La semaine phocéenne : le rêve se prolonge

  •    
  •    
  • om facebook

L'interview de Fernandez, les certitudes de Delfim, les nouvelles rumeurs du Mercato, l'étonnement et les souvenirs de Maoulida, la vraie-fausse arrivée de Clerc, la décision de la cour d'appel, le phénomène Ribéry, la qualification pour la finale, deux semaines de hautes-volées consécutives, il y a bien longtemps que l'on n'avait pas connu ça. Chacun y croit de nouveau...

Lundi 17 avril : Jean Fernandez revient longuement sur cette magnifique semaine au cours de laquelle les Marseillais se sont imposé à Lyon puis ont ridiculisé Nancy : " j'ai l'impression que quelque chose se met en place. Je le sens sur le terrain, dans les vestiaires. (...) L'équipe prend forme petit à petit. Comme je le dis depuis le début de la saison, nous avons été pénalisés par l'Intertoto, pour faire beaucoup de matches. En ce moment, on est frais. Après, il y a le fait que Franck (Ribéry) soit passé au milieu. Ce qui donne une note technique supplémentaire à l'équipe. Ensuite il y a la forme de Maoulida, Niang, Pagis. Vous savez, l'organisation, elle dépend de l'animation des joueurs. Si vous évoluez en 4-3-3 et qu'ils ne sont pas en forme, ça ne peut rien donner. Une équipe, il faut du temps pour la faire. On ne la transforme pas d'un coup de baguette magique ! Il faut du temps pour être compétitif. Lyon ne s'est pas fait en un jour, et Marseille ne se fera pas en un jour... " L'entraîneur Phocéen évoque également une éventuelle participation à la Coupe Intertoto : " si je suis toujours là, l'Intertoto, la saison prochaine, je ne la joue pas ! Après ce sont les dirigeants qui décident, pas moi. Je garde cette frustration avec cette dernière place que l'on occupait en août. Imaginez aujourd'hui ne serait-ce que trois points en plus. On pourrait jouer la 2e ou la 3e place. Alors que là, on galère, on galère depuis août... On gagne, et hop, on perd un match. On a subi ça toute la saison. Maintenant, il y a des accords aussi avec les télés... avec M6 je crois, qui font que... (...) Voilà, ce sont les réflexions d'un coach. Vous savez, c'est important dans un club la stabilité, la continuité. Car il faut du temps pour faire une équipe. "
José Delfim évoque pour sa part son avenir : " depuis mon retour de blessure, j'ai prouvé que j'allais bien. Tout ce que j'ai vécu, la souffrance, l'indifférence aussi, tout cela est maintenant derrière moi. Maintenant mon aventure avec l'OM se termine en juin. Au jour d'aujourd'hui je sais ce que je ferais la saison prochaine, où je vais et comment j'y vais. Mais ce sera une surprise pour vous tous. "
Le Lyonnais Clerc serait tout proche de s'engager à l'Olympique de Marseille. Un protocole d'accord aurait été signé tandis que Jean-Michel Aulas se plaint dans les médias des salaires colossaux proposés par les Phocéens. Par ailleurs, Fulham piste le goléador des Hearts, Rudolf Skacel, qui appartient toujours à l'Olympique de Marseille.

Mardi 18 avril : Toifilou Maoulida, en grande forme depuis quelques semaines, donne son point de vue sur le dérapage de Laszlo Boloni (cf. semaine dernière) : " je suis surpris. J'ai passé une année avec monsieur Bölöni et c'est surprenant qu'il s'emporte comme cela. On a eu une discussion avec le Président de l'OM qui nous a dit se passer outre cela. La meilleure réponse à donner se trouve sur le terrain. J'ai aussi lu des propos de joueurs rennais qui se voyaient gagner au Vélodrome. C'est surprenant... Un match n'est jamais joué avant le coup de sifflet final. Je peux vous assurer qu'ils ne gagneront pas aussi facilement qu'ils le disent. Il faut qu'ils s'attendent à un vrai combat car on ne va rien lâcher pour atteindre la finale. " Il évoque également la possible finale au Stade de France : " je me rappelle de cette finale gagnée par l'OM, 4 à 3, contre Monaco avec quatre buts de Jean-Pierre Papin et trois de Marcel Dib. C'était formidable, il y avait du spectacle, des buts et la victoire. Cela fait longtemps que Marseille n'a pas gagné la coupe de France, j'espère que cette année sera la bonne. Sur les derniers matchs, on revient bien, on a fait de bons résultats. On est encore sur la dynamique de la victoire à Lyon. On se régale sur le terrain et les résultats suivent. J'espère que cette dynamique ira jusqu'au bout. C'est un rêve pour moi d'aller au Stade de France pour la finale de Coupe de France, la gagner serait grandiose. " Décidément, il trouve les mots qu'il faut...
François Clerc fait marche arrière : selon les médias, le joueur aurait rompu les négociations avec l'Olympique de Marseille en vue de la saison prochaine. Il négocierait actuellement avec Lyon en vue d'une prolongation et serait également suivi par un club Italien. Marseille insiste cependant pour obtenir les services de Ronald Zubar, le jeune défenseur de Caen. Le joueur, qui a obtenu un bon de sortie auprès de son club, fait l'unanimité auprès des dirigeants Phocéens. Il n'a pas choisit sa future destination pour le moment.

Mercredi 19 avril : Marseille récupère son point ! Après une longue délibération, la cour d'appel a rappelé " le principe selon lequel un résultat sportif ne peut être remis en cause dès lors qu'aucun règlement n'a été violé et que la rencontre a eu un déroulement normal. En conséquence, la Commission a estimé qu'il n'y avait pas lieu de maintenir le retrait d'un point infligé à chacun des deux clubs. " La sanction contre Pape Diouf (3 mois de suspension de fonction) n'a cependant pas été levée. L'OM revient donc à 3 points des Lillois, actuels troisième de L1.
En grande forme actuellement, Franck Ribéry est à la une de tous les médias. Le débat ne fait cependant pas rage, tout le monde semble d'accord pour dire que l'équipe de France ne peut se passer de lui. Pour sa part, il souhaite avant tout gagner la Coupe de France : " ce club mérite un trophée car Marseille n'a plus rien gagné depuis pas mal de temps. Il faudrait être sourd pour ne pas entendre les grondements de nos supporters. " Jean Fernandez ajoute : " les supporters attendent depuis longtemps cette finale, ce sera une motivation supplémentaire. Mais il ne faut pas que l'enjeu tue le jeu. Il ne faut pas se voir au Stade de France avant d'avoir joué la rencontre de jeudi. (...) Au départ, on a un avantage aux points (sur Rennes) en disposant d'un jour de récupération en plus. On a aussi gagné ce week-end alors que Rennes a perdu à Nice et, en plus, on évolue à domicile. "
Raymond Domenech a choisit le gardien qui gardera les buts de l'équipe de France lors du mondial : " je suis parti sur une idée, elle s'est étoffée au fil des mois et j'ai fait mon choix. (...) L'avis de Bruno Martini sera prépondérant. " Il ne le communiquera pourtant pas avant le début du stage de préparation...
Olivier Monterrubio suscite l'intérêt des dirigeants Marseillais en vue du Mercato estival. Il réagit : " j'en ai effectivement entendu parler. Pour le moment, il n'y a rien de concret. Mais je sais que plusieurs clubs me suivent pour la saison prochaine. Marseille fait partie de ceux là. Maintenant, la fin de saison va décider de pas mal de choses. " Selon lui, Rennes reste sa priorité. Par ailleurs, l'OM s'intéresse à José Bosingwa, qui joue à Porto, au Bordelais Rio Mavuba et continue les négociations avec le Sochalien Diawara.

Jeudi 20 avril : jour de match ! Dans un stade Vélodrome comble malgré l'horaire (le match débute à 17h), l'OM joue une partie de sa saison. La rencontre bascule rapidement en faveur des Marseillais : à la 17ème seconde, Franck Ribéry intercepte un ballon au sein de la défense Rennaise et s'en va battre le gardien Isaksson d'une pichenette. Taye Taiwo marque le second but dès la 19eme minute sur un coup franc surpuissant et Mamadou Niang inscrit le troisième juste avant la mi-temps. Score final : 3-0. Franck Ribéry a probablement réalisé son meilleur match de la saison ! Les Marseillais retrouvent, 15 ans après, la finale de la Coupe de France. Jean Fernandez est heureux : " on a pris ce match par le bon bout. Après l'exploit de Ribéry on a continué de jouer au ballon. On était très déterminé pour aller au Stade de France. Mission accomplie. Il faut dire que les supporters nous ont bien aidé tout au long de la rencontre. Maintenant, on va essayer de gagner cette Coupe mais on est déjà fier d'aller au Stade de France. On va bien se préparer pour cette finale. Mais tout reste possible, que ce soit Nantes ou le PSG, on sait que ce match se jouera sur de petits détails. Je suis surtout satisfait car mon équipe n'a jamais sous-estimé cette équipe de Rennes malgré ses derniers résultats. On a été bien agressif sur le porteur du ballon et on a voulu les mettre en difficulté. Franck Ribéry est un garçon exceptionnel en dehors du terrain et un joueur exceptionnel sur le terrain. Il est parti comme un bolide. Il est l'une des pièces importantes de l'équipe, mais ce soir je veux souligner le travail offensif et défensif de tous les joueurs. Nous avons vu une bonne équipe de l'Olympique de Marseille. " Comble de l'ironie, l'adversaire sera le Paris-SG. L'ambiance promet d'être sulfureuse !

Vendredi 21 avril : Franck Ribéry est euphorique et revient sur la victoire éclatante de la veille : " c'est que du bonheur. Ma fille est la chose la plus importante pour moi, le football c'est que du plus. Nous sommes très contents d'avoir gagné ce match pour les supporters. Nous voulions à tout prix les emmener au Stade de France. (...) Le groupe est très solide. L'ambiance est extraordinaire. Nous voulons absolument gagner ce trophée pour nos supporters car ce soir ils ont encore été extraordinaires. Concernant l'équipe de France, j'ai déjà tout dit là-dessus. Bien sûr j'y pense. Je serais déçu si je n'allais pas en équipe de France, mais c'est le coach qui fait ses choix. " Sous les yeux de Pierre Mankowski, adjoint de Raymond Domenech, l'ancien Messin a marqué des points... Le sélectionneur de l'équipe de France s'exprime d'ailleurs à son sujet : " il a un profil, j'attends, je regarde, j'étudie. Là il vient de faire trois bons matches successifs. Ce qui compte pour atteindre le plus haut niveau, ce n'est pas de faire un match de temps en temps. " Guy Lacombe anticipe en instaurant un huis clos jusqu'à la finale : " c'est normal, il faut rester tranquille car il va falloir être très fort contre l'OM qui est en pleine forme. Marseille a trouvé un équilibre d'équipe. Pagis leur a fait du bien, il y a Ribéry, Niang. Pour être tranquille, je dois m'occuper du terrain et le fait de couper avec les sollicitations me paraît normal. "
Habib Beye se voit déjà au Stade de France : " c'est grand parce que c'est un beau stade. Là, y aura sans doute plus de 30 000 supporters marseillais, quoi qu'il arrive, ce sera une belle finale. J'ai déjà gagné la Coupe de France, c'est vraiment extraordinaire, alors j'imagine ce que cela pourrait être avec l'OM. Mais une finale n'est belle que quand on la gagne. "
De son côté, Laszlo Boloni s'avoue vaincu : " Marseille a montré plus de puissance dans le jeu. Ils ont été plus maîtres du jeu. Nous n'étions pas fatigués, ils étaient juste difficiles à battre ce soir. Il y a les absences bien sûr, peut-être aussi les nombreux matchs que nous avons joués. Mais je pense que Marseille avait plus d'envie et d'agressivité dans le bon sens du terme. Vraiment Marseille était meilleur. C'est un match qui est bon pour apprendre. A 3-0, j'ai demandé à mes joueurs de rester ensemble, mais on pensait déjà au championnat. On ne voulait surtout pas être ridiculisés. Il a fallu qu'on lève la tête. "
Pape Diouf évoque par ailleurs le futur recrutement Olympien : " ce serait une faute de goût de vouloir chambouler le tout. (...) Nous sommes dans l'état d'esprit d'une continuité, avec un staff technique qui restera en place. Jean Fernandez fait son travail avec professionnalisme et conscience. Il n'y a aucune raison de changer quoi que ce soit. "

Samedi 22 avril : Pape Diouf s'exprime sur le contexte de la finale face à Paris : " le sort a voulu qu'il en soit ainsi. C'est une affiche très spectaculaire, qui suggère beaucoup de commentaires. C'est aussi, c'est vrai, un match explosif par rapport à un passé fait de soubresauts. Mais, pour ce qui nous concerne, nous allons nous employer à ne regarder que l'aspect sportif. Notre propos n'est pas de passionner un peu plus un débat qui doit, au contraire, s'assagir. (...) Il est temps d'arrêter cette guéguerre PSG-Marseille qui ne mène à rien, sinon à nous mettre en relief dans le mauvais sens. Autant essayer, de part et d'autre, de faire preuve de sagesse et d'un peu plus de sens des responsabilités. Cela reste du football et ne mérite pas autant d'effervescence malsaine. Il faut arriver à pacifier, à effectuer un travail de pédagogie, afin de revenir à une situation normale. " Lors de la première réunion sur la sécurité du match, 17 000 places ont été allouées à chacun des deux clubs. Jean-Pierre Escalettes, le président de la FFF, se réjouit de cette affiche : " on en rêvait depuis longtemps, on l'a ! Il faut souhaiter que joueurs et dirigeants se montrent dignes de cette affiche et que ce match donne une bonne image du football français. Ces deux clubs nous doivent une revanche. Ne gâchons pas la fête qui s'annonce ! " Mr Duhamel arbitrera la rencontre.
Marseille insiste pour recruter Mavuba. Un temps suivi par la Juventus et Arsenal, le Bordelais serait intéressé par l'opportunité de jouer au Vélodrome. Les dirigeants Phocéens seraient prêts à inclure un joueur (Peggy Luyindula ?) dans la transaction. Radoi, du Steaua Bucarest et Balmont restent sur les tablettes.

Dimanche 23 avril : Kalou évoque à son tour la finale. Selon lui elle ne sera animée d'aucun esprit de revanche : " on a envie de gagner ce match là, c'est tout. Je ne ressens pas d'un sentiment de revanche. C'est la même approche. Un match contre Marseille, quelle que soit l'équipe présente, c'est un match particulier. Ce sera une finale assez belle, je l'espère. Avec tout ce qui se passe autour, j'espère que le football sortira grandi de cette rencontre. J'en profite pour lancer un appel aux supporters. On a la même passion, c'est le football. J'espère qu'ils vont respecter ce sport qu'on aime tous. " Fabrice Pancrate ajoute : " ce match s'annonce difficile pour les organisateurs avec la venue de 30 000 supporters marseillais et il faut que tout le monde se respecte. Un peu à l'image du rugby. Cette finale va marquer les esprits et elle sera d'autant plus belle si les deux kops se contentent de soutenir leur équipe. " L'ancien Manceau est confiant : " Jean Fernandez a trouvé son schéma tactique. Marseille affiche un bon visage en ce moment, avec beaucoup de buts marqués. Mais nous sommes également sur une phase ascendante et cela promet un beau match. Maintenant, on s'en fiche un peu de la forme de l'OM. On jouera à Paris, dans un stade mythique. A nous d'ouvrir le bal avant la finale de la Ligue des Champions. " Par ailleurs le dispositif de sécurité monopolisera 2 300 membres des forces de l'ordre. Un appel au calme sera lancé par un joueur de chaque équipe avant le coup d'envoi de la rencontre : Fabrice Pancrate pour le PSG et Sabri Lamouchi pour l'OM.

par Meyer Lanski le mardi 25 avril 2006 à 08h25
OM - PSG : Blayau et Diouf chez Sarkozy
OM - PSG : des incidents à la billetterie du Vélodrome

Jean Fernandez : son actualité