Une semaine chargée

  •    
  •    
  • om facebook

Les premières impressions de Toifilou Maoulida et Mickaël Pagis, la défaite à Gerland, l'arbitrage calamiteux, la colère de Diouf à l'encontre de l'AJA, l'éventuelle prolongation de Franck Ribéry, Marseille en phase de dégraissage massif, la victoire au Vélodrome face à Rennes. Début d'année très animé du côté du vieux port !

Lundi 9 janvier : la veille, Marseille a battu Le Havre 4-0. Gimenez, sorti à la mi temps alors que le score était de 0-0, n'a pas participé au festival. Toifilou Maoulida a pour sa part inscrit un but et provoqué un pénalty.
Pape Diouf fait le bilan de ce début de mercato, Selon lui, un dernier élément va rejoindre la formation de Jean Fernandez. Il évoque également les départs possibles de Mendoza, koke et Nakata. On apprendra en fin de soirée que Mickael Pagis a signé pour 2 ans et demi : " je suis heureux car pour moi, ce club représente beaucoup. Je suis même ému d'être à Marseille. Maintenant, place au travail pour apporter un plus à l'équipe et essayer d'être rapidement performant. " Pape Diouf exprime sa colère contre l'AJA : " on a pensé qu'on pourrait faire venir Benjani, mais une décision très discourtoise des responsables de l'AJ Auxerre nous a empêchés d'y parvenir. Je n'ai pas compris leur réaction. Ils ont fait preuve d'un manque de correction à notre égard. Libre à eux. On avait pourtant fait les choses dans les règles. Ils n'ont même pas eu la délicatesse de nous répondre et ont poussé à la roue pour que le joueur aille en Angleterre aux dépends de son désir. L'été dernier, nous avions su nous montrer beaucoup plus convenables avec eux lorsqu'ils souhaitaient engager Peguy Luyindula. L'idée qu'ils ne souhaitaient pas renforcer un rival n'est qu'un prétexte. Ils n'avaient qu'à le faire jouer, comme nous n'avions qu'à faire jouer Peguy Luyindula si nous n'avions pas voulu renforcer Auxerre. Nous savons, aujourd'hui, à qui nous avons à faire. " Par ailleurs, la piste Julien Escudé reste d'actualité. Il est également suivi par Sochaux et Auxerre.
Andre Luiz et Samir Nasri, souffrent d'une douleur au genou. Mais selon Jean Fernandez, " il ne devrait pas y avoir de problème. " Le staff Olympien ne désespère pas de la présence de Taiwo pour le match face à Lyon et Fabien Barthez fera son retour dans les buts Marseillais après avoir été laissé au repos face au Havre. Lors d'une interview, Franck Ribéry confie qu'il compte rester à l'OM l'an prochain. Il espère que les dirigeants Olympiens bâtiront une grosse équipe. Enfin, il pense plus que jamais à l' équipe de France et à la Coupe du Monde. Il revient également sur la victoire face au Havre : " même s'il s'agissait d'une équipe de L2, ce n'était pas une rencontre facile. Nous avons fait ce qu'il fallait pour rendre ce match facile. " Il pense que l'OM a ses chances face à Lyon : " nous essaierons de l'emporter. Mais attention. C'est Lyon, quand même. Ils savent jouer et marquer beaucoup de buts, peu importe l'adversaire. Nous tâcherons de ne pas prendre rapidement un but, en restant bien concentrés défensivement. La patience sera importante. Et puis, après, nous avons le potentiel pour marquer. " Lorik Cana fait preuve d'humilité et avoue qu'il faut " rendre hommage aux Lyonnais, le parcours qu'ils font est très impressionnant. Ils ne baissent jamais de rythme, à domicile comme à l'extérieur. " Frédéric Déhu confirme : " quinze points d'écart, c'est justifié car Lyon n'a pas de rival en France. Le club a la même ossature depuis quatre ans. Les joueurs ont grandi ensemble, c'est un exemple pour les autres clubs. " Enfin, Jean Fernandez conclu : " Lyon, c'est du bonus. Cela va nous permettre de nous étalonner face à une équipe capable d'enlever la Ligue des champions. "
A Lyon, le match de mercredi est également sur toutes les lèvres. Selon Sydney Govou : " c'est vrai que j'ai souvent marqué contre l'OM (3 buts) ; Marseille, c'est toujours un gros match du championnat. Je sais aussi ce qu'a représenté et représente encore ce club. Je suis de l'époque des Waddle, Papin... Cette saison, il a trouvé la stabilité. Le début a été difficile, mais les dirigeants ont laissé du temps à l'entraîneur. Il possède en Ribéry, un joueur imprévisible, déroutant, performant. A Metz, il était déjà comme cela. Il ne fatigue jamais. J'aime bien ce joueur ; c'est celui qui m'a fait la plus forte impression en L1. " Grégory Coupet ajoute : " Et bien oui. C'est avant tout une opposition entre 2 équipes. Il y a bien sûr un match entre les 2 gardiens de l'Equipe de France ; mais ce n'est pas un véritable duel, puisque nous sommes loin l'un de l'autre sur la pelouse. On pense à ce match dans le match, mais ce n'est pas lui qui fera la différence pour l'attribution du poste de titulaire pour la Coupe du Monde. Je n'ai pas vu, ni eu au téléphone Fabien depuis le dernier rassemblement de l'Equipe de France. Après la rencontre, il y aura une poignée de main franche entre nous. Moi, je suis serein ; je suis bien. J'ai été prolongé à l'OL ; mon contrat a même été revalorisé. Ma famille est à l'abri du besoin... Tout ceci est super. Le côté humain est important pour moi. " Si on suit sa logique de ses propos on pourrait remplacer la dernière phrase par : " le côté financier est très important. " Ca semble coller mieux à ce qu'il voulait dire...

Mardi 10 janvier : Mickael Pagis a donc signé : " Je suis heureux car pour moi, ce club représente beaucoup. Je suis même ému d'être à Marseille. Maintenant, place au travail pour apporter un plus à l'équipe et essayer d'être rapidement performant.(...) Il suffit de prononcer ce nom et on comprend. Je suis prêt à relever ce défit. Ma carrière a été faite de nouveaux challenges. C'est ce que j'aime. Là c'est un gros, gros challenge qui m'attend. Je ne suis pas qualifié en UEFA parce que j'ai joué avec Strasbourg, mais le championnat et la coupe de France c'est déjà beaucoup de matchs. Il y a de quoi bien s'occuper. " Fabrice Fiorèse pourrait signer à Ajaccio et Nakata étudie une offre Ukrainienne, il a décliné l'offre du Betar Jerusalem. José Anigo est content du recrutement hivernal : " nous pouvons être satisfaits. Nous souhaitions recruter deux attaquants. Un pour offrir de la profondeur et de la vitesse. C'est Maoulida. Et un autre dans un registre qui nous faisait défaut, Pagis, qui est un attaquant très bon de la tête mais qui dispose aussi d'une technique au-dessus de la moyenne. "
J-1, Jean Fernandez a déjà la tête à Lyon : " Lyon est la meilleure équipe de L1, une des meilleures en Europe. On y va avec la volonté de faire le meilleur match possible. On va se mettre une bonne pression pour être bon dans le jeu et sur une rencontre tout est possible. " Pour ce match, l'OM est privé de Niang, Taiwo et Beye. Oruma, pour sa part, a trouvé un accord avec sa fédération et tiendra sa place. Le groupe qui fera le déplacement à Lyon est donc le suivant : Barthez, Carrasso - Ferreira, Déhu, André Luis, Cesar, Cantareil, Bonnissel - Delfim, Lamouchi, Cana, Oruma, Nasri, Ribéry - Pagis, Maoulida, Deruda, Gimenez. Frédéric Déhu est motivé : " l'objectif c'est de faire un bon résultat là-bas. Il faut se servir d'un match référence, comme celui de Lille avant la trêve. On sait que maintenant Lyon a eu une certaine difficulté sur son terrain sur ce match, mais c'est vrai qu'ils ont su redresser tout de suite la tête par deux victoires quatre buts à zéro. Cela va être difficile. Je pense que cette équipe lyonnaise a envie de continuer son bonhomme de chemin, d'accroître son avance sur les équipes qui suivent. Mais nous on y va avec un objectif, certaines ambitions, on ne va pas là-bas pour uniquement défendre. On a justement envie de recoller à cette deuxième place. " Le défenseur Marseillais est confiant quant à son avenir personnel au club : " malgré l'âge je sais ce que je suis capable de faire. J'ai travaillé et comme quoi le travail finit par payer. " L'entraîneur Phocéen est également serein en ce qui concerne la position de l'OM dans le classement de la ligue 1 : " effectivement, nous avons eu un début de saison difficile à cause de la Coupe Intertoto et en raison du fait que nous avions une équipe en reconstruction ; il y a eu tout de même 18 départs. Il a fallu rebâtir une équipe. Depuis, nous nous sommes ressaisis après ce retard à l'allumage. Nous avons le potentiel pour terminer dans les 5 premiers. Nous avons progressé collectivement dans le domaine offensif et défensif. (...) Le groupe est capable de faire de très bons matchs, mais de passer, encore aussi, à côté de son sujet. " Il envisage l'avenir avec optimisme : " avec la base de cette saison plus des renforts, nous bossons qualitativement pour le futur. "

Mercredi 11 janvier : Jour de match ! Les médias, qui parlent du choc OL-OM depuis plusieurs jours, insistent sur les duels à distance qui opposeront Barthez à Coupet et Ribéry à Govou. En effet ses joueurs sont des concurrents à leurs poste en vue de la Coupe du Monde. Benoît Pedretti, ex-Marseillais et Ballon de Plomb 2005, sera titulaire ce soir : " nous il n'y a pas de problème. La grande force de Lyon c'est la stabilité, petit à petit les dirigeants ont rajouté des éléments alors que Marseille tous les ans voire tous les six mois il y a un chamboulement et c'est difficile de reconstruire... En plus ils ont la CAN qui leur fait perdre quelques joueurs alors que nous on a entre guillemets que Lamine Diatta, c'est comme ça ! " On peut s'imaginer que le journaliste n'a pas su lui refuser quelques lignes dans son journal même si tout le monde se fiche de l'avis de l'ancien Sochalien.
Marseille dispute un bon match, secouant même le leader Rhodanien et menant rapidement 1-0. Tiago puis Govou égalisent puis donnent l'avantage aux Lyonnais. Juninho a fait preuve d'une maladresse inhabituelle malgré le soutien du douzième homme de l'OL sur le terrain : Pascal Garibian. En effet l'arbitre s'est, comme à son habitude, largement positionné contre le club Phocéen, en expulsant Sabri Lamouchi et en sifflant uniquement les fautes Marseillaises, provoquant ainsi la colère de José Anigo et du joueur expulsé après le match. Personne ne peut pourtant nier la supériorité actuelle de Lyon sur la ligue 1. Fabien Barthez et Grégory Coupet ont fait un match sérieux. Mickael Pagis a réalisé une bonne prestation en faisant notamment une passe décisive à Sabri Lamouchi.
Alors que Newcastle lui a demandé de ne pas participer à cette compétition, Abdoulaye Meité ira bel et bien à la CAN. Ceci compromet l'aboutissement des négociations qui devait l'emmener à s'engager pour le club Anglais.
Demetrius Ferreira ne signera pas à Nantes. Marseille a besoin de lui en l'absence de Beye parti à la CAN et le joueur n'est pas intéressé par le challenge nantais.

Jeudi 12 janvier : le mercato Marseillais étant vraisemblablement terminé, l'actualité s'en retrouve fortement réduite : le tirage de la Coupe de France, comme à son habitude, ne s'est pas montré clément avec l'OM en lui attribuant un club de L1 comme adversaire en seizième de finales. L'OM, recordman des audiences TV en France, semble devoir perpétuellement être l'objet de matchs vedettes en Coupe. Le hasard ( ?), année après année, fait le bonheur des chaînes télévisuelles... Ce sera donc Metz l'ancien club de Jean Fernandez. Diouf réagit : " ce tirage aurait pu être meilleur et pire également. Très raisonnablement, je pense que c'est un tirage qui nous donne la possibilité de jouer sur notre terrain. C'est un match qui est loin d'être joué mais qui reste très jouable pour nous. "
Après le match de Lyon, Toifilou Maoulida souffre d'une légère douleur aux adducteurs. Franck Ribéry est lui victime d'une grippe. Ils ont donc été laissés au repos et ne participent pas à la séance d'entraînement du jour. Lorik Cana a été élu meilleur Olympien sur la pelouse par l'ensemble des médias.
Lors de OL-OM, canal + a enregistré son meilleur score de part d'audience pour une rencontre de ligue 1 depuis près de six ans (43,1 %). 2,3 millions d'abonnés ont regardé le match.
Après quelques mois de réflexion, Jean-Claude Gaudin a donné son aval au projet de rénovation du stade Vélodrome. Les travaux démarreront fin 2007 et permettront au club Phocéen de compter sur un stade de 80 000 places assises et couvertes.

Vendredi 13 janvier : Toifilou Maoulida exprime sa satisfaction d'arborer la tunique Olympienne : " Je suis content de mes débuts contre Le Havre, en Coupe de France, avec ce premier but inscrit avec l'OM. C'était mon rêve d'enfance de connaître cette émotion, et je remercie Jean Fernandez qui m'a permis de rejoindre Marseille. Maintenant, physiquement, ce n'est pas évident. A Gerland, j'ai ressenti pendant le match une gêne au niveau des adducteurs. Je suis d'ailleurs resté aux soins ce jeudi. (...) J'ai hâte, aussi, d'avoir davantage de repères avec tout le monde " Il donne également son sentiment quant à la rencontre de la veille : " Le match nul aurait été plus équitable. Mercredi soir, je pense que l'équipe lyonnaise était prenable, comme on dit, surtout en première mi-temps ! Ce n'était pas l'Olympique Lyonnais de ces derniers mois. Malheureusement, en seconde période, je n'ai pas compris ce qui s'est passé... Je pense qu'on a mal négocié les opérations. Mener au score à Gerland, vous savez, c'est difficile à gérer. Comme toutes les autres équipes, on s'est mis à reculer, reculer, pour trop subir les assauts lyonnais. Nous avons pris ce premier but, puis le second nous a fait très mal. (...) J'ai eu du mal à comprendre l'arbitrage, moi aussi. Ce n'était pas évident... A chaque fois qu'il y avait un contact avec deux joueurs, eh bien on pouvait être certain que l'arbitre allait toujours siffler pour le Lyonnais ! On savait qu'il ne fallait pas faire de fautes en début de match pour éviter les coups francs de Juninho. Et je pense que l'arbitre a sifflé beaucoup de fautes contre nous... Bon, maintenant, attention, l'arbitre n'est pas responsable de tout. Avec davantage de concentration tout au long de la deuxième mi-temps, et surtout au cours des dix dernières minutes, on aurait pu ramener quelque chose de plus intéressant. On devra à tout prix éviter ce genre de choses à l'avenir. Cette défaite doit aussi nous servir de leçon. "
Sergio Koke, en instance de départ à Empoli, a été entendu par la police judiciaire de Marseille dans le cadre d'un trafic de voitures volées. Habib Bamogo, en délicatesse avec l'entraîneur Nantais, pourrait être prêté à West Ham. Il se murmure que l'attaquant Espagnol pourrait également signer pour un grand club Italien.
Jean Fernandez a communiqué le nom des joueurs retenus dans le groupe Phocéen pour la rencontre face au Stade Rennais. Barthez, Carrasso - Ferreira, Déhu, André Luis, Cesar, Cantareil, Bonnissel - Delfim, Cana, Nasri, Ribéry, Deruda - Pagis, Maoulida, Gimenez, Mam.Ndiaye. Lamouchi est suspendu. L'entraîneur Marseillais revient sur son recrutement : " pour le moment, il n'y a pas eu suffisamment de temps de jeu pour qu'ils arrivent à bien se trouver sur le terrain, mais on a vu des choses intéressantes en première mi-temps entre Pagis et Maoulida. Après on a baissé physiquement, mais c'est normal. Maoulida est resté longtemps sans jouer, Mickaël Pagis a eu une semaine un peu perturbée avec son transfert à l'OM. Pour Bonnissel, disputer deux matchs en quatre jours, ça n'a pas été facile sur le plan physique. Ces garçons vont travailler et vont retrouver leurs qualités physiques. Ils vont beaucoup apporter à l'équipe. " Mickaël Pagis est très motivé pour ce match face aux bretons : " je l'attends avec impatience. Je vais évacuer la pression, même si je sais que la veille je vais y penser et ça risque de m'empêcher de m'endormir tôt. Mais je ne veux pas me faire une montagne de mon premier match pour éviter d'être tétanisé et être performant. Marquer dimanche serait un grand plaisir pour moi. Je suis là pour ça mais pas que pour ça. Je veux aussi apporter à l'équipe. Je veux avoir la sérénité pour être au mieux pendant ce match. "

Samedi 14 janvier : José Anigo et le staff Olympien ne vivent pas bien le départ de quatre de leurs joueurs titulaires à la CAN : " depuis le début, on espérait qu'Oruma n'aille pas à la CAN. On s'est fait un peu avoir. Pour ce qui est de Beye et Niang, on a essayé de négocier jusqu'au dernier moment pour qu'ils restent avec nous pour rencontrer Lyon (mercredi dernier). Et on a essuyé un refus... Bien sûr, les deux erreurs de casting concernant Mendoza et Gimenez, qui devaient compenser certains départs, n'arrangent pas nos affaires. C'est aussi pour ça qu'on s'est bougé au mercato. "
Franck Ribéry discute actuellement avec les dirigeants concernant une prolongation et une revalorisation de son contrat avec le club Phocéen. Il évoque son éventuelle intégration à l'équipe de France : " je savais très bien que le sélectionneur était présent à Lyon, c'est normal pour des grands matchs comme ça, ce n'est pas la première fois qu'il voit Lyon ou Marseille. À moi de continuer à travailler et surtout de ne pas me prendre la tête. (...) Je dois travailler sérieusement à l'entraînement et tout donner en match. Il reste encore quatre mois de compétitions. Il faudrait que Marseille termine dans les trois premiers. Moi mon but ce n'est pas que de voir flamber Ribéry. Je veux voir gagner Marseille et ses joueurs. "
Mendoza aurait fait son retour à Marseille, non à l'entraînement, mais dans certaines discothèques. L'OM aurait fait parvenir à la LFP une demande de résiliation du contrat liant le club à l'international péruvien en raison de son absence injustifiée depuis la trêve. Dans le cas d'une réponse négative, le club souhaite activement le transférer.
A la veille du match face à Rennes, Jean Fernandez recadre ses troupes : " il faut qu'on apprenne à gérer un match pendant 90 minutes. C'est peut-être le fait de mener chaque fois un à zéro à la mi-temps. On se dit que le plus difficile est fait, on ne continue plus à jouer, on reste derrière, on recule et on laisse la maîtrise du jeu à l'adversaire. "

Dimanche 15 janvier : Jour de match ! Lazlo Boloni, l'entraîneur Rennais, évoque la pression à laquelle ses joueurs vont être confrontés au stade Vélodrome : " le problème n'est pas de savoir si on va la subir, car ça, c'est certain, annonce Laszlo Bölöni. C'est plutôt de savoir comment on va la gérer, cette pression. Je ne pense pas que cela se surmonte individuellement. Aller jouer à Marseille, c'est plutôt un problème de courage et de volonté. "
Mickaël Pagis s'apprête à disputer son premier match au Vélodrome, il trouve ses débuts face à Lyon prometteurs : " mes nouveaux partenaires sont souvent parvenus à me trouver devant, ou lorsque je décrochais au milieu, surtout en première mi-temps. C'est très bon signe, très encourageant pour la suite ! Mais on peut encore être plus performants sur les contres, notamment avec les individualités que l'on possède. J'étais d'ailleurs presque certain que l'on allait marquer un deuxième but sur un contre, mercredi soir à Gerland. (...) Il me tarde de jouer avec Mamadou Niang. Nous formions un très bon tandem d'attaque la saison dernière à Strasbourg. Nous nous connaissons bien, nous possédons des automatismes et sommes complémentaires. "
Coup d'envoi donné à 20h45, Marseille prend rapidement le jeu à son compte et se procure de multiples occasions. La première est l'oeuvre de Maoulida, qui partant seul vers les buts Rennais, est stoppé irrégulièrement par un défenseur qui est tout juste averti... Décision arbitrale contraire aux lois du même nom, matchs après matchs, les arbitres s'acharnent à vouloir faire des erreurs préjudiciables aux Marseillais. Par la suite, Mickaël Pagis donne la victoire à son nouveau club en déviant de la tête une frappe de José Delfim. Le score en restera là, ces 3 points font beaucoup de bien à Marseille, lui permettant de rester à quatre points de la seconde place et d'éteindre l'étincelle de mécontentement qui commence à poindre après le mercato d'hiver.
Côté mercato, Meité doit prochainement signer à Newcastle ou Middlesbrough. Mendoza devrait voir son contrat résilié. Nakata refuse toujours les appels incessants du Betar Jerusalem.

par Meyer Lanski le mardi 17 janvier 2006 à 08h56
OM 2-2 Craiova
Le fric, roi du mercato

Dans l'actualité de l'OM