OM 0-0 Dniepopetrovsk : L'OM rate le coche

  •    
  •    
  • om facebook

Après une énième saison de transition marquée notamment par une finale de coupe de France perdue face à son meilleur ennemi, l'Olympique de Marseille attaque dès le 15 juillet l'exercice 2006-2007 pour cause de coupe Intertoto. A défaut d'avoir considérablement renforcé son effectif, le club phocéen semble décidé à conserver ses éléments les plus convoités et notamment sa star Franck Ribery. La stabilité semble donc bien présente à l'amorce d'une saison qui, on l'espère tous, permettra au plus grand club français de retrouver la prestigieuse ligue des champions et pourquoi pas de dépoussiérer sa salle des trophées. Pour ne pas commencer de la pire des manières cette nouvelle saison, il faudra donc battre Dniepopetrovsk dans une double confrontation qui ne s'annonce malheureusement pas simple étant donné que les marseillais ne sont évidemment qu'en phase de préparation.

Le match : Albert Emon aligne un 4-3-3 ce soir. Cédric Carasso est suspendu et laisse donc sa place à Sébastien Hamel .On note également la première apparition en match officiel de Ronald Zubar qui jouera en défense centrale aux côtés de Renato Civelli. La rencontre se déroule exceptionnellement au Stade Parsemain à Fos-sur-Mer étant donné que le stade Vélodrome est occupé pour accueillir le concert de Johnny demain soir.



En ce tout début de match, les ukrainiens durcissent le jeu. Les marseillais ont la possession du ballon mais celle-ci est stérile. Zubar fait bonne impression en lisant bien le jeu.

7ème minute : Pagis tente un retourné à l'entrée de la surface ukrainienne. Malheureusement, il n'arrive pas à ajuster sa frappe qui termine loin du cadre de Kernozenko

8ème minute : Sur un coup franc excentré en faveur des ukrainiens, Kostyshin reprend de la tête mais celle-ci est trop décroisée et ne cause aucun danger à Hamel.

12ème minute : Un joueur de Dniepropetrovsk est l'auteur d'un tacle en retard sur Nasri. Les ukrainiens n'hésitent vraiment pas à aller au contact en ce début de match.....

Depuis quelques minutes les joueurs de Dniepropetrovsk posent beaucoup de difficultés aux phocéens qui n'ont plus la possession du ballon. Il n'y a pas beaucoup d'intensité. Samir Nasri est assez transparent, de même que Wilson Oruma.

17ème minute : 17ème minute : frappe de Shelayev qui termine loin des cages d'Hamel.

19ème minute : Superbe passe en profondeur de Cana pour Maoulida. Ce dernier part seul au but mais malheureusement sa frappe est repoussée par le portier ukrainien. C'est la première grosse occasion de la rencontre.

24ème minute : Mamadou Niang tente une frappe. Celle-ci est déviée et le ballon file dans les bras de kernozenko

25èmeème minute : Coup franc plein axe pour les ukrainiens. La frappe de Nazarenko termine assez nettement au dessus des buts d'Hamel.


29ème minute : Superbe mouvement offensif coté phocéen. Maoulida est l'auteur d'un raid sur le côté droit et centre à l'intention de Pagis qui remet intelligemment de la poitrine pour Niang côté gauche. Ce dernier frappe le ballon de demi volée directement dans les bras du gardien ukrainien.

30ème minute : Maoulida se distingue une nouvelle fois sur son côté droit .Son centre est repoussé par l'arrière garde ukrainienne. Taiwo surgit et est l'auteur d'une frappe écrasée que Pagis dévie. La balle frappe l'équerre. Encore raté.....

Les marseillais commencent à pousser et multiplient les occasions dangereuses. Reste le plus important qui est de concrétiser. Si Cana ratisse toujours de façon impeccable les ballons au milieu, Oruma et Nasri sont quant à eux transparents.

Mamadou Niang confirme qu'il est très à l'aise sur le côté gauche dans ce système en 4-3-3.


33ème minute : Centre de Niang pour la tête de Maoulida qui termine sur le poteau extérieur de Nazarenko. Le ballon file en six mètres. Grosse occasion encore une fois pour les phocéens.

Les marseillais sont vraiment très pressants en ce moment. La défense ukrainienne est loin d'être souveraine. A chaque accélération phocéenne, il y a danger.

Les olympiens sont incontestablement montés en puissance durant cette première mi-temps.

42ème minute : Coup franc rapidement joué par Nasri qui décale Taiwo côté gauche. Ce dernier centre parfaitement dans la course de Pagis qui se fait pousser dans le dos par un défenseur ukrainien. L'arbitre ne siffle pas le penalty qui s'imposait.

C'est la mi-temps. Pour un premier match officiel qui intervient en pleine préparation, les olympiens s'en sortent plutôt biens. Après un début de match difficile, ils ont su accélérer et se montrer plusieurs fois dangereux. La défense à l'image de Ronald Zubar est sereine. Le seul bémol se situe au niveau de la création au milieu puisque Nasri et Oruma sont assez transparents mais l'activité de Maoulida et Niang sur les côtés notamment permet néanmoins à l'Olympique de Marseille de se créer plusieurs occasions.

46ème minute : Sur un corner en faveur des Ukrainiens, le ballon est dévié au premier poteau et termine au dessus de la barre transversale de Hamel. Un défenseur olympien intervient et dégage en corner. Ce dernier ne donne rien.

Les olympiens ont des difficultés en ce début de seconde mi-temps pour se projeter vers l'avant. Les joueurs de Dniepropetrovsk semblent jouer le 0-0....

Dans les tribunes, Djibril Cisse est assis aux côtés de Pape Diouf. L'international français est la grande recrue du mercato estival des phocéens.

55ème minute : Passe en retrait de Niang pour Pagis qui tente une frappe puissante en première intention. Le portier ukrainien s'interpose brillamment.

62ème minute : Coup franc intéressant pour l'OM aux 25 mètres. Il est frappé par Niang au premier poteau, juste à côté du poteau gauche de la cage ukrainienne !

Pour le FC Dniepropetrovsk, Glavina remplace Bartulovic. Trois minutes plus tard, Bamogo entre à la place de Pagis.

Ronald Zubar est l'auteur d'une intervention parfaite devant un attaquant ukrainien. L'international espoir est l'auteur d'un très bon match.

70ème minute : Nasri, auteur d'une prestation plutôt médiocre, se fait remplacer par Deruda. Un choix défensif de la part d'Albert Emon.

73ème minute : Bamogo élimine brillamment deux adversaires mais il se fait dans la foulée sécher par derrière par un défenseur ukrainien. Enorme faute qui n'occasionne pourtant même pas de carton jaune de la part d'un arbitre plutôt laxiste sur le coup....

Mathieu Valbuena remplace Oruma. Elu meilleur joueur du dernier championnat de National, Valbuena pourrait bien être la révélation de la saison 2006-2007. On l'espère tous tout du moins.

80ème : Glavina reprend de volée un centre de Nazarenko. Hamel intercepte parfaitement le cuir.

82ème minute : Centre de la droite de Niang pour Bamogo qui reprend le ballon de la tête. Sans danger néanmoins puisque la balle termine sa course à côtés des buts de Kernozenko.

Côté ukrainien, Bidnenko entre à la place de Kostyshyn. Valbuena apporte de la vivacité dans le jeu marseillais.

88ème minute : Valbuena passe entre deux défenseurs de Dniepropetrovsk mais se fait sécher. Dans la continuité, le coup franc est tiré lamentablement par Deruda ce qui permet à Dniepropetrovsk de se dégager. Thomas Deruda est l'auteur d'une entrée assez déconcertante....

Lors du temps additionnel, il ne se passe plus rien. Les phocéens n'ont plus la force pour se montrer dangereux.

C'est la fin.

Conclusion: L'Olympique de Marseille concède le match nul sur sa pelouse. Pour un premier match officiel , les olympiens n'auront pas démérité en se créant plusieurs occasions franches en première mi-temps. Il est dommage que les attaquants phocéens n'aient pas réussi à concrétiser. En seconde mi-temps ce fut plus dur mais tout ceci est logique étant donné que les olympiens sont en pleine phase de préparation. Néanmoins un manque de créativité semble quand même ressortir de la formation phocéenne ce soir. Les marseillais ont assuré l'essentiel en ne concédant aucun but. Il faudra marquer et ne pas perdre en ukraine...

par fabous le samedi 15 juillet 2006 à 23h06
OM - Dniepropetrovsk : le LIVE ! (2ème mi temps)
Sablé ne viendra pas à l'OM

Mamadou Niang : son actualité