Fermez vos bouches et bossez !

  •    
  •    
  • om facebook

Lendemain de victoire face à Rennes, le vrai-faux départ de Koke à la Juve (on se disait bien, ils ont du confondre avec Ribéry...), les premières impressions de Mickaël Pagis et Toifilou Maoulida, la confiance de Jean Fernandez, les interviews de Lorik Cana, Samir Nasri et Sabri Lamouchi, la blessure de Mamadou Niang, la défaite face à Ajaccio, les déclarations de Jean-Jacques Eydelie et d'Arsène Wenger alias le vautour efféminé.

Lundi 16 janvier : l'Olympique Marseille a battu Rennes 1-0 et, par la même occasion, est remonté à la sixième place du championnat. La semaine s'annonce donc relativement tranquille du côté des phocéens. Face aux Bretons, Bostjan Cesar a reçu son troisième avertissement en moins de dix matchs. Il sera donc suspendu pour la venue de Sochaux au stade Vélodrome le samedi 28 janvier. Lazlo Bolöni évoque la réussite Olympienne : " je retiens la bonne prestation de mon équipe. Nous n'avons pas concrétisé les occasions que nous mettons au fond habituellement. Je retiens également une prestation moyenne de l'arbitre qui a été frileux au Vélodrome. Enfin je retiens un Olympique de Marseille qui a eu beaucoup de chance et qui a marqué son but de l'épaule. Il faut que Rennes continue comme ça car si nous avions réussi à ouvrir le score, le match aurait été tout autre. " Jean Fernandez, pour sa part, est satisfait des trois points engrangés : " le résultat était important. Marseille a fait une bonne deuxième mi-temps. En première mi-temps, nous nous sommes laissés endormir par les Rennais qui ne mettaient pas de vitesse dans le jeu. A la mi-temps, je leur ait demandé d'accélérer une fois le ballon récupéré. Certains joueurs, comme Delfim, ont été beaucoup plus à l'aise. Il a fait une excellente deuxième période. Après les dernières contre-performances, il était très important psychologiquement de prendre les trois points. " José Delfim insiste sur la régularité qui peut être à l'origine d'un bon parcours Olympien en cette seconde partie de saison. " Enchaîner les victoires, prendre du plaisir et être le plus régulier possible pour être dans les meilleures places possibles en fin de saison, ajoute Delfim, mais ce n'est pas facile de jouer toujours au même niveau devant différentes équipes. Il faut s'adapter et s'accrocher à chaque fois. "
Côté mercato, Sergio Koke devrait s'engager avec... la Juventus de Turin qui le prêtera dans la foulée à Sienne. L'Espagnol a joué 48 matchs et inscrit 6 buts en Ligue 1. José Anigo a affirmé que la prolongation du contrat de Franck Ribéry jusqu'en 2009 était " en bonne voie ".
D'après Gaudin, le maire de Marseille, on devrait connaître l'aspect du futur stade Vélodrome (80 000 places couvertes) dans les 6 mois.
En Liga, le Marseillais Zinedine Zidane a inscrit le premier triplé de sa carrière face au FC séville.

Mardi 17 janvier : Cesar n'a pas participé à la séance d'entraînement ce mardi. Il se plaint du dos. Bonnissel, Pagis et Ferreira se sont contentés d'un footing de 20 minutes.
Toifilou Maoulida revient sur son arrivée à l'Olympique de Marseille : " la présence de Jean Fernandez a été un avantage. C'est une personne que je connais et que j'apprécie beaucoup. A Monaco, ce n'était pas évident pour moi. Le limogeage de Didier Deschamps au bout de quelques mois a changé beaucoup de choses. (...) La page de Monaco est tournée. Maintenant je suis olympien et je vais donner le maximum à mon nouveau club. " En deux rencontres, la paire Pagis-Maoulida a égalé l'ensemble des performances du duo Mendoza-Gimenez. Mickaël Pagis vient, de son côté, de disputer son premier match au Vélodrome : " je me faisais une joie de disputer mon premier match au Vélodrome. A l'arrivée, je marque et je donne la victoire à l'équipe. Je ne pouvais pas rêver mieux. C'est exactement ce que je recherchais en venant à l'OM. Evoluer dans un grand club et vivre de grands moments. Ça restera un super souvenir. Maintenant, il ne faut pas s'arrêter à ce match. Il faut se remettre en question et au travail. (...) J'ai ressenti plus de tension lors de mon premier match à Lyon, car ça faisait seulement deux jours que j'étais à l'OM. Face à Rennes, je connaissais déjà un peu mieux mes partenaires. J'étais moins tendu, mais j'ai tout de même eu la chair de poule en pénétrant sur la pelouse. Le Vélodrome, Ça transcende. "
Pape Diouf a demandé le retour de Mamadou Niang, blessé, à Marseille afin de lui faire subir des soins. A noter que pour affronter Bolton en coupe UEFA le 15 février prochain, les Marseillais ne pourront pas compter sur leurs recrues du mercato Mickaël Pagis et Toifilou Maoulida non qualifiées. Son retour pourrait être salvateur. Fallou Cissé, Médecin des Lions Sénégalais, rassure tout le monde concernant la blessure de Mamadou Niang : " Niang va bien, il n'a plus mal ". Mamadou Niang fera finalement le voyage pour l'Egypte.
Adebayor, le néo-Londonien, se dit déçu de n'avoir pu signer à l'OM : " l'OM c'était un bon choix mais Monaco voulait vendre et l'OM n'était peut-être pas capable de payer... " Par ailleurs, Marseille est entré en contact avec le FC Metz concernant Grégory Proment dont le contrat se termine en juin prochain. Il pourrait être échangé contre Koji Nakata. Marseille serait également sur le défenseur uruguayen de Sao Paulo Diego Lugano. Il pourrait arriver en échange de 3 millions d'euros en cas de départ d'Abdoulaye Meité qui a refusé les offres de Middlesbrough et Newcastle.

Mercredi 18 janvier : la polémique s'intensifie concernant le blessure du Sénégalais Mamadou Niang (lésion musculaire). Marseille réclame son retour afin de le soigner.
Pour la première fois depuis sa création, l'OMTV pourrait atteindre cette année l'équilibre financier.
Sergio Koke n'a toujours pas signé avec Sienne mais les dirigeants Olympiens se veulent optimistes. Cependant les propositions de Nantes, Nancy et St Etienne devraient être reconsidérées. Harbaoui devrait le remplacer au sein de l'effectif Phocéen. Selon les médias, l'OM disposera d'un budget de 20 millions d'euros pour recruter en juin prochain. Sylvain Wiltord, Douala et Alioume Saidou sont d'ors et déjà sur les tablettes Olympiennes.
Rolland Courbis, récemment démis de ses fonctions d'entraîneur Ajaccien, s'explique dans la presse : " cette décision est liée au procès des comptes de l'OM, il ne fallait pas faire supporter au président Moretti et à Ajaccio, dernier du championnat les conséquences d'un procès hyper médiatisé occasionnant l'absence de l'entraîneur à une période capitale pour le club. (...) J'espère pouvoir démontrer que je n'ai pas commis d'irrégularités au préjudice de l'OM (...) On nous reproche des transferts douteux qui auraient permis à l'OM de défiscaliser une partie des salaires ? J'espère bien démontrer que ce n'était pas le cas. " Selon lui l'OM ne devrait pas pâtir de la tempête médiatique occasionnée par ce procès : " le fait de voir Robert Louis-Dreyfus ennuyé sur un plan judiciaire devrait renforcer l'élan de solidarité qu'il y a autour du club. "
Demetrius Ferreira critique la pelouse du stade Vélodrome : " la pelouse du Vélodrome est horrible ! C'est un très mauvais terrain. Sur cette pelouse, c'est difficile de contrôler le ballon. Il y a des morceaux qui sortent, je ne sais pas pourquoi. Mais c'est délicat pour nous qui devons faire le jeu. C'est plus facile pour les équipes qui viennent pour défendre. En début de saison, ça allait. Mais aujourd'hui, je ne sais pas ce qu'elle a. Peut-être qu'elle a attrapé la grippe avec l'hiver. "
Jean Fernandez évoque le déplacement des Marseillais à Ajaccio samedi : " on a toujours eu des problèmes contre des équipes moins médiatiques. A nous de faire un effort sur le plan de la concentration, de l'envie, pour essayer de faire le meilleur match possible. Si on avait la chance de battre Ajaccio, on se mettrait dans une position extraordinaire en sachant qu'après, on reçoit Sochaux. On est vraiment à une période charnière de ce championnat. "
Enfin Sabri Lamouchi s'épanche longuement lors d'une interview et revient sur sa situation à Marseille et sur l'arbitrage : " il vaut mieux un Lamouchi muet qu'un Lamouchi qui ne joue pas. Je n'ai pas trop le choix. Quand je sors du match de Lyon, j'ai l'impression de rêver. Je suis quand même abattu. Lyon est supérieur à nous mais quand il y a un petit coup de pouce qui est flagrant, ça m'embête. Perdre et être exclu, ça fait beaucoup de choses. (...) Je suis presque comme un poisson dans l'eau. A Marseille, il y a des choses qui se passent et qui n'arrivent pas ailleurs. Par bonheur, je marque également des buts. Même de la tête alors que ce n'est pas ma spécialité. " Il envisage même une prolongation : " On se réunira prochainement et on verra. Mais il est certain que quand je prends autant de plaisir à être sur un terrain de football, ça m'ennuierait de devoir dire stop. Même si j'ai bien conscience qu'à un moment donné, il faudra que je m'arrête. Mais je ne me fais pas de souci. "

Jeudi 19 janvier : Jean Fernandez a communiqué le groupe qui fera le déplacement à Ajaccio : Barthez, Carrasso - Bonnissel, Ferreira, Déhu, Cesar, Andre Luis, Cantareil - Cana, Delfim, Nasri, Ribéry, Lamouchi - Gimenez, Maoulida, Pagis. Samir Nasri compte bien l'emporter : " on va en Corse pour prendre les trois points. (...) On sait que la pelouse de leur stade n'est pas bonne. Mais en ce moment, c'est pareil au Vélodrome. On s'habitue à jouer sur de mauvais terrains. Mais il ne faut pas sous-estimer les adversaires, prendre les matchs les uns après les autres sans se poser de question ou se fixer d'objectif. C'est à partir de là qu'on commencera à avancer. Lorsqu'on est à l'OM, c'est très difficile de jouer les équipes du bas de tableau. Elles aiment bien se relancer contre nous. " Enfin le minot revient sur ses dernières bonnes performances : " je me sens bien. La trêve m'a fait le plus grand bien, je me suis reposé et je me suis fait enlever les dents de sagesse qui me causaient des petits pépins musculaires. J'ai des objectifs et je me dis qu'il faut que je travaille tout le temps. Pour l'instant, je n'ai pas acquis un statut de titulaire. A moi de redoubler d'efforts et de faire de bonnes performances. Je n'ai que 18 ans, j'ai encore une marge de progression, je le vois. Tous les jours, je sens que je progresse. Il faut que je continue parce que je sais qu'on apprend à tout âge. "
L'entraîneur Marseillais s'inquiète toujours de la santé de Mamadou Niang actuellement retenu avec sa sélection en Egypte : " je suis inquiet, il a sans doute un problème musculaire. Il aurait été plus sage qu'il déclare forfait. Il a fait un travail de course avec un bandage. Le souci, c'est qu'il soit mal soigné. " Cependant le club Phocéen ne recrutera pas d'éventuel remplaçant pour autant : " le mercato est fini pour nous. On n'est pas dans l'esprit de faire venir un autre joueur. Les dirigeants ont frappé un grand coup avec des renforts de qualité. "

Vendredi 20 janvier : Jean Fernandez tire un bilan de ses premiers mois à la tête de l'équipe Phocéenne : " j'avais récupéré une équipe dans un état catastrophique, avec une victoire dans les douze dernières journées du championnat précédent. Il y avait sans doute une relation un peu compliquée entre Philippe Troussier et les joueurs. Je suis plus proche d'eux, et plus respectueux. (...) J'ai toujours dit qu'on avait le potentiel pour finir dans les cinq premiers, après il y a les aléas des blessures, suspensions et les décisions arbitrales... " Il évoque le déplacement de samedi en Corse : " le contexte est difficile et pour Ajaccio c'est toujours un match particulier de jouer l'OM. (...) Ajaccio c'est un bon test. On va voir si on est costaud dans ce contexte. (...) On va essayer de mettre la meilleure équipe samedi. " Cana veut les 3 points : " on se doit de rattraper les points qu'on a perdus avant Rennes et de rester collé à ce peloton. Ça ne va pas être un match facile mais on joue le dernier du championnat donc les gens ne comprendraient pas qu'on perde là-bas. Même s'ils seront motivés, ce n'est pas une raison de perdre contre Ajaccio. Maintenant les gens attendent de nous qu'on passe la vitesse supérieure pour enchaîner les résultats. Il faut qu'on trouve vraiment un rythme pour pouvoir suivre le peloton et pour trouver une stabilité. (...) Même si on ne gagne pas tous nos prochains matchs, tout n'est pas fini. Il reste encore plusieurs rencontres. On se doit de gagner les trois matchs qu'on dispute à domicile et à l'extérieur, il faut au moins faire des matchs nul. Maintenant nous on ne se projette pas trop dans l'avenir. On prend les matchs les uns après les autres. On va jouer un match de coupe chaque semaine. Vous savez comment ça se passe ici. Si les supporters voient que vous êtes à la lutte pour le haut du tableau en fin de saison, ça peut prendre des ampleurs plus grandes. "
Par ailleurs, l'OM a reçu des nouvelles rassurantes concernant Mamadou Niang. Le joueur pourrait même tenir sa place lors du premier match du Sénégal dans la CAN.
Rudolf Skacel va probablement rester aux Hearts à la fin de la saison. Les dirigeants du club Ecossais doivent rencontrer l'agent du joueur dans la semaine. Koji Nakata pourrait finalement s'engager au FC Bâle. Maxi Lopez, anciennement sur les tablettes Marseillaises, a signé à West Ham pour 10,5 millions d'euros.
Jean-Jacques Eydelie, ancien champion d'Europe avec l'Olympique de Marseille en 1993, aujourd'hui au RMI et abandonné de tous, succombe aux sirènes pécuniaires du journal anti-Marseillais par nature, dont le nom ne mérite même pas d'être cité. Dans un long entretien, l'ex-joueur balance sur l'OM de Bernard Tapie, le dopage et les magouilles de la ligue 1 dans les années 80-90. Extrait : " le dopage, je l'ai vu dans tous les clubs où je suis passé, sauf à Bastia. Dans les années 1980-90, beaucoup de choses traînaient. " L'ex-joueur dénonce notamment une séance de dopage avant la finale de Champions League face au Milan AC en 1993. Manuel Amoros répond : " ce n'est pas forcément réel à 100% mais il n'y a pas de fumée sans feu. " Certains parlent déjà de déclarations à visées commerciales visant à faire vendre son livre qui doit sortir au mois de mars.

Samedi 21 janvier : le passage de Philippe Troussier à l'Olympique de Marseille n'a pas laissé que des bons souvenirs. Samir Nasri se souvient : " j'aurais bien aimé que Philippe Troussier me donne des conseils. C'est d'ailleurs le changement d'entraîneur qui m'a fait du bien cette saison. Jean Fernandez est un coach protecteur, il est très présent, très proche de ses joueurs alors que Philippe Troussier était distant. On ne le voyait pas beaucoup, il bossait comme s'il était le sélectionneur du club. "
Mickaël Pagis est ultra motivé pour ce match face aux Ajacciens : " dès le début du match, il faudra répondre présents dans les duels tout en restant lucide. C'est de cette manière que l'on peut ramener quelque chose de notre déplacement. On s'attend à un match compliqué sur une pelouse difficile, mais on s'est préparé pour cela. (...) Nous allons essayer de prendre le maximum de points afin de nous mettre dans les meilleures conditions pour titiller les équipes de tête. " Le match, retransmis sur Canal +, commence à 17h15. Dès le début de la rencontre les Marseillais sont bousculés et ne parviennent pas à maîtriser le ballon. Les ajacciens marquent rapidement un premier but. Juste avant la mi-temps, Mickaël Pagis, égalisant sur une passe de Toifilou Maoulida, relance l'Olympique de Marseille. La seconde mi-temps est un peu à l'image de celle effectuée contre Lens, l'OM est inexistant et les changements surprenants effectués par Jean Fernandez ne changeront pas la donne : Marseille s'incline 3-1. Ainsi, le club Phocéen, deuxième budget Français et 6ème au classement s'incline face au dernier budget et lanterne rouge de la Ligue 1. De quoi balancer sa télé par la fenêtre...
Pape Diouf, parti s'assurer de la bonne santé de son joueur Mamadou Niang est rassuré. Le joueur reste donc avec le groupe Sénégalais afin de disputer la CAN.
Dans l'affaire des déclarations de Jean-Jacques Eydelie, Bernard Tapie porte plainte (en diffamation), avec constitution de partie civile, contre l'ex-joueur et le journal. Par ailleurs Les anciens du club Marseillais réagissent. Jocelyn Angloma s'étonne : " c'est vraiment déplacé et du grand n'importe quoi. Pourquoi parler maintenant ? " Bernard Casoni ajoute : " Si Jean Jacques dit ça, il a ses raisons. Tout ce que je sais, c'est que j'ai toujours tout donné sur les terrains et que je n'ai pas vécu ce qu'il a du vivre. Ce qui s'est passé derrière mon dos, je n'en sais rien. " Enfin Franck Sauzée : " toutes les nuits je dors bien, j'ai bonne conscience. Ca paraît facile de parler ainsi 12 ans après. Je pense que Jean-Jacques cherche surtout une source de revenus en faisant ce bouquin. Je me dis que pour agir ainsi, il faut être humainement très mal en point. " L'information est rapidement arrivée aux oreilles des dirigeants Milanais. Galliani déclare : " si l'UEFA n'ouvre pas une enquête, nous demanderons officiellement une action parce que nous voulons la justice... et que le titre soit attribué au Milan AC si certains faits sont prouvés. " Honteux quand on se remémore tous les scandales italiens étrangement étouffés par les médias de Berlusconi. L'avocat Milanais Leandro Cantamessa ajoute : " si les choses se sont passées comme Eydelie le dit... Marseille devrait être sanctionné et remplacé au palmarès. " Dans ce cas, nous récupérerons probablement les Coupes de l'UEFA 1999 et 2004 lors desquelles les Italiens Cannavaro et Collina se sont illustrés de bien triste manière. La C1 1990 (la main de Vata) devrait suivre...

Dimanche 22 janvier : toute l'équipe en dehors de Lorik Cana a participé au traditionnel décrassage ce matin. Ils seront laissés au repos Lundi et reprendront donc l'entraînement mardi avec deux séances.
Jean Fernandez est forcément mécontent du match de la veille : " on est mal rentrés dans la partie, il y avait beaucoup plus d'envie du côté d'Ajaccio. On a pourtant eu la chance de revenir avant la mi-temps, je pensais qu'on avait fait le plus difficile, mais non, on a manqué d'agressivité, on a perdu tous les duels et on a pris deux buts. On a beaucoup plus de mal contre les équipes moins huppées, la preuve : on a pris trois buts de la part de la plus mauvaise attaque de Ligue 1. (...) A chaque fois que nous avons eu dans la saison l'opportunité de basculer vers le haut du classement, nous n'y sommes pas parvenus. Cela a été par exemple le cas au Mans et à Ajaccio. Cela montre nos limites sur le plan mental. (...) Je ressens beaucoup de déception et de la colère, mais pas de frustration. C'est dommage que l'on se bousille la saison avec l'Intertoto et la CAN. "
Ronald Zubar, le défenseur international espoir de Caen, est sur les traces de William Gallas. En effet le joueur serait sur les tablettes Olympiennes.
C'est au tour d'Arsène Wenger de donner son avis sur l'affaire Eydelie : " Ce sont des choses que je savais, que beaucoup de gens savaient. On parle ici de la pire période qu'a connue le football français. Il était gangrené de l'intérieur par l'influence et les méthodes de Tapie à Marseille. (...) Ce qu'Eydelie dit rejoint tout ce que les gens pensaient. (...) J'avais essayé d'alerter. Pour qu'on fasse attention. Je ne pouvais rien prouver, regrette l'actuel entraîneur d'Arsenal. C'était très dur. À l'époque, on vivait dans le sentiment de la corruption et du dopage. Il n'y avait rien de pire que savoir que les dés étaient pipés. " L'ex-entraîneur de Monaco ajoute : " J'ai eu des doutes de corruption et j'en ai fait part à certains de mes joueurs. (...) Ce n'est même pas la peine de lever le pied. Il suffit de tirer un corner un mètre un peu plus à gauche ou un peu plus à droite, de ne pas être très bien placé. Ça suffit et on peut même donner l'impression de faire un bon match par ailleurs." Les succès Olympiens ont fait des jaloux. Il ne nous fera pas croire que ses joueurs enchaînent 60 matchs dans la saison, sans pause hivernale, avec comme seuls fortifiants des oranges et des pâtes...

par Meyer Lanski le mardi 24 janvier 2006 à 10h39
OM 2-2 Craiova
Vous avez dit enquête?

Dans l'actualité de l'OM