OM - Toulouse : Saga Africa

  •    
  •    
  • om facebook

Fin du match aller. Franck Ribéry, pourtant étincelant, quitte la pelouse du Stadium la tête basse. Il aura tout tenté, mais le duo Niang - Gimenez aura lui tout raté. Ce match fut pourtant le début d'un bel été indien, ce qui laisse beaucoup de regrets. Car ce soir les Violets ne joueront pas 70 minutes en infériorité numérique...
Mais à quelques heures du coup d'envoi, les raisons de se réjouir prennent le dessus sur les craintes que pourrait laisser présager la réception d'une équipe en pleine bourre.


Nos dirigeants, à l'heure de boucler le recrutement estival et d'entamer l'exercice 2005-2006, ont probablement oublié de consulter le calendrier international. Certes ils auront coché les dates de la Coupe du Monde en Allemagne. Pape Diouf pour pouvoir tenter de recruter un attaquant de classe mondial avec des cacahuètes (notons tout de même que le Pérou et l'Italoargentine ne se sont pas qualifiées, première bonne nouvelle). Acariès sera lui plutôt à la recherche d'un boxer teuton non voyant, afin de proposer une adversité abordable à son poulain Asloum. Notre José, lui, a surtout planifié la compétition mondiale pour planifier l'achat d'un écran plasma. Voir évoluer des joueurs comme Didier Drogba, Rudolf Skacel ou encore Djibril Cissé, ça se mérite !!
Le seul problème, c'est qu'ils avaient oublié de cocher la Coupe d'Afrique des Nations... Quand 75% de la défense et son seul attaquant valable sont de la fête en Egypte, c'est quand même ballot... Malgré un recrutement en catastrophe (mais pas catastrophique) cet hiver, le mois de janvier a été difficile. Et sans un Mickaël Pagis en grande forme, la 5ème place occupée avant cette journée aurait été complètement utopiste...

Mais dorénavant, les Olympiens n'auront plus d'excuses. Le bison Taye Taiwo, même s'il est au repos, retrouvera bien vite son flanc gauche. Les joueurs désignés pour former les murs sur les coups de pied arrêté viennent de décréter trois jours de deuil. Wilson Oruma, la gazelle relayeuse, sera bien là aujourd'hui pour dynamiter l'entre jeu Toulousain. Quant au Puma Mamadou Niang, il est lui très heureux de retrouver le chasseur Pagis à ses côtés. On pourrait penser à un remake d'un safari kenyan. Reste à savoir lequel de nos deux prédateurs ira s'offrir la proie nommée Douchez.
Car une des clés de ce match vient de l'absence de l'excellent Revault. Car en 2006 les Toulousains enchaînent les très bonnes performances et seront à la recherche d'un nouvel exploit. S'offrir la tête des Phocéens au Vélodrome, cela constitue un bien joli trophée de chasse !


Mais la tribu de Jeannot a gardé sa tanière inviolée depuis la première journée et sauront prendre les armes pour défendre leurs buts comme des cannibales. Les trois points sont quasiment vitaux en cette fin d'après midi. Car une série exceptionnelle de deux victoires d'affilée permettrait de prendre seuls la cinquième place, voir même de s'offrir une quatrième place avec un podium à portée de fusil. Préparez vos munitions, la chasse va commencer !

par Yoyo73 le dimanche 12 février 2006 à 12h46
OM-Châteauroux ou Sochaux en 8ème de finale de la Coupe de France
Jean-Jacques Eydelie sur France3

Wilson Oruma : son actualité