PSG 0-0 OM : Petits mais Costauds

  •    
  •    
  • om facebook

La semaine précédant le Classico de ligue 1 aura été surréaliste. Journalistes du quotidien l'Equipe, Jean-François Lamour, Frédéric Thiriez, tout ce beau monde aura fait preuve d'une mauvaise foi terrible voir d'un manque flagrant d'intelligence. Se ranger du côté du club Analplusien, quand celui-ci vend des places au dessus des supporters Marseillais et semble incapable d'assurer la sécurité des fans Olympiens à l'intérieur et à l'extérieur du Parc des Princes, témoigne d'un parti pris évident envers le Paris Saint Germain. Lorsque Laurent Fournier rêve d'ammoniac, beaucoup crachent sur l'Olympique de Marseille, quand le bus Marseillais est détruit avant le match la saison passée cela passe comme une lettre à la Poste. Pape Diouf, soucieux de la sécurité des supporters marseillais, a donc décidé de ne pas jouer dans un premier temps le match puis dans un second temps d'amener une équipe composée essentiellement de joueurs de CFA 2. Dorénavant si on veut affronter le plus grand club français, il faudra déjà le respecter!

Le match :

Alain Cantareil sera capitaine ce soir. L'OM aligne une défense 5. Inutile de dire que gagner ou faire un match nul sera un exploit. A Paris Sylvain Armand est absent, et c'est une équipe au complet qu'aligne Guy Lacombe. Alain Sars est au sifflet.


3ème minute: Kalou de la tête place le ballon juste au dessus des buts Marseillais.

4ème minute: Centre de Cantareil pour Gimenez qui reprend de la tête mais Letizi capte le cuir sans aucun problème.

En ce début de match le PSG n'impose pas une grosse pression comme on aurait pu l'imaginer. L'OM fait bonne figure. Les Minots n'affichent aucun complexe.

Pendant ses dix premières minutes l'Olympique de Marseille a 57% de possession de balle.

16ème minute: Accélération de Kalou qui rentre dans la défense Marseillaise. Il centre mais heureusement c'est un Olympien qui est le premier sur le ballon. Les Marseillais peuvent respirer.

21ème minute: N'Diaye rentre dans la surface Parisienne, il tombe mais Sars ne siffle pas penalty.

Ce match n'a aucun rythme pour le moment. Le public Parisien fait peu de bruit.

26ème minute: Bernard Mendy tente une frappe de 35 mètres contrée facilement par les Phocéens.

Le public Parisien commence à siffler son légendaire arrière droit. Pendant ce temps Landrin tue les pigeons.

30ème minute: Bernard Mendy sort. Il est remplacé par Paulo Cesar. Une fois encore le latéral droit Parisien aura fait preuve d'un manque de technicité évident.

Côté Marseillais le jeune Bocaly réalise un excellent début de match. Il est le patron sur son coté droit.

36ème minute:Frappe de Cantareil qui passe à côté des cages de Letizi.

38ème minute : Sur un corner repoussé dans un premier temps par Carasso, Paulo Cesar frappe à l'entrée de la surface mais Cantareil repousse le ballon sur sa ligne.


43ème minute: frappe de Gimenez .Sur une offensive Marseillaise l‘Argentin se retourne, frappe mais une fois encore le ballon n'est pas difficile à capter pour Letizi.

C'est la mi-temps. A la surprise générale l'Olympique de Marseille fait bonne figure. Le match nul est logique dans une confrontation sans rythme.

Rothen remplace Yepes. Déjà le second remplacement coté Parisien. Un pari offensif pour Lacombe.

En ce début de seconde mi-temps Paris campe dans la surface Olympienne.

49ème minute : Coup franc de Rothen à l'entrée de la surface qui rebondit sur le tibias gauche de Cissé. Le ballon finit en six mètres.

Ce match devient une vraie attaque défense en faveur des Parisiens. Néanmoins le PSG n'est pas vraiment dangereux. On est à l'heure de jeu. Les Olympiens doivent s'accrocher, c'est un moment clé du match.

61ème minute: Centre de Pichot pour Pauleta mais Carasso s'interpose.

65ème minute : Petit accrochage entre Cantareil et Rodriguez. Carasso s'en mêle et écope d'un carton jaune.

Il y a toujours aussi peu d'occasions dangereuses dans ce match. Les Minots subissent mais tiennent toujours le choc.

74ème minute : Sur un centre dévié par Landrin, Pauleta place sa tête au dessus des cages Phocéennes.

80ème minute: Débordement de Pichot. Il tente un centre pour Pauleta libre au centre mais le ballon est contré et file en un corner qui ne donnera rien.

Le public Parisien s'impatiente. On peut entendre des " Laurent Fournier, Laurent Fournier ".

89ème minute: Civelli dégage sur sa ligne un ballon après une sortie de Cédric Carasso complètement ratée.

Conclusion:
La CFA 2 de l'OM aura fait bonne figure. Alors que l'équipe type a récemment été ridicule à Ajaccio ou Metz, les Minots ont quant à eux défendu fièrement le maillot Marseillais. Ils n'auront jamais craqué. Pape Diouf a réussi son pari, l'Olympique de Marseille sort grandi de cette semaine agitée.

par fabous le dimanche 05 mars 2006 à 19h31
PSG 0-0 OM
Cédric Carrasso attend les Marseillais à St Charles

Alain Cantareil : son actualité