OM 1-0 Heerenveen : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

C'est le retour de la Coupe UEFA plus d'un mois après le succès à Moscou face au tenant du titre. L'adversaire est encore moins prestigieux car Heerenveen est quasi inconnu sur la scène européenne. Les Néerlandais ont fait deux matches nuls 0-0 (à Bucarest et contre Moscou) lors de leurs deux premiers matches dans cette poule.
Jean Fernandez a un effectif complet sans blessé ni suspendu. Il n'a pas retenu Yannick Quesnel, Leyti N'Diaye, Alain Cantareil et Karim Dahou comme à son habitude.
L'entraîneur olympien conserve une tactique moins prudente comme il l'a fait contre Nantes. Le dispositif s'apparente encore à un 4-3-3 avec Fabien Barthez (le capitaine) dans le but, Abdoulaye Meité, Andre Luis, Bostjan Cesar et Taye Taiwo (de droite à gauche) en défense, José Delfim est devant la défense, Sabri Lamouchi et Wilson Oruma sont les milieux plus offensifs et axiaux (assez libres de leurs mouvements), Franck Ribery et Koke évoluent sur les ailes tandis que Mamadou Niang est avant-centre.
Cédric Carrasso, Frédéric Déhu, Habib Beye, Lorik Cana, Samir Nasri, Andrès Mendoza et Christian Gimenez sont sur le banc de touche. Koji Nakata et Demetrius Ferreira ne sont pas sur la feuille de match.

Niang a la première occasion, bien lancé dans l'axe, mais il fait une nouvelle fois briller le gardien adverse. Les Olympiens ont la maîtrise du jeu mais il y a peu de rythme et les deux équipes sont très prudentes. A la demi-heure de jeu, Niang aurait du obtenir un penalty mais l'action continue et Koke loupe sa reprise de volée. Dans les arrêts de jeu, Taiwo fait un centre tir que Koke ne peut pousser dans le but.
En seconde période, les Néerlandais sont plus entreprenants et Samaras gêne énormément la défense olympienne. Offensivement, pas grand-chose et toujours si peu de rythme et d'envie. Néanmoins, Taiwo tire un coup-franc de loin détourné en corner par Vandenbusshe. En toute fin de rencontre, l'arbitre oublie encore un penalty évident sur Niang mais en donne un autre, moins clair, quelques secondes plus tard. Taiwo le transforme et donne la victoire aux siens malgré un dernier cafouillage devant le but de Barthez.

Fabien Barthez (5) : Il a bien fait les rares arrêts qu'il a eus à faire et a aussi bénéficié de la maladresse des attaquants néerlandais. Par contre, il n'est pas sorti sur les nombreux corners d'Heerenveen et cela a donné autant de situations chaudes devant son but.
Abdoulaye Meité (5) : Il n'était plus apparu sous le maillot blanc depuis son entrée en jeu à Saint-Étienne pendant quelques secondes. Sa dernière titularisation datait du match retour contre Anvers, il y a 2 mois. Il a évolué latéral droit et a fait une prestation sérieuse et appliquée. Heureusement que ses adversaires directs n'étaient pas extraordinaires sinon il aurait sans doute plus souffert. Néanmoins on a vu qu'il n'est pas à l'aise dans ce rôle dans le couloir car il ne n'est pas fringuant quand il faut monter, déborder ou centrer.
Taye Taiwo (6.5) : C'est le seul joueur marseillais qui a montré de l'envie et de la volonté en venant souvent faire le surnombre sur son flanc gauche. Défensivement, il fait son boulot, sans fioriture. Il a tiré un coup-franc par mi-temps et le second a été sorti du petit filet par le gardien néerlandais. Il a surtout transformé le penalty en fin de match, sans se faire déconcentrer par Derveld.
Andre Luis (4.5) : Il a évolué stoppeur droit. Malgré sa taille, l'OM a été en danger sur presque tous les corners. Il a aussi eu beaucoup de mal face à Samaras, pourtant esseulé au milieu de la défense phocéenne.
Bostjan Cesar (4.5) : Le stoppeur gauche a encore montré ses limites dans les courses et les accélérations. Heureusement que Samaras n'est pas une flèche et a été maladroit sinon ses quelques erreurs auraient été payées très cher.
José Delfim (5) : Milieu axial devant sa défense, il a été assez influent en touchant pas mal de ballons et en en récupérant plus qu'à l'accoutumée. Il a surtout bénéficié du très faible rythme de la rencontre.
Sabri Lamouchi (4.5) : Plus offensif qu'à l'habitude, il était assez libre de ses mouvements mais n'a pas assez pesé sur le jeu. Il n'a pas joué son rôle de piston entre la défense et l'attaque ne touchant que très peu de ballons.
Andrès Mendoza (non noté) : Il a remplacé l'ex-international pour les 10 dernières minutes et n'a pas eu le temps de montrer quoi que ce soit.
Wilson Oruma (4) : Absent de la rencontre, comme çà lui arrive trop souvent, il n'a rien fait. Mais c'est vrai que l'adverse n'était qu'Heerenveen... Espérons qu'il se réveille contre Monaco dimanche.
Koke (4) : Ailier droit ou gauche (il a alterné avec Ribery), il a eu une belle occasion mais il a raté sa reprise de volée. Pour le reste, quasiment aucune influence sur le jeu et aucune action digne de ce nom.
Samir Nasri (non noté) : Il a rentré à la place de l'Espagnol et a joué une demi-heure. Il a été moins inutile que Koke avec quelques centres intéressants et un beau coup-franc.
Franck Ribery (5.5) : Il a tenté, en de trop rares occasions, de percer la défense néerlandaise par ses accélérations mais il n'y est pas trop parvenu. Il faut aussi dire que les quelques ballons intéressants qu'il a donnés ont été mal exploités par ses attaquants.
Mamadou Niang (5) : Seul en pointe, il a couru, fait des appels mais a encore raté une superbe occasion en début de match. Il aurait du obtenir 2 penalties (un par mi-temps) et c'est sur une autre action (moins évidente que les précédentes) que l'arbitre a sifflé.
Lorik Cana (non noté) : Il est rentré à la fin des arrêts de jeu à la place de Niang.

L'OM a donc assuré la qualification en toute fin de rencontre au terme d'un match ennuyeux, sans rythme et déprimant de médiocrité après deux soirées de Ligue des Champions.
Individuellement, même sans son but, Taye Taiwo aurait été le meilleur alors ce penalty décisif lui vaut largement le titre du meilleur Olympien. Personne n'a vraiment été en dessous des autres même si Koke et Wilson Oruma semblent avoir été les moins performants.
Le match le plus important de la semaine a donc été convenablement négocié avec un succès, une qualification et toujours la première place de la poule. La rencontre de dimanche contre Monaco (qui a aussi gagné à domicile en Coupe UEFA) sera plus anecdotique vu la position des Marseillais en championnat et leur potentiel dans la régularité d'une saison complète. Il faudra plus se concentrer sur le déplacement à Sofia dans une semaine pour assurer la première place de la poule dans cette Coupe UEFA.

par seb le samedi 26 novembre 2005 à 07h56
OM 2-2 Craiova
OM-Monaco : Le groupe Olympien

Abdoulaye Meïté : son actualité