un corner.
Au retour des vestiaires, le dispositif offensif change avec Pagis qui passe en pointe, Niang se décale sur la gauche, Bamogo est à droite et Ribery recule derrière ce trio. La mi-temps reprend avec un coup-franc puissant de Niang puis un nouveau penalty oublié sur Pagis. En fin de match les 3 attaquants (Bamogo, Pagis et Niang) sortent et sont remplacés par Maoulida, Nasri et Oruma. Ribery est de plus en plus inspiré et percutant et s'est lui qui donne le second but à Maoulida sur un plateau en fin de match.

Cédric Carrasso (5) : Relativement peu sollicité malgré les assez nombreuses offensives rennaises, il a bien fait les quelques arrêts qu'il a eus à faire. Pour le reste, encore trop peu de présence aérienne et des relances au pied trop souvent gâchées.
Habib Beye (6) : Le capitaine phocéen a très bien tenu son couloir droit avec calme et sérénité, ce qui tranche avec les autres défenseurs.
Taye Taiwo (4) : Très souvent mal placé, il a donc laissé de l'espace à ses adverses directs qui se sont régalés à passer de son côté. Il a aussi fait plusieurs relances calamiteuses. Il a vraiment du mal à démarrer cette saison et ne progresse pas du tout dans ses points faibles.
Ronald Zubar (6) : Le stoppeur droit de l'OM n'a pas été pris en défaut mais ça a été très limite à de nombreuses reprises. Assez étonnamment, vu la fébrilité globale de la défense, l'OM a, pour le moment, la meilleure défense de la L1.
Bostjan Cesar (5.5) : Le Slovène a lui aussi souffert face aux attaquants Bretons mais n'a pas été pris à revers. Malgré les 0 buts encaissés en 2 matches de L1, cette défense semble quand même bien friable.
Lorik Cana (7) : Le milieu de terrain récupérateur de l'OM a une nouvelle fois été l'un des meilleurs joueurs sur le terrain avec une énorme combativité et, pour une fois, peu de faute et pas de carton. Il a aussi été décisif avec une belle action pleine de hargne et une passe précise sur l'ouverture du score.
Sabri Lamouchi (4) : Il a été très peu présent et a surtout raté beaucoup de passes dont certaines auraient pu avoir de lourdes conséquences. C'est l'un de ses plus mauvais matches sous le maillot Blanc.
Franck Ribery (6.5) : Assez timide en première mi-temps, il n'a placé qu'une belle frappe. Replacé derrière le trio offensif durant les 45 dernières minutes, il a été beaucoup plus actif avec de belles percées balle au pied et une passe décisive en toute fin de match. C'est lui qui a réellement animé le jeu phocéen et a été le détonateur offensif marseillais.
Mamadou Niang (5.5) : Avant-centre en première période puis ailier gauche, il a été globalement maladroit surtout sur un caviar de Nasri en fin de match. Il a par contre été remuant et volontaire et a aussi très bien tiré un coup-franc.
Wilson Oruma (non noté) : Il a remplacé le Sénégalais en fin de match et a jute eu le temps de louper une frappe pourtant facile.
Habib Bamogo (4) : Il a alterné sur les 2 ailes (avec Ribery) en première mi-temps puis a joué uniquement à droite après le repos. Il a été très maladroit et n'a fait quasiment jamais le bon choix.
Toifilou Maoulida (non noté) : Il a remplacé l'ex-Nantais et a permis aux siens de faire le break en mettant un plat du pied précis sur une offrande de Ribery.
Mickael Pagis (5.5) : Très emprunté et maladroit dans un poste en retrait des attaquants, il a néanmoins marqué sur sa seule occasion d'un plat du pied précis. En seconde mi-temps, positionné comme un vrai avant-centre, il a été très précieux avec de bonnes remises. Il aurait aussi du obtenir un penalty.
Samir Nasri (non noté) : Il a remplacé Pagis pour densifier le milieu de terrain et a distillé une très belle longue ouverture à Niang qui l'a vendangée.

Les Olympiens ont donc bien négocié leur premier match au Vélodrome avec un succès logique et très bien géré. Ils se positionnent donc en haut du classement dès le début du championnat, contrairement à la saison dernière.
Individuellement des prestations très hétérogènes de la part des Phocéens avec un bon duo Lorik Cana/Franck Ribery et un trio Taye Taiwo/Sabri Lamouchi/Habib Bamogo faible.
Après les matches internationaux du milieu de semaine, il faudra aller jouer à Auxerre samedi pour un déplacement compliqué puis recevoir Berne pour tenter d'accéder au tableau final de la Coupe UEFA.

par seb le mardi 15 août 2006 à 00h05
Koke part en Grèce
Luyindula demain à Levante

Mickaël Pagis : son actualité