OM 1-0 Rennes : de la tête ... et de l'épaule

  •    
  •    
  • om facebook

Après un mercato Gueugnonlesque (dont José Anigo, jamais à court de déclarations ridicules, se déclarait " satisfait " dans la presse il y a quelques jours), la défaite à Gerland a démontré que le recrutement, s'il renforçait le groupe avec le départ probable du night-clubber péruvien et du soulier de plomb italo-argentin, ne s'avérait pas être décisif pour aller chatouiller les gros calibres. Rennes n'est pas de ceux-là. Le calendrier favorable dont vont bénéficier les hommes de Jean Fernandez devrait leur permettre de se replacer parmi les prétendants. A commencer par ce soir. Victoire impérative.


Le match:
Décimé par la CAN (Taye Taiwo, Habib Beye, Abdoulaye Meïté, Mamadou Niang et Wilson Oruma absents) et la suspension (injuste) de Sabri Lamouchi, l'OM aligne une compo inédite avec un carré Lorik Cana, José Delfim, Franck Ribéry et Samir Nasri mais aussi Mickael Pagis et Toufilou Maoulida en attaque pour un classique 4-4-2. Côté rennais des absents (Jeunechamp, Utaka, Didot et Isaksson notamment) mais deux jeunes espoirs du football français : Yoann Gourcuff et Jimmy Briand.

5ème minute: première erreur d'arbitrage; servi magnifiquement par Cana de l'extérieur du pied droit, Maoulida part seul au but mais est descendu par le dernier défenseur; l'arbitre sort un jaune ! Consternant !
8ème minute: sur coup-franc, Nasri décale Ribéry qui allume une mèche de 25 mètres que le gardien breton doit boxer

On trouve la profondeur côté olympien notamment à la faveur de la grande disponibilité de Maoulida et du toujours excellent Franck Ribéry. Les rennais ne sont pas en reste puisqu'ils arrivent à récupérer nombre de ballons et même à se créer des occasions.

13ème minute: alerté en profondeur, Frei excentré se présente seul face à Fabien Barthez et ne croise heureusement pas assez son ballon pour tromper le portier de l'équipe de France
19ème minute: bonne inspiration de Maoulida qui, dans la surface rennaise, profite d'un rebond et enchaîne une frappe croisée ... mais hélas trop croisée pour accrocher les filets adverses
36ème minute: passe de Franck Ribéry pour Samir Nasri qui fixe un défenseur, ouvre son gauche et ... propulse son tir dans les tribunes
40ème minute: corner de Gourcuff et tête non cadrée de Frei (et étrangement seul)
45ème minute: magnifique demi-volée de Zé Delfim de 20 mètres qui passe de très peu à côté

Les joueurs phocéens rentrent au vestiaire sous les sifflets.

53ème minute: beau mouvement de Jérôme Bonnissel qui alerte en profondeur Mickael Pagis qui fixe le défenseur et décoche une bonne frappe du droit que le gardien repousse
55ème minute: Briand part seul au but mais est repris magistralement par Frédéric Déhu, très en forme ce soir
56ème minute: Maoulida dribble un joueur breton et décoche un tir encore arrêté par le jeune Pouplin, auteur d'une belle prestation ce soir

L'Olympique de Marseille produit énormément de jeu en cette deuxième mi-temps. Avec son habitude de jouer une mi-temps sur deux, nous assistons là sans aucun conteste à la meilleure de la soirée. Si Franck Ribéry est toujours aussi entouré, on sent que le danger pourrait finalement venir du petit prodige made in Marseille : Samir Nasri.

57ème minute: Déhu décale Nasri dont la frappe superbe de l'intérieur du droit trouve le cadre mais aussi la claquette du remplaçant d'Isaksson
60ème minute: énorme action des hommes de Boloni avec un centre aveugle de Frei pour Monterrubio qui mange la feuille de match en dévissant, seul face au but, son plat du pied gauche
61ème minute: beau coup-franc de Lorik Cana de 25 mètres de l'extérieur du droit qui part dans la lucarne mais est détourné par le portier
62ème minute: Briand centre pour Kallström et retour incroyable sur sa ligne de José Delfim qui évite un but quasiment assuré

Il y a du KO dans l'air ! Énormément d'occasions pour un match qui devait être très fermé. On ne s'en plaindra pas !

1-0: tir de 25 mètres de Zé Delfim, détourné (volontairement) de l'épaule (volontairement détourné - je veux dire - parce qu'il voulait plutôt mettre le teston) par Pagis qui trompe enfin le portier adverse (65ème minute)

De la nuque, de l'oreille, de l'épaule ou du cul, on s'en fout, à vrai dire. L'Olympique de Marseille concrétise les occasions nombreuses de cette première mi-temps.

71ème minute: frappe de Delfim qui donne à nouveau une occasion pour Maoulida qui ne trouve encore pas le cadre

Beaucoup de mobilité côté phocéen avec notamment le duo Ribéry-Nasri qui fait merveille, alternant percussion et temporisation. Delfim et Cana ont atteint leur vitesse de croisière. Le jeu s'en trouve dès lors transformé.

74ème minute: superbe ballon de Pagis pour Maoulida qui contrôle du droit puis enchaîne le tir du gauche encore une fois sur le gardien
79ème minute: frappe lointaine et trop molle d'Edman qui n'inquiète pas Fabien Barthez
87ème minute: Nasri déborde toute la défense sur le côté droit, passe le ballon à ribéry qui décale au 20 mètres Delfim dont la frappe ne trouve pas le cadre


Conclusion:
Deuxième mi-temps bien plus convaincante des hommes de Jean Fernandez qui ont concrétisé de façon heureuse leur envie d'ouvrir le score. Ces 45 minutes confirment aussi le statut de titulaire auquel peut désormais prétendre Samir Nasri dont les qualités techniques ont permis d'éclairer le jeu ou de l'accélérer quand cela était nécessaire. Belle performance aussi de Frédéric Déhu qui revient peu à peu ...

par TontonFlingueur le dimanche 15 janvier 2006 à 23h29
OM 2-2 Craiova
OM 1-0 Rennes : la tactique et les joueurs

Samir Nasri : son actualité