Monaco 1-0 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Les Olympiens commencent enfin à souffler avec une seconde semaine consécutive sans match le mardi, mercredi ou jeudi. Après leur très belle performance et prestation à Nantes, ils se déplacent encore mais chez le voisin monégasque qui ne va pas bien du tout.
Du côté marseillais, Jean Fernandez doit faire sans Bostjan Cesar, Wilson Oruma, Christian Gimenez (blessés) et Lorik Cana (suspendu). Les habituels bannis (Yannick Quesnel, Andre Luis, Jérôme Bonnissel et José Delfim) n'ont pas été convoqués.
Bien évidemment, l'entraîneur olympien reconduit une tactique audacieuse avec un 4-1-2-3 formé de Fabien Barthez (le capitaine) dans le but, Habib Beye évolue dans le couloir droit de la défense, Taye Taiwo dans le gauche, Frédéric Déhu et Renato Civelli sont les défenseurs centraux, Sabri Lamouchi est le milieu défensif devant sa défense, Franck Ribery et Samir Nasri sont un cran devant lui, Toifilou Maoulida (à droite) et Mamadou Niang (à gauche) et Mickael Pagis (dans l'axe) sont en pointe.
Le banc de touche accueille Cédric Carrasso, Demetrius Ferreira, Alain Cantareil, Abdoulaye Meité et Vincent Gastine. Anthony Flachi n'est pas sur la feuille de match.

Le début de rencontre est équilibré avec quelques banderilles de part et d'autre et peu avant la demi-heure de jeu, sur un contre emmené par Di Vaio, Chevanton et Meriem, c'est l'avant-centre uruguayen qui ouvre le score de la tête. La fin de période est difficile pour les Olympiens qui sont proches d'encaisser un autre but.
Les Marseillais sont un peu plus percutants après le repos mais n'ont que peu d'occasions par Maoulida, Niang, Beye ou Pagis. L'entrée de Cantareil à la place de Nasri ne change rien et l'OM s'incline logiquement en Principauté.

Fabien Barthez (6) : De retour après presque un mois d'absence, le capitaine marseillais a fait une bonne rentrée avec de la présence sur les tirs monégasques qui ont été le plus souvent sur lui et qu'il a repoussés efficacement. Il a tout de même relâché un ballon qui est revenu sur Di Vaio mais il s'est bien rattrapé en plongeant dans les pieds de l'Italien. Sur le but, Chevanton est très près de lui et il est difficile de lui reprocher quelque chose.
Habib Beye (5.5) : L'arrière droit de l'OM a fait un match correct et n'a pas été mis en danger par Plasil. Par contre, quelques montées de Dos Santos l'ont gêné. En fin de match il a été tout près d'égaliser avec une tête sur un coup franc.
Taye Taiwo (4) : Le latéral gauche phocéen a encore été mis au supplice à cause de ses placements plus que douteux à longueur de match. Meriem en a largement profité et notamment sur le but où le Nigérian était monté et pas assez vite revenu. Il a aussi été fébrile lors de relances avec de grosses erreurs techniques.
Renato Civelli (5.5) : L'Argentin a du faire face à un duo d'attaquants très rapides et s'en est bien sorti avec de la présence, surtout aérienne.
Frédéric Déhu (5.5) : L'autre stoppeur marseillais a aussi fait de bonnes interventions sur le duo Di Vaio/Chevanton même s'il y a eu quelques erreurs de placement.
Sabri Lamouchi (4.5) : Seul milieu récupérateur, il a été peu présent et a été dominé par les très rugueux Bernardi et Perez. A ce poste (surtout quand il est seul), il n'a pas le rendement de Cana.
Samir Nasri (5) : Milieu de terrain assez axial, il devait, avec Ribery, mener le jeu et approvisionner en ballons le trio offensif. Il a du aussi pas mal presser et défendre pour aider Lamouchi. Il été peu en réussite dans ce rôle et n'a pas été assez influent.
Alain Cantareil (non noté) : Il a remplacé Nasri en fin de match.
Franck Ribery (5.5) : Comme à Nantes, il n'était pas dans son rôle habituel d'ailier mais dans une position plus axiale à côté de Nasri. Il a tenté de faire quelques accélérations mais n'a pas réussi à être décisif.
Toifilou Maoulida (6) : Ailier droit, il a été le plus remuant des attaquants avec des accélérations, des appels et quelques tirs. Le plus dangereux a été dévié par Roma en début de seconde période après une série de dribbles dans la surface.
Mamadou Niang (5) : Il a encore joué ailier gauche et a vainement tenté de déborder et centrer. Il a du aussi surveiller le rapide et offensif Maicon qui est souvent monté.
Mickael Pagis (4.5) : L'avant-centre olympien a joué en retrait, en déviation, participant beaucoup au jeu mais n'étant donc pas assez présent devant le but. Il n'a eu qu'une occasion en toute fin de rencontre mais sa reprise de volée a été déviée par le gardien monégasque. Il s'est aussi bêtement énervé en première mi-temps et a écopé d'un carton jaune idiot.

Les Olympiens continuent donc leurs résultats en dents de scie comme depuis le début de saison. Cette fois la tactique offensive n'a pas suffi face à une bonne équipe monégasque, plus réaliste.
Les performances individuelles ont été globalement moyennes. Fabien Barthez et Toifilou Maoulida sont un peu sortis du lot tandis que Taye Taiwo a été souvent perdu sur le terrain, complètement dépassé au marquage.
La saison touche à sa fin et il ne reste plus qu'à espérer un exploit mardi en Lyon en Coupe de France. Sans çà, on pourra déjà se tourner vers la saison suivante et expédier les 4 derniers matches de championnat qui clôtureront une saison médiocre comme c'était écrit depuis juillet dernier.

par seb le dimanche 09 avril 2006 à 19h16
Layec au sifflet pour OL-OM
Le point sur Zola Matumona et Joseph Yobo

Fabien Barthez : son actualité