OM 2-1 Monaco : de l'or pour les braves

  •    
  •    
  • om facebook

A l'heure où les rumeurs fleurissent chaque matin, voilà bien des semaines que le jeu olympien s'étiole. Seul Franck Ribéry surnage dans ce naufrage offensif dont Christian Gimenez est l'étendard. Mais Jean Fernandez préfère écarter certains de ses défenseurs plutôt que ses chèvres d'attaque qui mériteraient plutôt d'aller brouter une herbe moins verte que celle du Vélodrome. Abdoulaye Meïté, Koji Nakata et Demetrius Ferreira ne seront pas ce soir de la fête. Du côté des amis de l'oseille, les blessés sont légion (Maicon, Chevanton, Gerard, Squillaci et Roma) mais les ressources défiscalisées se sont pas en manque. Il est toujours bon de rappeler qu'avec les règles fiscales françaises, l'AS Monaco aurait le budget du Mans. Jean Fernandez parle d'un "match important" et de "l'obligation de prendre les trois points de la victoire pour rester dans le haut du tableau". Espérons que ses joueurs auront conscience de l'enjeu.


Le match:
Sergio Koke est titularisé. On a appelle çà "la prime à la médiocrité". Frédéric Déhu jouera dans l'axe avec Bostjean Cesar, Habib Beye et Taye Taiwo. En pointe, un attaquant si prolifique : Mamadou Niang.

5ème minute: coup-franc côté droit de Franck Ribéry, tête dans le vent - façon Baka - de Niang et Beye propulse le ballon à plusieurs mètres de la cage de Warmuz
8ème minute: sur une faute de relance de Cesar, Meriem arme son gauche et place un bon tir de 25 mètres que capte Fabien Barthez
10ème minute: énorme cafouillage et énorme gâchis de Cesar qui mange une occasion qui revenait à Beye bien mieux placé
12ème minute: sur un nouveau coup-franc de Franck Ribéry, tête de Lorik Cana largement à côté

Le nombre de fautes des monégasques attestent de la domination des phocéens. Pascal Garibian est au sifflet. Autant dire que le niveau est assez pitoyable. Ribéry en fait beaucoup ... beaucoup trop. Faire le spectacle, c'est bien mais oublier que le football est un sport collectif, c'est plutôt triste. Les coéquipiers de Givet sont bien regroupés devant leur but et procèdent en contre. Gare aux retours de bâton pour les marseillais !

0-1: centre en retrait d'Evra pour Meriem qui contrôle et aligne Barthez du gauche (20ème minute)

Sur leur deuxième occasion, les monégasques ouvrent le score. Il est sûr qu'avec Niang en pointe - rappelons qu'il fut la priorité de recrutement de Jean Fernandez et le plus cher transfert du mercato d'été - on a peu de chance d'être réaliste devant le but.

26ème minute: Adebayor mystifie 2 marseillais et centre en retrait pour Meriem qui rate complètement sa frappe
27ème minute: corner de Ribéry pour Beye qui expédie sa tête loins des buts adverses
35ème minute: Ribéry part du rond central puis, arrivé aux 25 mètres, feinte la frappe du droit pour enchaîner une frappe du gauche que capte le gardien de l'ASM
42ème minute: sur une mauvaise relance de Warmuz, Mamadou Niang fixe Modesto qui fauche le joueur marseillais en pleine surface. Penalty. Taye Taiwo s'en charge. Son tir puissant du gauche se fracasse sur le poteau droit.

Niang s'amuse avec Adebayor à la mi-temps. Niang doit penser qu'il est encore dans une cour de récréation. A une autre époque (bien plus glorieuse que l'actuelle), un tel comportement aurait été proscrit. Les temps changent ... et pas forcément en bien. Qu'on fasse copain-copain après match, soit. Que cela se fasse avant ou pendant le match, c'est INADMISSIBLE.

Sergio Koke est remplacé par Andres Mendoza. C'est dire la richesse du banc olympien (sic).

53ème minute: Taiwo propulse un coup-franc dans les gradins
58ème minute: Niang tente de faire mieux et sort le ballon du stade

1-1: coup-franc côté gauche de Sabri Lamouchi repoussé par la défense et repris victorieusement légèrement de l'extérieur du droit par Wilson Oruma des 18 mètres (64ème minute)

Encore un but d'un milieu de terrain. Il faudrait peut-être penser à jouer avec des attaquants (sic) !

65ème minute: ouverture de Zikos pour Adebayor et superbe sortie de Fabien Barthez sur l'attaquant de l'ASM aidé aussi par un bon retour de Fred Déhu
71ème minute: frappe soudaine d'Oruma en pleine surface que le portier adverse repousse

2-1: Wilson Oruma ouvre pour Niang dont le tir du gauche est repoussé par Warmuz mais Sabri Lamouchi a bien suivi et propulse le ballon dans les cages (76ème minute)

81ème minute: corner de Franck Ribéry et tête cadrée de Beye que le goal repousse
82ème minute: magnifique frappe du droit de Sorlin qui vient se fracasser sur la transversale de Fabien Barthez
91ème minute: Adebayor est exclu pour une faute qui n'en méritait pas tant. Du Garibian dans le texte.


Conclusion:
Victoire logique dans la mesure où les olympiens ont été les plus enthousiastes (à défaut d'être enthousiasmants). Sans attaquant de qualité, l'OM se sort d'une mauvaise passe à nouveau grâce à ses milieux de terrain. Un vrai constat d'échec pour les recruteurs. Côté satisfaction, on notera les bonnes prestations d'Habib Beye et de Frédéric Déhu. Il semble désormais indispensable de recruter un grand attaquant et d'arrêter de recruter des médiocres.

par TontonFlingueur le dimanche 27 novembre 2005 à 23h19
OM 2-2 Craiova
Levski Sofia - OM : le groupe olympien

Wilson Oruma : son actualité