Bilan 2005-06 : les matches (3/3)

  •    
  •    
  • om facebook

C'est la troisième et dernière partie de ce bilan des matches ; voici les rencontres de la fin de l'hiver et du printemps.

Février : un bon mois malgré un accident
Le 1er février les Phocéens battent une très faible équipe messine en 16ème de finale de la Coupe de France (2-0). Ils enchaînent ensuite avec un succès à Troyes sur un but de Lamouchi puis un score nul et sans but contre Toulouse. C'est sur le même score que les Marseillais reviennent de leur déplacement à Bolton pour le 16ème de finale de la Coupe UEFA. L'OM s'incline ensuite chez un autre reléguable (Metz) en toute fin de rencontre (0-1). Le 23, les Marseillais éliminent les Anglais en les battant 2-1 (après avoir été menés). Maoulida donne les 3 points lors de la 28ème journée contre Nice au Vélodrome (1-0).
Bilan : 4 victoires, 2 nuls et 1 défaite (6 buts marqués, 2 encaissés)

Mars : fin de l'aventure européenne face à de anonymes Russes
Le mois de mars débute avec le mémorable nul sans but obtenu par quelques remplaçants et des jeunes de la CFA2 au Parc. L'équipe habituelle loupe complètement son 8ème de finale aller de la Coupe UEFA (défaite 1-0 à Marseille face au Zénit Saint-Pétersbourg). Pagis, avec un doublé, permet ensuite aux siens de battre les Verts au Vélodrome 2-0. Le jeudi 16, les Olympiens sont sortis de la Coupe UEFA en ne faisant mieux que 1-1 en Russie pour la rencontre retour. 3 jours plus tard, les Phocéens ramènent un solide 0-0 de Lille puis battent Sochaux 2-0 en 8ème de finale de la Coupe de France (avec un doublé de Maoulida). Le 25, Le Mans vient prendre un point au Vélodrome (1-1) pour la 32ème journée du championnat.
Bilan : 2 victoires, 4 nuls et 1 défaite (6 buts marqués, 3 encaissés)

Avril : le beau printemps de l'OM ponctué par une défaite en finale
Le 1er avril (non ce n'est pas un poisson), l'OM fait un gros match à la Beaujoire et l'emporte 3-1 avec un doublé de Niang. Les Olympiens s'inclinent ensuite à Monaco sur le plus petit des scores. Le quart de finale de la Coupe de France voit une éclatante victoire marseillaise à Gerland 2-1 face à la meilleure équipe française de ces dernières années. Les Phocéens atomisent (6-0) ensuite des Nancéiens qui ont la tête à leur finale de la Coupe de la Ligue. Le 20, c'est Rennes qui est largement dominé par les Olympiens (3-0) en demi finale de la Coupe de France. Mais ce trophée ne sera pas gagné par les Marseillais qui ratent leur finale au Stade de France face au PSG.
Bilan : 4 victoires et 2 défaites (15 buts marqués, 5 encaissés)

Mai : finalement çà sera encore la Coupe à Toto
Pas le temps de gamberger après cette cruelle défaite et la réaction est superbe avec un succès à Auxerre 2-1. Mais Strasbourg, pourtant déjà relégué, ramène un 2-2 du Vélodrome. Les Marseillais passent près de l'exploit à Bordeaux lors de la dernière journée mais ne font que 1-1 et décrochent la 5ème place du championnat.
Bilan : 1 victoire, 2 nuls (5 buts marqués, 4 encaissés)

Les Marseillais ont donc eu une saison extrêmement chargée avec énormément de matches.
Le premier tournant a été la finale de la Coupe Intertoto et cette incroyable fin de match contre le Deportivo. Sans cette qualification (obtenue en bonne partie grâce une grossière erreur d'arbitrage), Jean Fernandez aurait sans aucun doute été limogé et la suite aurait donc bien différente. Par la suite, une fois n'est pas coutume, le Mercato hivernal a été très réussi (avec les arrivées de Pagis, Civelli et surtout Maoulida) et a permis à l'OM de jouer sur presque tous les tableaux. On se rappellera aussi et surtout de cet incroyable coup de poker réussi par Pape Diouf et les jeunes de la CFA2 avec un 0-0 au Parc des Princes face au PSG. Pour finir, un superbe mois d'avril est ponctué par une défaite en finale de la Coupe de France face au même PSG.
On peut donc considérer que le staff a tiré tout ce qu'il pouvait d'un effectif globalement médiocre bien renforcé durant l'hiver. La victoire en Coupe à Toto, la finale de la Coupe de France, le 8ème de finale de la Coupe UEFA et la qualification en Coupe à Toto via le championnat reste un bon parcours vu cet effectif. Il ne faudra surtout plus faire les mêmes erreurs que les intersaisons précédentes, c'est-à-dire garder le coach et tout l'effectif et renforcer l'équipe par 1 ou 2 vrais bons joueurs et pas multiplier les arrivées de joueurs moyens...


La première partie : http://www.footmarseille.com/2120/bilan-2005-06-les-matches13.html
La deuxième : http://www.footmarseille.com/2123/bilan-2005-06-les-matches23.html

par seb le vendredi 19 mai 2006 à 07h43
Barthez avec Elie Baup à Toulouse ?
Jean Fernandez confirme qu'il devrait partir

Toifilou Maoulida : son actualité