Auxerre 1-2 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

La déception à peine estompée, les Olympiens attaquent leurs 3 derniers matches de championnat (en 10 jours) avec l'espoir de décrocher une place européenne via le championnat. Néanmoins, vu le calendrier, cela semble bien compliqué car ce triptyque débute par un déplacement chez un concurrent direct, l'AJA.
Jean Fernandez ne peut plus compter sur Mickael Pagis cette saison ; Bostjan Cesar est l'autre blessé de l'effectif. Yannick Quesnel, Jérôme Bonnissel, Abdoulaye Meité, Andre Luis et José Delfim n'ont pas été pris dans le groupe. L'entraîneur phocéen conserve son 4-3-3 composé par Fabien Barthez le capitaine et gardien de but, Habib Beye, Renato Civelli, Frédéric Déhu et Taye Taiwo sont les défenseurs (de droite à gauche), Lorik Cana est le milieu récupérateur axial, Sabri Lamouchi (à droite) et Samir Nasri (à gauche) évoluent un cran plus haut, Franck Ribery (à gauche), Toifilou Maoulida (à droite) et Mamadou Niang (dans l'axe) sont les attaquants.
Cédric Carrasso, Demetrius Ferreira, Alain Cantareil, Wilson Oruma et Christian Gimenez sont sur le banc de touche.

Les Auxerrois plantent la première banderille avec une frappe de Kahlenberg que Barthez stoppe du pied. A la 7ème minute, Maoulida ouvre le score (après une passe de Lamouchi et un départ dans le dos de la défense) mais l'arbitre signale un hors-jeu imaginaire. Au quart d'heure de jeu, Niang marque d'une reprise de volée précise sur une belle ouverture de Déhu. Les Olympiens reculent et laissent venir les Bourguignons et le score reste de 1-0 jusqu'à la mi-temps.
Les Phocéens gèrent tranquillement la première moitié de la seconde période jusqu'au break réalisé par Civelli de la tête sur un centre de Maoulida au second poteau. A 10 minutes de la fin, alors que le match semblait plié, Mignot, tout seul au second poteau sur un coup-franc, réduit le score. Kahlenberg est à quelques centimètres de l'égalisation sur une frappe de loin. Jean Fernandez gagne du temps en faisant entrer Oruma, Cantareil et Ferreira (à la place de Nasri, Ribery et Maoulida) et c'est l'OM qui a la dernière occasion mais Niang, tout seul face à Cool, bute sur le gardien.

Fabien Barthez (5.5) : Il a du s'employer en tout début de rencontre sur une sortie face à Kahlenberg. Par la suite, il n'a presque rien eu à faire. Il n'a pas été aidé par sa défense sur le but auxerrois et a du de la réussite sur des frappes de Cheyrou sur le poteau et de Kahlenberg, au ras de son montant.
Habib Beye (5.5) : L'arrière droit de l'OM s'est concentré sur son rôle défensif et a bien muselé Akalé qui a été inexistant. Il s'est donc repris après sa trop médiocre finale.
Taye Taiwo (5) : Le défenseur gauche nigérian a encore fait pas mal de petites erreurs de placement et de relance mais cela n'a eu aucune conséquence, cette fois-ci. Il a tiré un coup-franc puissant en seconde période qu'il n'a pas cadré.
Renato Civelli (6) : Le stoppeur argentin a convenablement défendu mais a surtout marqué son premier but sous le maillot phocéen sur une tête à bout portant au second poteau. Son équipe a ainsi pu faire le break dans une période de forte domination.
Frédéric Déhu (5.5) : L'autre défenseur central a aussi bien contenu les attaquants auxerrois sans trop forcer. Il est l'auteur d'une belle passe décisive sur l'ouverture du score.
Lorik Cana (5.5) : Il a semblé moins actif que lors des précédentes rencontres mais c'était surtout que ses partenaires ont plus été présents et donc la différence entre lui et ses coéquipiers a été moins importante.
Sabri Lamouchi (5.5) : Milieu droit, il a été un peu plus présent et actif à la récupération que lors de ses dernières sorties. Il est surtout venu boucher quelques trous intelligemment lors de replis défensifs.
Samir Nasri (4.5) : Il a bénéficié de la blessure de Pagis pour revenir dans le 11 de départ mais n'a rien fait d'intéressant ou décisif.
Wilson Oruma (non noté) : Il a remplacé le numéro 22 olympien pour les 10 dernières minutes.
Franck Ribery (5.5) : Ailier gauche, il a tenté de faire la différence par ses dribbles et ses accélérations mais il a été bien surveillé par les défenseurs bourguignons et n'a donc jamais réussi à faire la décision.
Alain Cantareil (non noté) : Il est rentré en toute fin de rencontre à la place de Ribery.
Toifilou Maoulida (6.5) : Positionné ailier droit, il n'a pas trop débordé mais s'est présenté deux fois face à Cool après deux bons appels dans le dos. Sur le premier, il dribble bien Cool mais il est injustement signalé en position de hors-jeu alors qu'il avait ouvert le score. En seconde mi-temps, il perd son duel avec le gardien auxerrois. Il donne aussi une passe décisive sur un centre précis et intelligent au deuxième poteau.
Demetrius Ferreira (non noté) : Le Brésilien a pris la place de l'homme aux bandelettes dans les arrêts de jeu.
Mamadou Niang (6.5) : L'avant-centre sénégalais a ouvert le score d'une belle reprise de vole et a été très actif. Il a tenté un retourné ciseau en début de rencontre et a loupé un duel face à Cool au bout des arrêts de jeu. Il aurait aussi du obtenir un penalty en fin de match car il a été crocheté dans la surface. Il a semblé bien plus à l'aise dans ce rôle axial que samedi (sûrement aussi que ses adversaires directs n'étaient pas du même niveau).

Au terme d'une grande prestation, les Olympiens ont fait un bel exploit en gagnant à l'Abbé Deschamps. Ils s'emparent donc de la quatrième place, qualificative pour la Coupe de l'UEFA. Néanmoins, la rencontre aurait du être pliée bien plus facilement avec un arbitrage normal.
Cette fois, les joueurs ont fait des prestations à la hauteur de l'enjeu à part peut-être Samir Nasri, transparent et inutile. Difficile de dire qui a été le meilleur Olympien, sûrement Toifilou Maoulida ou Mamadou Niang.
Il faudra ne pas faire de bêtise samedi et battre Strasbourg (qui est déjà relégué) pour le dernier match au Vélodrome de la saison avant d'aller faire un nouvel exploit en Gironde une semaine plus tard pour espérer jouer une coupe européenne la saison prochaine.

par seb le jeudi 04 mai 2006 à 15h14
OM - Strasbourg : le groupe olympien
L. Cana et S. Nasri absents face à Bordeaux

Toifilou Maoulida : son actualité